Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

28 avril 2013 - "Comme je vous ai aimés"

  Publié le samedi 28 avril 2012 , par Henri Gouraud


"Comme je vous ai aimés"
C’est ce "comme" qui fait toute la différence entre la morale chrétienne et la morale laïque. Le chrétien, le "christien", agit "comme" le Christ : dans la force et l’exemple du Christ. Notre amour n’est pas seulement un sentiment philanthrope : c’est un don de soi jusqu’à la mort. Un amour crucifié. Dur, dur. "Aimer c’est tout donner et se donner soi-même" (Ste Thérèse de Lisieux). La morale chrétienne est donc EXTRÊMEMENT exigeante. Puisqu’elle est crucifiante. Comment ne pas sursauter à une telle demande ? "Aimez-vous les uns les autres COMME JE VOUS AI AIMÉS". Comment ne pas se rétracter, se protéger ? "Oui, Seigneur, je veux bien aimer, mais si ça ne me dérange pas trop..." "Toi, suis-moi". Au détour d’un verset souvent lu, mais sur lequel on a souvent glissé, la Lectio Divina nous fait vivre des conversions parfois douloureuses.

"Aimez-vous les uns les autres"
Parmi les 5 piliers de la vie chrétienne (Evangélisation, Service, Liturgie, Formation, Vie Fraternelle), voici le pilier "Vie Fraternelle" ou "Vie communautaire". Cette dimension de la vie paroissiale est nécessaire pour tout : c’est ensemble que nous célébrons dans la liturgie, que nous apprenons dans la formation, que nous servons dans la diaconie, que nous évangélisons pareillement. La croissance de la vie fraternelle est tellement essentielle que je rêve d’un exercice très concret un de ces jours : nous ferions une liste de paroissiens qui accepteraient de jouer le jeu, puis on tirerait au sort (à la Providence plutôt) 4 noms qui pourraient s’inviter et faire plus ample connaissance à un repas, un apéritif ou un café. Qu’en pensez-vous ? C’est l’occasion qui fait le larron…

Missionnaire
Cette charité fraternelle à la manière du Christ est rayonnante par elle-même. "C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres, que tous vous reconnaîtront pour mes disciples". Voici notre marque de fabrique, notre empreinte dans la société, notre signe de reconnaissance : l’amour fraternel, l’amitié, l’accueil, la bienveillance, la patience... Aimer c’est déjà évangéliser. Je l’ai dit et je le redis encore : soyons très très attentifs les uns aux autres, dans notre manière de nous saluer dans la rue, dans l’église, à la messe, à la sortie. Soyons très attentifs aux personnes nouvelles ou de passage, en particulier les personnes seules.
Si je ne le fais pas, qui le fera ?










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr