Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Diacona 2013

  Publié le lundi 17 juin 2013 , par Olivier Nicolas


LOURDES : « DIACONIA 2013 »

A l’appel du Conseil National de la Solidarité de l’Eglise de France, un grand rassemblement a été organisé à Lourdes les 9, 10 et 11 mai sous l’appellation « Diaconia 2013 : Servons la fraternité ». Douze mille personnes, venues de tous horizons géographiques, mais aussi économiques et sociaux, représentant les centaines de milliers de chrétiens engagés au service de leurs frères, ont participé à cette rencontre hors du commun, pour vivre cette fraternité avec tous et pour tous, en particulier les plus pauvres et les plus fragiles.

Rappelons que, suivant le vœu du concile Vatican II invitant à vivre une Eglise « servante et pauvre », la Diaconie du Var a été instituée en 1982 par Mgr. Barthe et mise en œuvre par le diacre Gilles Rebèche. Plusieurs paroissiens du Mourillon (Jean Fourestier, Jean-Yves Règne et d’autres) ont d’ailleurs été aux côtés de Gilles dès le début de cette grande aventure. Ce mouvement s’est depuis lors étendu à la quasi-totalité des diocèses de France et voit sa consécration dans ce grand rassemblement.

Représentant à Lourdes le diocèse de Fréjus-Toulon, nous étions environ 300, venus de toutes les paroisses, communautés et mouvements oeuvrant au service des personnes en situation de précarité : Secours catholique, CCFD, Tables ouvertes, Jéricho, Samu social, accueil des Roms et des migrants, Pastorale du deuil, présence auprès des prisonniers, alphabétisation …

La réflexion a été organisée dans le cadre d’une quarantaine de forums thématiques (logement, migrants, santé, famille, solitude…). Voici le témoignage d’un des membres de notre paroisse :

« Vraiment, je ne regrette pas d’avoir vécu ces 3 jours de Diaconia 2013, tous ces temps de partage, de joie et de fraternité. Un moment intense d’émotion en regardant le « freeze mob » : une action collective immobile et silencieuse pour exprimer la fraternité tout en écoutant le chant très émouvant de l’Ave Maria. Pour se mettre au service de la charité, il devient urgent de vivre une conversion de nos mentalités, de changer notre regard sur l’autre. Prenons exemple sur le geste de Jésus du lavement des pieds de ses disciples et agissons autour de nous. Nous aimer les uns les autres, cela demande un effort. « Donnons notre vie », cela ne dépend que de nous. »

Participaient au rassemblement de Lourdes 86 évêques et archevêques, 4 cardinaux, le nonce apostolique, le cardinal SARAH (nigérien, envoyé spécial du pape, président du conseil pontifical Cor unum), le cardinal Vingt-Trois (président de la Conférence des évêques de France).

Vous trouverez ci-dessous le texte final de la rencontre "Servons la fraternité". Lisez-le et diffusez-le. En écho aux paroles et aux gestes du Pape François, c’est un appel très fort pour que l’Eglise ne se focalise pas sur ses problèmes internes, mais qu’elle s’ouvre à tous, qu’elle aille "aux périphéries de l’Eglise et de la société" et que les pauvres et les plus fragiles y soient au premier rang, dans une Eglise véritablement "servante et pauvre".

A chacun de nous de nous engager pour faire vivre ce message au sein de notre paroisse.

Le groupe de paroissiens qui représentaient le Mourillon

NB : La démarche Diaconia trouvera son prolongement les 11, 12 et 13 octobre à la Castille dans un rassemblement à l’initiative de Mgr. Rey et avec la présence du Cardinal Sarah, sur le thème « Les défis de la fraternité : diaconie et nouvelle évangélisation ». Réservez dès à présent cette date.

Servons la fraternité

Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager. La fraternité n’est pas une option, c’est une nécessité. Nous en avons fait l’expérience forte et joyeuse à 12 000, lors du rassemblement Diaconia, de toutes origines et de toutes conditions, représentant des centaines de milliers de chrétiens engagés au service de leurs frères.

A la lecture de l’Evangile, à la suite du Christ serviteur, tous ont appris à écouter la voix des pauvres de notre temps. Chacun a été entendu dans sa singularité : ceux qui souffrent, malades, handicapés, personnes seules ou abandonnées, sans domicile ou mal logées, chômeurs ou précaires, divorcés, remariés ou non, salariés en souffrance ou menacés dans leur emploi, jeunes sans perspectives d’avenir, retraités à très faibles ressources, locataires menacés d’expulsion, tous ont pris la parole. Leurs mots, leurs colères sont aussi dénonciation d’une société injuste qui ne reconnaît pas la place de chacun. Ils sont une provocation au changement. Il est temps de sortir de nos zones de confort. Comme le dit le Pape François, il est temps d’aller aux périphéries de l’Eglise et de la société.

Ensemble, osons le changement de regard sur les plus fragiles. Abandonnons un regard qui juge et humilie pour un regard qui libère. Nous n’avons pas de prochain clé en main. La proximité se construit chaque jour.

Ensemble, osons le changement d’attitude au sein des communautés chrétiennes pour que les pauvres y tiennent toute leur place. Cette conversion passe notamment par un développement des collaborations dans et hors de l’Eglise.

Ensemble, osons le changement de politiques publiques, du local à l’international. Que les décisions prises visent à prendre en compte la situation des plus fragiles dans le respect, la justice et la dignité.

Ensemble, osons le changement dans nos modes de vie, pour respecter la création où les liens humains sont premiers et préserver l’avenir des générations futures.

Le rassemblement Diaconia, voulu par l’Eglise de France, est une étape. Le temps de l’engagement se poursuit. Les participants appellent tous les baptisés et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui se retrouvent dans les valeurs de l’Evangile, à se mettre en route, ensemble, pour construire une société juste et fraternelle. Une société où l’attention aux pauvres guide toutes nos actions.

Lourdes, le samedi 11 mai 2013

CEF, 58 avenue de Breteuil 75007 PARIS – www.eglise.catholique.fr










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr