Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Baptême du Seigneur, année A

  Publié le dimanche 12 janvier 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 12 janvier 2014







Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom, pour se présenter et se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents et que tous les hommes du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! ».)

Acclamation de l’Evangile !
Alleluia

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (3, 13-17)
Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! » Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire.
Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau ; voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, en lui j’ai mis tout mon amour. »

Pistes de réflexion
C’est la première fois dans l’évangile que Jésus est vraiment désigné comme Fils de Dieu.
« Jean voulait l’en empêcher et disait : ‘ C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! ’ » Jean-Baptiste, sûrement inspiré par l’Esprit Saint, savait déjà que Jésus était le Messie car il commence par refuser de le baptiser.
« voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui » Nous reconnaissons les signes de la venue du Messie annoncés par le prophète Isaïe (les cieux s’ouvrent, l’Esprit de Dieu repose sur lui).
« Et des cieux une voix disait : ‘Celui-ci est mon Fils bien aimé, en lui j’ai mis tout mon amour’ » Cette expression de « Fils bien aimé » est également une révélation. En effet, le titre de « Fils de Dieu » était réservé à chaque roi le jour de son sacre. Appliquer ce titre au fils du charpentier de Nazareth, c’est dire que malgré toutes les apparences, il est bien le Messie-roi attendu.
Souvenons-nous ce que nous disait Jean-Baptiste le deuxième dimanche de l’Avent : « Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu » (Mt 3,11). Dans l’évangile de Matthieu, la prédication de Jean-Baptiste précède le texte du baptême du Seigneur. Nous ne savions pas bien de quoi Jean-Baptiste voulait parler quand il disait « le feu ». Cet évangile nous fait découvrir qu’il s’agit du feu de l’amour trinitaire. En effet les trois personnes de la Trinité sont réunies ici : Jésus le Fils de Dieu, l’Esprit Saint (l’Esprit de Dieu qui descend comme une colombe), et le Père par la voix qui vient des cieux et qui dit : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, en lui j’ai mis tout mon amour. »

Faites découvrir aux enfants les trois personnes de la Trinité, en relisant lentement la fin de l’évangile.
Depuis notre baptême, nous avons en nous un feu d’amour infini au fond de notre cœur. Pour que ce feu soit bien vivant, il faut que notre cœur soit ouvert car un feu se meurt dans un lieu trop confiné. Par notre baptême, Dieu nous invite à entrer dans la Trinité sainte, à devenir le fils bien aimé du Père et le frère ou la sœur de Jésus. L’amour de Dieu est vraiment un amour qui se donne.

Source : « L’intelligence des écritures », MN Thabut, éd. Soceval

Activité
Coloriage du dessin, après une brève explication de celui-ci.

« Celui-ci est mon Fils bien aimé, en lui j’ai mis tout mon amour. » Matthieu 3, 17











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Bapteme-du-Seigneur-annee-A.html