Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Cinquième dimanche ordinaire, année C

  Publié le dimanche 7 février 2016 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 7 février 2016







Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est préférable de lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc (5, 1-11)
En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendu et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.


Pistes de réflexion
« Jésus monta dans l’une des barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. » Jésus est sur le lac de Génésareth, que l’on appelle aussi le lac de Tibériade, traversé par le Jourdain, au Nord de Nazareth. A cette époque, Jésus ne disposait pas de micro pour parler à la foule. Il se servait du lac comme porte-voix, les ondes sonores étant répercutées grâce à la surface de l’eau.
« Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais sur ta parole, je vais jeter les filets. » Simon est un peu surpris car en bon pêcheur, il sait bien que si la pêche n’a pas été bonne pendant la nuit, ce n’est pas la journée qu’elle sera meilleure. Simon va toutefois obéir à Jésus et jeter ses filets, preuve qu’il fait confiance à celui qu’il appelle « maître ». Jésus n’était pas le seul maître de son temps. Il y en avait plusieurs, enseignant chacun à des disciples. Il semble que l’enseignement de Jésus avait du succès puisqu’une foule le suivait.
« A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : ‘ Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur.’ » C’est en voyant le miracle de la pêche miraculeuse, opéré par le simple ordre de Jésus, que Pierre réalise qu’il est en présence de Dieu, c’est pourquoi il ne l’appelle plus « maître » mais « Seigneur » et il tombe à genoux. Il prend alors conscience de son indignité et est rempli de crainte (qui n’est pas de la peur mais plutôt un sentiment de respect et d’humilité). Ce n’est que plus tard que Jésus surnommera Simon « Pierre » mais l’évangéliste l’appelle ici « Simon-Pierre » par anticipation.
« Jésus dit à Simon : ‘ Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.’ » Jésus rassure Simon et lui confie aussitôt une mission. Alors que pêcher des poissons va conduire ces derniers à la mort, prendre un homme dans un filet va l’arracher à la noyade et lui sauver la vie.
« Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent. » On est frappé par la docilité de Simon. Il ne discute pas et lâche tout pour suivre Jésus.
Simon-Pierre fera partie des premiers apôtres puis il sera le premier Pape. Jésus ne l’a pas appelé pour ses compétences particulières, et sera même trahi par son ami au moment de sa passion. Mais cela ne va pas altérer la confiance accordée à Simon par Jésus, car l’amour de Dieu ne se reprend pas, sa fidélité est pour toujours.
Observons l’attitude de Simon : il fait confiance à Jésus et lui obéit alors qu’il ne comprend rien. Puis, il se reconnaît pêcheur dans le deuxième sens du mot, celui qui fait des péchés. Enfin, il suit Jésus en abandonnant tout. C’est un vrai chemin de foi.
Jésus est un maître, un rabbi et a beaucoup de disciples. Mais il choisit de s’entourer de 12 apôtres, qu’il appelle chacun par son nom, et qui seront envoyés en mission (c’est le sens du mot "apôtre" en grec, l’envoyé). Ce seront les premiers prêtres et les premiers missionnaires. Pierre en annonçant la Bonne Nouvelle de Jésus le Sauveur va sauver des âmes comme Jésus le lui a demandé.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin, après une brève explication de celui-ci.

GIF - 4 ko

« Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Luc (5,10)











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Cinquieme-dimanche-ordinaire-annee,4719.html