Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Les mots du père 2014

  Publié le samedi 20 décembre 2014 , par Evelyne Barbieri

Retrouvez les méditations du père Alejandro en 2014


- Encore Noël  !

Et si nous nous laissions rencontrer par le Christ ? en ce temps de l’Avent.

L’Avent est le commencement de l’année liturgique où l’Eglise nous invite à faire une nouvelle démarche de vie.

Le temps de l’Avent, c’est un temps de conversion où le Seigneur nous invite à nous laisser conduire par l’annonce des prophètes qui nous exhortent à nous convertir au Christ, en suivant l’exemple de Marie, la « comblée de Grâce et de confiance », qui porte en elle Celui qui doit venir dans le monde, pour l’accomplissement de la promesse de Dieu.

Pendant ce temps-là, l’Eglise justement nous invite à préparer nos cœurs à la venue du Sauveur. Comme chaque année dès que nous entendons « décembre » nous pensons tout de suite aux cadeaux de Noël, aux grands repas avec nos amis et parfois la fête.

Une communauté qui a marché spirituellement ensemble pendant toute l’année, ne peut pas seulement penser à Noël avec les propositions commerciales et traditionnelles de toujours ; pour une communauté comme la nôtre, Noël est une période où le Seigneur nous interpelle et nous invite à mettre en pratique notre solidarité.

Pendant ce temps de joie et de fêtes autour de la famille, pensons aussi à ceux qui fêteront Noël dans la solitude et l’indifférence du monde.

Nous venons de vivre dans notre diocèse un grand événement de Diaconie et Evangélisation ; voilà comment nous pouvons profiter de cette période pour mettre en pratique tout ce que nous avons appris sur la solidarité, le partage fraternel et l’annonce de l’Evangile.

Quelquefois, Dieu peut nous sembler absent. Mais justement cela existe pour nous réveiller ; Dieu prend toujours l’initiative de nous faire signe, de nous donner un rendez-vous ; ce temps de l’Avent est une initiative de Dieu, c’est le rendez-vous où Il nous invite à préparer nos cœurs à la venue de son Fils.

Préparons donc nos cœurs comme celui qui attend quelqu’un de sa famille, qui est loin de nous et qui nous annonce son retour. Que ce temps soit marqué tout d’abord par une préparation spirituelle, dans une tonalité de joie et d’espérance, pour recevoir Celui qui se fait homme pour notre SALUT  !

(Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm)






-  Inspiré par le dynamisme évangélisateur qui le caractérise, Monseigneur Dominique REY nous invite depuis quelques mois à faire de l’Eglise de Toulon une Eglise visible qui se rassemble, pour se mettre au service des autres à travers l’évangélisation.

De ce fait, nous entendons parler du Forum Diaconie et Nouvelle Evangélisation, qui aura lieu les 14, 15, et 16 novembre, dans le diocèse de Toulon, c’est pourquoi je vous invite à participer en tant que membres de l’Eglise catholique du Var à ce grand événement.

Participer activement, c’est une façon de nous enrichir et aussi de pouvoir répondre à l’invitation de notre Saint Père à aller à la rencontre des gens.

(Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm)



- Seront présents : le Cardinal Robert SARAH, le père Nicolas BUTTET, François HERIARD DUBREUIL, Bernard THIBAUD. Je compte sur vous pour représenter nombreux notre paroisse de Saint-Vincent de Paul.
_

Le Cardinal Robert Sarah est né le 15 juin 1945 à Ourouss dans le nord de la Guinée. Ordonné prêtre le 20 juillet 1969, dix ans plus tard, le 13 août 1979 il est nommé par Jean-Paul II archevêque de Conakry alors qu’il n’a que 34 ans. Il est consacré le 8 décembre suivant par le cardinal Giovanni Benelli alors archevêque de Florence.

Il occupe cette fonction jusqu’en octobre 2001, date à laquelle il est appelé à la Curie comme secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Quelques semaines plus tard, il est créé cardinal par Benoît XVI lors du consistoire du 20 novembre 2010. Il reçoit alors le titre de cardinal-diacre de S. Giovanni Bosco in via Tuscolana.

Le 7 octobre 2010, le pape Benoît XVI le nomme président du Conseil pontifical Cor Unum, lequel traite toutes les questions en rapport avec les activités caritatives.

Le 12 septembre 2014, il est nommé par le pape François membre de la Congrégation pour la cause des saints.

Sa devise épiscopale : «  Ma grâce te suffit  ».


Nous avons célébré en septembre dans l’allégresse, frères bien-aimés, l’anniversaire de l’ouverture au culte public de cette église, avec la grâce du Christ, qui, aujourd’hui nous accompagne et nous guide comme une famille qui avançe dans la foi, la joie et l’espérance.

Comme communauté et grâce au baptême, nous sommes devenus des temples de Dieu et si nous réfléchissons attentivement à chaque fois que nous recevons le Corps et le Sang du Christ, nous devenons des temples véritables et vivants de Dieu. C’est-à-dire que Dieu vient habiter le cœur de l’homme, pour qu’en L’ayant toujours dans nos vies nous devenions des communautés plus justes et plus fraternelles.

Si, bien évidemment, nous sommes toujours frappés par nos faiblesses, c’est grâce au Christ qui nous a rachetés, que nous pouvons toujours nous retourner vers Celui qui est notre Sauveur pour lui demander qu’Il fasse sa demeure en nous.

Fêter la joie d’avoir un édifice construit par l’homme, c’est remercier le Seigneur et nous souvenir de tous ceux et celles qui ont eu le souci et la satisfaction de le consacrer comme un espace prioritaire et essentiel dans la vie d’une population, afin que nous puissions profiter de ce lieu sacré et rencontrer le Seigneur d’une façon particulière.

Pour cela, il y a en nous tous une grâce et c’est notre responsabilité de l’entretenir, de la garder avec bienveillance et la surveiller avec zèle.

De la même façon que je prépare mon âme pour rentrer dans l’intimité du Seigneur, que ce lieu continue à être l’espace de tous pour déposer nos fardeaux, et nous mettre toujours en confiance avec Celui qui nous appelle à son admirable lumière. Que notre vie brille en nous, et en celle de notre prochain afin que Celui qui est aux cieux soit glorifié, dans l’Eglise et dans les temples de nos âmes.

« J’habiterai ce lieu Saint et je marcherai au milieu d’eux ».

Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm





_

- 
Au début de cette année scolaire 2014 et après le temps des vacances, reprenons ensemble notre mission, celle que le Seigneur a confiée à chacun d’entre nous, auprés de nos familles et nos amis.

Je souhaiterais en effet vous rappeler quelques événements de la vie de notre Paroisse que nous devons préparer pour continuer à vivre l’élan d’une communauté qui fait son chemin vers le Seigneur, qui nous appelle à être en communion d’Eglise.

Un premier événement, c’est la célébration de la fête paroissiale le 28 Septembre dans laquelle nous allons célébrer les 150 ans d’ouverture de la chapelle Saint- Vincent de Paul au culte public ; devenue paroisse en 1960.
A cette occasion, tout un programme se met en place afin de revivre tous ces bons moments d’action de grâces que le Seigneur a faits dans notre Eglise.

Le deuxième rassemblement est le Forum « Diaconie et Nouvelle Evangélisation » qui se prépare pour le mois d’octobre 2014 comme une grande mission d’évangélisation dans la vie diocésaine dans laquelle l’Église locale compte sur notre participation, et dans laquelle, bien entendu, je compte sur vous pour représenter activement notre communauté paroissiale.

Il ne faut pas oublier que la catéchèse est la responsabilité de toute notre communauté, je vous invite donc à faire des efforts pour accueillir nos enfants selon les besoins et leurs réalités scolaires.

J’espère bien que nous sommes revenus chez nous réconfortés et surtout avec l’intention de conserver notre dynamisme pour le service et la mission, comme moyen pour continuer à grandir dans notre expérience de foi.

En réfléchissant sur les besoins de notre jeunesse ; cette rentrée, nous avons l’intention de créer un espace pour ceux qui ont entre 15 et 25 ans afin de les inviter à découvrir les propositions d’une Église en marche. Ensemble, les jeunes avec les joies et les difficultés qui caractérisent leur âge, vont découvrir leur place dans la vie de l’Église et en particulier dans la vie de la communauté paroissiale qui est la leur.

N’oublions pas surtout que la paroisse est le lieu privilégié pour permettre aux baptisés d’entrer dans cette communion universelle qui est un « Corps vivant et agissant » (Christifideles laici 20).

Et, dans ce Corps, il y a une grande diversité, nous souvenant de l’image utilisée par Saint Paul (1 Co 12-14) : « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres ».

Donc chacun est invité à participer à la vie de la paroisse par l’accueil, la liturgie, la catéchèse, l’évangélisation, le conseil paroissial ou économique et les différents groupes de charité.

Nous sommes tous appelés à travailler à la vigne du Seigneur, à n’importe quelle heure de la journée comme nous le dit la Sainte Ecriture ; donc soyez les bienvenus en nous apportant des initiatives qui nous permettent d’avancer tous ensemble comme une vraie famille chrétienne.

Bonne rentrée Scolaire !!!

Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm




- 
Célébration de la Fête-Dieu en juin. Que l’Eucharistie soit le point fort de tout chrétien pour aller à la rencontre des autres.

En ce mois-ci, nous allons célébrer la Fête-Dieu. C’est un moment pour tourner notre regard vers celui qui est tendresse et amour et qui se fait présence réelle dans l’Eucharistie.

L’Eucharistie, c’est le meilleur moyen de nous trouver unis au Christ. Elle nous ouvre aussi le chemin vers notre prochain, nous rend membres les uns des autres : nous ne sommes plus divisés, nous sommes une unité fraternelle dans le Christ.

Rentrer dans cette démarche de recevoir la communion eucharistique nous permet, en tant que chrétiens, d’être en relation avec l’unité trinitaire de l’Amour de Dieu le Père et de rentrer dans l’unité humaine de tous ceux et celles que le Seigneur a mis sur notre chemin.

En nous unissant à l’Amour de Dieu, nous devenons capables et en toute simplicité de nous unir à l’amour des autres qui est la manifestation de l’Amour de Dieu. C’est l’Amour du Christ qui nous permet de bonnes relations avec toute la communauté chrétienne, mais aussi avec nos frères éloignés partout dans le monde.

L’Amour du Christ dans l’Eucharistie nous donne à tous la responsabilité particulière d’être les constructeurs d’une communauté chrétienne et solidaire, reflet de la construction du Royaume de Dieu au sein d’une société qui a besoin de solidarité, de justice, d’amour et d’une vraie fraternité.

Par l’Eucharistie, nous devenons semblables à Jésus-Christ, membres de Son corps, une seule chose avec Lui, capables de fraternité, de vivre dans l’amour, et dans le service des autres. L’Eucharistie nous donne le sens profond de la présence aimante et serviable de l’Eglise, comme moyen pour témoigner de la présence de Jésus Christ qui se fait nourriture véritable pour le monde entier.

Demandons au Seigneur la grâce de rester toujours dans la fidélité, cette fidélité d’amour qui soutient notre espérance ; de communier à Son corps et de l’adorer sans cesse, tous les jours de notre vie, dans les tabernacles de nos cœurs afin qu’Il demeure avec nous éternellement, en nourrissant notre vie, en nous protégeant de tout mal et en nous conduisant à la beauté éternelle dans la terre des vivants.

Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm




- 
En ce mois de mai, réfléchissons avec le pape François et sa grande dévotion pour la Vierge Marie.

Marie est toujours présente dans ses paroles et dans ses gestes. Voici quelques extraits des homélies et interventions où le Souverain Pontife explique sa profonde dévotion à l’égard de la Mère de Dieu.

Marie, mère de l’espérance : «  L’espérance est la vertu de qui, faisant l’expérience du conflit, de la lutte quotidienne entre la vie et la mort, entre le bien et le mal, croit en la Résurrection du Christ, en la victoire de l’Amour. Nous avons entendu le chant de Marie, le Magnificat : C’est le cantique de l’espérance, le cantique du Peuple de Dieu en marche dans l’histoire. C’est le cantique de tant de saints et de saintes, certains connus, d’autres, beaucoup plus nombreux, inconnus, mais bien connus de Dieu : mamans, papas, catéchistes, missionnaires, prêtres, sœurs, jeunes, également des enfants, grand-pères, grand-mères : ils ont affronté la lutte de la vie en portant dans leur cœur l’espérance des petits et des humbles ». (Homélie du 15 août 2013).

Marie et la vie dans l’Esprit Saint
« La Vierge Marie nous enseigne ce que signifie vivre dans l’Esprit Saint et ce que signifie accueillir la nouveauté de Dieu dans notre vie. Elle a conçu Jésus par l’opération de l’Esprit, et chaque chrétien, chacun de nous, est appelé à accueillir la Parole de Dieu, à accueillir Jésus en soi et à l’apporter à tous. Marie a invoqué l’Esprit avec les apôtres au cénacle : nous aussi, chaque fois que nous nous réunissons en prière, nous sommes soutenus par la présence spirituelle de la Mère de Jésus, pour recevoir le don de l’Esprit et avoir la force de témoigner de Jésus ressuscité. » (Regina Coeli,28 avril 2013).

