Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Deuxième dimanche de Carême, année A

  Publié le dimanche 16 mars 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 16 mars 2014








Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom, pour se présenter et se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents et que tous les hommes du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! ».)

Rappel du temps liturgique
Nous sommes le deuxième dimanche de Carême. Pendant le Carême, nous ne chantons pas d’Alléluia pour acclamer l’évangile.

Acclamation de l’évangile
Que soit béni le nom de Dieu, de siècles en siècles, qu’il soit béni ! (bis)
ou bien :
O Seigneur à Toi la gloire, la louange pour les siècles !
O Seigneur à Toi la gloire, éternel est ton amour !

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (17, 1-9)
Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Elie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si Tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »
Entendant cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n’ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

Pistes de réflexion
Nous écoutons aujourd’hui l’Evangile de la transfiguration, que nous fêtons spécialement le 6 août ou le dimanche le plus proche de cette date. C’est aussi un mystère lumineux du rosaire introduit par le pape Jean-Paul II.
« Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean » Jésus emmène trois disciples qui lui sont proches, et qui seront présents au moment de son agonie et de sa mort. Cette révélation de Jésus transfiguré leur est accordée pour affermir leur foi avant la passion.
« il les emmène à l’écart sur une haute montagne » La montagne est le cadre idéal pour la prière. Jésus se rend souvent seul sur une colline pour prier. Le haut d’une montagne est toujours dans la Bible le lieu de rencontre avec Dieu. C’est sur une haute montagne que Moïse avait eu la révélation du Dieu de l’Alliance et avait reçu les tables de la Loi (Ex 20,1). C’est encore sur une haute montagne que le prophète Elie avait eu la révélation du Dieu de tendresse manifesté dans la brise légère (1R19,12).
« Il fut transfiguré devant eux » Jésus apparaît revêtu de la gloire de Dieu, il se montre sous sa nature divine lui qui est à la fois vrai homme et vrai Dieu.
« Voici que leur apparurent Moïse et Elie » Moïse et Elie, les deux colonnes de l’Ancien Testament, la loi et les prophètes.
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » De même, les dix commandements donnés par Dieu à Moïse commençaient par « écoute Israël. » Le Seigneur nous demande d’ouvrir nos oreilles et notre cœur à sa Parole.
« les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur …/… Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : ‘ Relevez-vous et n’ayez pas peur ! ‘ » Ce n’est pas étonnant que les disciples aient un mouvement de peur devant cette manifestation si spectaculaire de Dieu qui est le tout autre, le tout puissant, le très haut. Tout de suite après, Jésus est là pour les rassurer, il les touche pour leur signifier qu’il est aussi le tout proche, le frère, l’ami. Voilà toute la vérité sur Dieu, transcendant et intime.
« Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » Jésus leur confie qu’il va ressusciter, mais les hommes ne sont pas encore prêts à recevoir ce témoignage.

Dimanche dernier, nous avons vu combien la Parole de Dieu est une arme pour le combat spirituel. Pour que cette Parole soit agissante, il faut que nous l’écoutions en vérité, avec tout notre cœur. Notre prière pour cette semaine : « Seigneur, donne moi un cœur qui écoute. »
« Rien que pour aujourd’hui » disait sainte Thérèse de l’enfant Jésus. N’essayons pas de construire un plan d’efforts pour le carême, mais choisissons chaque matin un petit effort pour la journée, qui pourrait être une Parole de Dieu à écouter, et pensons-y le soir dans notre prière, en disant Merci et Pardon au Seigneur.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin.

« Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. » Matthieu 17, 2











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Deuxieme-dimanche-de-Careme-annee.html