Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




8 septembre 2013 - Evangelii Nuntiandi

  Publié le samedi 8 septembre 2012 , par Henri Gouraud


Evangelii Nuntiandi
La semaine dernière nous avons commencé à distiller des extraits de l’encyclique Evangelii Nuntiandi de Paul VI (pape de 1963 à 1978), encyclique écrite en 1975, dix ans après la clôture du Concile Vatican II, pour faire suite au synode sur l’Evangélisation. L’an dernier Benoît XVI a présidé un autre synode sur la nouvelle Evangélisation, et il y a fort à parier que sous peu le pape François publiera une encyclique sur ce sujet - ce que l’on appelle donc une "encyclique post-synodale" où le pape reprend les propositions faites par les pères synodaux (évêques présents au Synode) et les présente en une lettre adressée à tout le peuple chrétien. Nous goûterons d’autant mieux l’encyclique de François que nous connaîtrons celle de Paul VI.

Un service

Paul VI commence donc son encyclique (l’avez-vous remarqué la semaine dernière ?) en qualifiant l’évangélisation de "service rendu à la communauté des chrétiens mais aussi à toute l’humanité". Etonnant, non ? On raisonne souvent en disant que l’évangélisation est du "prosélytisme", de la "récupération". On pense l’évangélisation sur le modèle du développement commercial : l’Eglise ferait son "business". Non : l’Eglise sert l’humanité et ne se sert pas elle-même. Evangéliser c’est servir le monde, car c’est apporter au monde ce dont il a le plus besoin : Dieu, et ce que la foi en Dieu apporte (paix, joie, espérance, force, partage, don de soi...)

En option ?

Ce qui me frappe dans les § 4 et 5 que nous vous proposons de lire, (voir sur le site de la paroisse) c’est l’affirmation que la mission, l’évangélisation n’est pas livrée en option avec la foi. Elle fait partie de la foi : "la présentation du message évangélique n’est pas pour l’Eglise une contribution facultative : c’est le devoir qui lui incombe". Faisons un honnête examen de conscience : l’évangélisation fait-elle sérieusement partie de la vie de nos paroisses aujourd’hui ? Non, ou très peu - à la marge. Pourquoi ? parce que nous avons peur d’être pris pour des Témoins de Jéhovah ; parce qu’on nous a appris que tous les chemins se valaient (relativisme) ; parce qu’on vit dans un pays laïc et que la foi doit rester privée (laïcisme) ; parce qu’on ne sait pas comment faire, ni quoi dire, ni ce que les autres vont penser de nous... parce qu’on pense (ce qui est vrai mais pas contradictoire) qu’il vaut mieux agir en chrétien que de prêcher aux autres. Bref, même si l’Encyclique de Paul VI a bientôt 40 ans, même si les papes qui se sont succédé ont tous parlé de Nouvelle Evangélisation, la conversion concrète des chrétiens à l’évangélisation pratique et organisée a du mal à prendre. Bien-sûr certaines choses existent, chez les chrétiens pris individuellement, ou dans des groupes comme Alpha. Mais de manière massive, non. Cela fait autant défaut que la vie fraternelle et la formation. Nous sommes "bons" dans les domaines qui touchent au culte et au caritatif, mais nous sommes moins bons en évangélisation, vie fraternelle et formation ; j’en suis persuadé.

Et nous pouvons progresser. C’est ce que nous allons nous attacher à faire cette année, avec la grâce de Dieu. Que Marie, Etoile de la Nouvelle Evangélisation nous y aide. _











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/15-septembre-2013-Evangelii.html