Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Catéchèse > Liturgie pour enfants - partage d’Evangile > Deuxième dimanche de l’Avent, année B

Deuxième dimanche de l’Avent, année B

  Publié le dimanche 7 décembre 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 8 décembre 2014







Accueil des enfants
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les catholiques du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante.

Rappel du temps liturgique
Nous sommes le deuxième dimanche de l’Avent, temps de préparation à la fête de Noël.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (1, 1-8)
Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, le Fils de Dieu. Il était écrit dans le livre du prophète Isaïe :
« Voici que j’envoie mon messager devant toi, pour préparer ta route. A travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. »
Et Jean-Baptiste parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tout Jérusalem, venait à lui. Tous se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain, en reconnaissant leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait :
« Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Pistes de réflexion
Contrairement aux évangélistes Luc et Matthieu, Marc ne commence pas son Evangile par l’enfance de Jésus mais par le dernier des prophètes, Jean-Baptiste.
« Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, le Fils de Dieu » Marc annonce qu’il s’agit d’une bonne nouvelle, c’est le sens du mot Evangile. Cette nouvelle est tellement importante qu’elle va être transmise de générations en générations et très vite mise par écrit. Marc précise aussi que Jésus est le Christ, c’est-à-dire le Messie tant attendu par le peuple hébreu, et le Fils de Dieu qui est Dieu lui-même. Notez la qualité de cette introduction où tout est dit en une seule phrase.
« Il était écrit dans le livre du prophète Isaïe » En citant Isaïe, Marc rappelle que ce messie est annoncé depuis longtemps par les prophètes.
« Jean-Baptiste parut dans le désert » Le désert est le lieu de l’Alliance avec Dieu, le lieu de la promesse. Comme Moïse a conduit le peuple de Dieu dans le désert vers la terre promise, Jean va conduire ce peuple vers la nouvelle Alliance avec Jésus. C’est en réalité toujours la même Alliance qui est l’expression de la fidélité de l’amour de Dieu.
« Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi » Jean va rassembler des disciples autour de lui, mais il s’efface devant celui qu’il annonce.
« … lui vous baptisera dans l’Esprit Saint » Le baptême dans l’eau était pratiqué avant Jésus, mais Jésus va baptiser dans le feu de l’Esprit Saint. Le baptême de Jean est un signe humain de purification, pour être lavé de tout péché.
Par le baptême dans l’Esprit Saint, c’est Dieu qui agit et nous convertit. Etre pur ne signifie pas seulement être lavé du péché mais plutôt être sans mélange (comme un corps pur en chimie), avoir un coeur sans partage tout entier tourné vers Dieu par l’action de l’Esprit Saint. Par l’eau du baptême, Jean lavait l’âme, alors que Jésus change la nature de l’âme, change le cœur de pierre en cœur de chair.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Si l’on a fabriqué une maison de l’Avent (cf activité du premier dimanche de l’Avent), on ouvre la deuxième fenêtre sur le dessin de Jean-Baptiste.
On voit sur ce dessin la petite ombre de Jean, suivie d’une beaucoup plus grande, celle de Jésus. Jean a un bâton car il marche pour annoncer la venue du Messie. Il lève la main, pour faire signe aux gens de l’écouter, et ouvre grand la bouche pour parler bien fort. Faire répéter aux enfants la prophétie de Jean : « Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. »
Pensez à la maison à allumer la deuxième bougie sur la couronne de l’Avent.

« Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi » Marc 1,7











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Deuxieme-dimanche-de-l-Avent-annee,3723.html