Marie, icône de la foi
« Dans le contexte de l’évangile de Luc, la mention du cœur noble et généreux, en référence à la Parole écoutée et gardée, constitue un portrait implicite de la foi de la Vierge Marie. Le même évangéliste nous parle de la mémoire de Marie, de la manière dont elle conservait dans son cœur tout ce qu’elle écoutait et voyait, de façon à ce que la Parole portât du fruit dans sa vie. La Mère du Seigneur est l’icône parfaite de la foi, comme dira sainte Elisabeth : « Bienheureuse celle qui a cru. » (Lc 1, 45). (Lumen Fidei, 58).

Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm


- 
Semaine Sainte, « Semaine Majeure » !!! Dans quelques jours et avec tous les chrétiens du monde entier, nous entrons dans la Semaine Sainte. Semaine de prière et de méditation sur la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus-Christ.

En ce temps, nous faisons mémoire de l’entrée de Jésus à Jérusalem, événement qui a commencé en Galilée, à travers les miracles, les guérisons et l’enseignement du Fils de Dieu.

En montant à la ville sainte, Jésus veut nous montrer la véritable mission qu’il va réaliser comme envoyé de Dieu. Le Fils de Dieu entre dans la ville sur un petit âne, et sur son chemin, il est acclamé par la foule qui le suivait grâce aux miracles et à cause de la curiosité des certains, qui ont vu et entendu parler de celui qui se présentait comme le Messie. La foule crie avec grand enthousiasme « Hosanna, béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ».

Aujourd’hui, comme la foule, laissons entrer Jésus dans nos villes, dans nos familles, dans nos communautés chrétiennes et particulièrement dans nos cœurs. Il se présente à nous comme le libérateur de nos esclavages. Lui seul peut nous donner une vie plus humaine et plus solidaire, Il vient nous transmettre la justice pour que nous ayons un monde nouveau, imprégné par l’amour, la solidarité et le service des uns envers les autres.

En portant notre rameau béni, prenons conscience que ce rameau dans nos maisons doit être le signe de notre engagement auprès du Seigneur, engagement à le suivre de plus près à travers la prière et les services vers ceux qui ont besoin d’amour, de tendresse et de réconfort.

Que la Vierge Marie nous accompagne dans cette démarche vers son fils, et qu’elle nous aide à découvrir a travers les Eucharisties de ce temps privilégié, le fruit de la Passion de Jésus, pour que nous puissions avec Lui contempler aussi la gloire de la résurrection. Que ce Dieu d’amour nous plonge de plus en plus dans notre foi, pour que nous devenions des témoins fidèles de sa Résurrection tout au long de notre vie.

Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm


- 
Le temps de Carême, c’est un temps de vie, de guérison et de libération, c’est un temps positif que le Seigneur nous permet de vivre dans le concret , c’est un cadeau, un temps favorable, c’est le temps de l’exercice de la vie communautaire et de la création de forts liens d’amitié sincère dans notre communauté chrétienne.

Ce temps de Carême nous permet un regard vers ce Dieu de Miséricorde ; la liturgie de l’Église nous invite encore à nous tourner vers l’intérieur de nous-mêmes : « Ton père qui voit dans le secret te le rendra ». Cette action vers l’intériorité fait partie de notre passage au désert. Il nous permet d’aller au fond de nous-mêmes, il nous permet de nous mettre dans l’abandon total à Dieu.

En ce temps, le Seigneur vient nous rencontrer dans nos insatisfactions, nos doutes, nos nuits, notre tristesse, nos maladies, notre solitude, nos manques, mais comme pour le peuple d’Israël, nous sommes invités à nous abandonner dans les mains de Dieu, ouvrons nos cœurs et disposons-nous à accueillir ce temps de grâce du Carême, et laissons- nous transformer par son regard de tendresse et de Miséricorde.

Demandons la grâce de l’Esprit pour qu’il nous pousse vers le silence de nos déserts afin d’écouter, de goûter et de partager la Parole de Dieu qui nous appelle à la conversion, et que ce même Esprit nous donne le désir et la capacité de témoigner parmi nos frères ; que tout cela soit une parole d’espérance, fondée sur la confiance et la relation profonde avec ce Dieu de tendresse et d’Amour.


Père Juan Alejandro RODRIGUEZ, mcm







Paroisse Saint-Vincent de Paul

Picto adresse postale 11 boulevard Commandant Nicolas - quartier Montéty - 83000 Toulon
04 94 89 55 45
06 42 29 29 57

voir le nouvel agenda : http://agenda.frejustoulon.fr


paroissemontety@orange.fr


Autre lieu de culte, le dimanche à 9h30
Chapelle de la Transfiguration, 182 rue Francis Garnier (Val Fleuri), Toulon


- Vous souhaitez faire un don à la paroisse

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr