Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles
Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Toulon - Saint-Pie X > Archives > Archives > Conférence sur l’impératrice Zita, servante de Dieu

Conférence sur l’impératrice Zita, servante de Dieu

Paroisse Saint-Pie X à Toulon, 43 rue Henri Poincaré, 83000

  Publié le jeudi 2 octobre 2014 , par Patrice Quesnel

Mardi 21 octobre, l’abbé Debris, premier postulateur de la cause de béatification de l’impératrice Zita, donnera une conférence, à 20h30 en notre paroisse, sur celle qui fut aussi l’épouse du bienheureux Charles d’Autriche .


Programme de la soirée du mardi 21 octobre 2014, fête du Bienheureux Empereur Charles d’Autriche

18h30 : messe votive en forme extraordinaire et vénération des reliques en l’église St. Pie X de Toulon (49 rue Sylvain)

20h30 (salle paroissiale) : Conférence sur l’Impératrice Zita d’Autriche par M. l’Abbé Cyrille Debris, 1er postulateur de sa cause de béatification,
Autour de la parution de son livre : "Zita. Portrait intime d’une Impératrice" (éd. du Cerf)

L’impératrice Zita

Couverture du livre "Zita" de l'abbé DebrisZita (1892-1989) fut aux côtés de son mari le Bienheureux empereur Charles (1887-1922) la dernière souveraine d’Autriche-Hongrie entre 1916 et 1918.

La cause de la béatification de l’impératrice fut introduite en 2009.

Rédigé par le postulateur de la cause, à partir d’archives tout à fait inédites, ce livre laisse parler au travers de ses lettres la Servante de Dieu comme on ne l’a jamais connue. Bien que très discrète sur sa vie intérieure, elle parlait aussi d’abondance de cœur à quelques rares personnes avec lesquelles elle noua une amitié spirituelle entre ces années 1916 à 1926, années cruciales : du règne à l’exil, du mariage au veuvage.

Parmi ces guides pour discerner la volonté divine, figurent deux âmes privilégiées : Sœur Marie-Hilaire Tonnelier, religieuse converse de Notre-Dame de Sion (1865-1952) et Mère Virginia Brites da Paixâo, moniale Clarisse (1860-1929). Elles accompagnèrent Zita dans la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie et l’abandon à la Divine Providence qui veillait toujours malgré les tribulations.

Durant ces années, deux lieux l’ont plus particulièrement marquée spirituellement. Résidant au pays basque espagnol à Lekeitio, elle connut le Christ de Limpias, ce crucifix qui revivait la Passion depuis 1919. Les Hongrois y voyaient le symbole des souffrances de la couronne de saint Étienne après le traité de Trianon et visitaient leur reine Zita entre Limpias et Lourdes.

Enfin, l’Impératrice chercha à se rapprocher un peu plus encore de ses sœurs moniales à Solesmes. Elle devint oblate de l’abbaye St. Pierre en 1926. La grande abbaye bénédictine devint son point fixe spirituel, au milieu des errances d’une vie d’exil qui ne faisait que commencer.

« Ce qui m’a toujours impressionné chez ma grand-mère, c’est sa sérénité due à son abandon total à la Divine Providence, à son obéissance à l’enseignement de l’Église, ainsi qu’à sa recherche constante de la volonté de Dieu, afin de s’y soumettre le mieux possible. Cela transparaît très bien dans ce livre […]. Je suis heureux que l’abbé Debris ait pu réunir les documents qui lui ont permis d’écrire ce beau livre où je reconnais réellement ma marraine et je souhaite que beaucoup de lecteurs soient touchés par la beauté et la délicatesse de certains de ses traits spirituels » Archiduc Rudolf d’Autriche (extrait de la préface).

Abbé Cyrille Debris

Abbé Cyrille DebrisPremier postulateur de la cause de béatification et canonisation de la Servante de Dieu Zita, Impératrice d’Autriche et Reine apostolique de Hongrie, épouse et mère de famille (1892-1989).

Auditeur libre à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, il fut reçu à l’agrégation d’histoire en 1996. Il a consacré son doctorat d’histoire médiévale au sujet : « Tu Felix Austria Nube. La dynastie de Habsbourg et sa politique matrimoniale à la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVIe siècles) » (mention Très Honorable avec Félicitations du jury à l’unanimité). Publiée en 2005 aux éditions Brepols, la thèse fut couronnée par la médaille d’argent du Prix François Millepierre de l’Académie Française en 2006.

Durant cette période, il enseigna le français en Autriche, puis l’histoire en France, dans différents lycées du Havre et de Rouen, y compris en section européenne allemande. Il est qualifié pour les classes à double-bac franco-allemand (Abi-Bac). Il a aussi fait son service national au titre de la Coopération à l’Institut Culturel Français de Munich.

Entré pour l’archidiocèse de Rouen en septembre 2002, il fut envoyé au Séminaire Pontifical Français de Rome puis au Theological College de Washington pour ses études de philosophie (2002-2003) et de théologie (baccalauréat canonique ou Licence d’Etat, 2003-2006) à l’Université Pontificale Grégorienne.

Il fit sa licence canonique (ou Master d’Etat, 2006-2008) à l’Institut Pontifical Jean-Paul II sur le mariage et la famille, dans les deux sections de Washington (près la Catholic University of America) et Rome (près l’Université du Latran). Il poursuivit par un doctorat en théologie à l’Institut Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse (Dominicains) sur « Amor Dei congregativus. Pour une ontologie de la division intérieure. Désintégration et réunification de la personne humaine dans la Summa Theologiæ de saint Thomas d’Aquin » soutenu en 2012.

Il fut ordonné diacre en 2006 et prêtre le 24 juin 2007 à la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Après avoir suivi les cours spécialisés (théologie de la sainteté, hagiographie et droit canonique) au Studium de la Congrégation des Causes des Saints (Vatican, mention Summa cum laude, 2008), il a été choisi comme postulateur du procès de béatification de la Servante de Dieu l’Impératrice Zita.

Il a publié au Cerf (2013) son premier livre sur la spiritualité de l’Impératrice Zita, à partir d’écrits tout à fait inédits : Zita, portrait intime d’une Impératrice. Il enseigne aussi dans un lycée de Dieppe l’histoire en section européenne allemande.

http://www.beatification-imperatric...







Paroisse Saint-Pie X

Nous retrouver sur Twitter :

ou sur Facebook : https://www.facebook.com/SaintPieXToulon

Picto adresse postale Adresse postale : 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon (façade ouest de l’église)
Picto adresse postale entrée courante, accueil, bureaux, salles de réunion et presbytère : porte sud de l’église par la courette de la rue Eugène Silvain
accès personnes à mobilité réduite : porte nord de l’église, rue Eugène Silvain
Picto adresse postale entrée et parvis d’honneur (mariages, obsèques, solennités, processions ...) : façade est de l’église, rue Eugène Silvain

04 98 00 98 80

Picto fax 04 98 00 98 81

GPS : Lat. 43.1207 ; Long. 5.9412

En pratique, accéder à Saint-Pie X

Pour joindre l’équipe de rédaction, recevoir le bulletin paroissial par e-mail, ou contribuer à ce site, écrivez-nous à l’adresse électronique suivante :
saintpiex.toulon@gmail.com

ou "tweetez ! "

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr