Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

8 avril 2013 - Dieu peut encore me surprendre

  Publié le dimanche 8 avril 2012 , par Henri Gouraud


Jumeau
Thomas est notre frère, notre Jumeau. Il n’est pas avec les disciples au moment de la première apparition de Jésus Ressuscité. Comme nous. Nous n’y étions pas. Mais nous avons le témoignage de ceux qui y étaient, et cela nous suffit. Nous avons les récits de ces témoins, récits mis par écrit dans les évangiles. Nous ne voyons pas Jésus face à face, mais en lisant les évangiles nous sommes en face de lui aussi réellement. Le lieu où les disciples le virent s’appelle "le Cénacle" : notre Cénacle à nous s’appelle la Bible, l’Ecriture Sainte. En lisant la Parole de Dieu, nous sommes en contact réel avec celui que Thomas a fini par voir. "Heureux ceux qui croient sans avoir vu", certes, mais pas sans avoir lu !

Lire
L’évangéliste Jean explique cela clairement : il a écrit l’évangile pour nous mettre en contact avec Jésus et nous faire croire en Lui. "Ces signes ont été mis par écrit pour que croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu". Lire la Parole de Dieu reste, avec les sacrements et la vie communautaire, le grand lieu de la rencontre avec Jésus. Or seulement 37% des français possèdent une bible chez eux, 26% disent la lire (sondage Ipsos 2011). Un catholique pratiquant sur deux déclare la lire au moins une fois par semaine. Je pense que les éditions liturgiques (Prions en Eglise, Magnificat, ou autre) aident à cela. Mais la moitié d’entre nous ne la lit jamais ou quasi jamais. J’aimerais vous convaincre pendant ce temps pascal que la Parole de Dieu peut et doit être lue quotidiennement. La Lectio divina est un exercice pour nous y aider : prenons cette invitation que je vous fais au sérieux ! Elle nous fera vraiment progresser dans la foi et la connaissance de Jésus.

Fruits
Qu’est-ce que la Lectio divina, la lecture priante de la Parole de Dieu peut m’apporter ? De devenir plus humble : je sais que j’ai encore des choses, beaucoup de choses, à apprendre sur Dieu ; je confesse que Dieu peut encore me surprendre ; je reconnais que je suis toujours un disciple, un élève, un simple écolier de Dieu. La Lectio m’aide à connaître mieux Jésus, ce qu’il dit, ce qu’il fait, sa manière de voir et d’agir : cela fait grandir ma connaissance, et donc ma foi. Je peux donc parler de Lui en connaissance de cause, et aider les mal-croyants ou les incroyants : évangéliser tout simplement. Cela m’aide aussi à prier  : je peux plus facilement entrer en relation avec Celui que je connais mieux maintenant. Cela m’aide aussi à agir et à changer de vie : la Parole de Dieu me donne des indications précises sur la manière de vivre en chrétien, et elle me donne la force de changer des choses dans ma vie. Je ne pensais pas qu’un jour je citerais Napoléon... pourtant il pensait que "l’Évangile possède une vertu secrète, je ne sais quoi d’efficace et de chaleureux qui agit sur l’entendement et qui charme le cœur, l’Évangile n’est pas un livre : c’est un être vivant".










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr