Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement
des paroles qui lui furent dites
de la part du Seigneur"

Saint Luc (chapitre 1, verset 45)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Délégué épiscopal à l’information et à la communication


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Famille > Couples > Divorcés-remariés : l’Eglise vous aime

Divorcés-remariés : l’Eglise vous aime

Samedi 15 novembre
Samedi 20 décembre 09:00-12:30
Samedi 17 janvier 2015 09:00-12:30
Du 6 au 8 février 2015
Samedi 21 mars 2015 09:00-12:30
Samedi 25 avril 2015 09:00-12:30
Samedi 30 mai 2015 09:00-12:30
Samedi 20 juin 2015 09:00-12:30

  Publié le jeudi 4 septembre 2014 , par Yann de Rauglaudre

La pastorale de la famille organise régulièrement une rencontre avec les séparés, divorcés et divorcés-remariés à La Castille.

Au programme : temps de partage, témoignages, approfondissement du message de l’Eglise, prière.


Divorcés-remariés : l’Eglise vous aime !

Vous êtes séparé, divorcé ou divorcé-remarié. Vous vous demandez comment vivre votre relation à Dieu, vos relations avec les autres chrétiens, quelle est votre place dans l’Eglise ?

Parlons-en !

Lieu : Centre d’accueil de La Castille (Solliès-Ville)

Calendrier

Les prochaines rencontres auront lieu le samedi de 9h à 12h30 au domaine de La Castille (salle Marie Madeleine). Elles seront suivies d’un repas partagé tiré du sac pour ceux qui le souhaitent.

- 20 septembre
- 18 octobre
- 15 novembre : à la paroisse Sainte Jeanne d’Arc à Toulon, forum de la pastorale lors de la session « Diaconie et nouvelle évangélisation »
- 20 décembre
- 17 janvier
- Du 6 au 8 février : retraite (lieu à confirmer)
- 21 mars
- 25 avril
- 30 mai
- 20 juin


Groupe d’accueil et prière pour séparés, divorcés et remariés

- Chapelle Notre-Dame de Pitié, Sanary-sur-Mer

- tous les deux mercredis (= mercredi des semaines impaires), de 19h30 à 20h30
- contact : Téléphone 04 94 74 59 90


Pastorale des divorcés remariés l’Eglise vous aime

et répond aux questions que vous vous posez

« Nos prêtres nous accompagnent... »
- “Les pasteurs sont appelés à faire sentir la charité du Christ et la proximité maternelle de l’Eglise, qu’ils accueillent avec amour ces personnes, en les exhortant à se confier à la miséricorde de Dieu (Familiaris Consortio79- 84).

Conscients cependant que la vraie compréhension et l’authentique miséricorde ne sont jamais séparées de la vérité, les pasteurs ont le devoir de rappeler à ces fidèles la doctrine de l’Eglise concernant la célébration des sacrements. Par amour de la vérité, ils sont tenus de bien discerner les diverses situations ; l’Eglise les exhorte à encourager la participation des divorcés remariés à divers moments de la vie de l’Eglise... Il faut aider les fidèles à approfondir leur compréhension de la valeur de leur participation au sacrifice du Christ dans la messe, de la communion spirituelle, de la prière, de la méditation de la Parole de Dieu, des œuvres de la charité.

Par son ordination, le prêtre doit :
- Fidélité au service de l’Evangile,
- Obéissance et communion à l’Eglise. En aucune manière, il ne peut célébrer le remariage de divorcés (liés par un précédent sacrement), ce qui n’aurait dans ce cas aucun caractère de validité sacramentelle.

L’Eglise vous accompagne...
- « A la Communauté chrétienne, nous disons... » Se situer dans l’Eglise pour un divorcé remarié, n’est pas chose facile. Quand un chrétien n’a pas pu respecter les promesses de son mariage, pour des raisons qu’il n’appartient pas aux autres de juger, il reste membre de l’Eglise. Il fait partie d’une communauté chrétienne ou il est appelé à vivre l’Evangile du Christ, dans l’Eglise, sa famille. Promouvoir cette attitude d’accueil fraternel est de la responsabilité de chacun d’entre-nous ? C’est être fidèle au Christ et à sa Parole.


Questions-Réponses

- Je suis divorcé(e), puis-je me remarier à l’Eglise ? L’Eglise catholique ne peut bénir un second mariage en le reconnaissant comme sacrement parce que le sacrement de mariage est toujours signe de l’amour fidèle de Dieu. Si ma première union a été célébrée en Eglise, je ne peux pas me remarier à l’Eglise. Si je n’ai contracté qu’un mariage civil, je ne suis pas lié par le sacrement du mariage, et je peux donc demander à ce que ma nouvelle union soit scellée devant Dieu.

- Que dit l’Eglise au sujet de l’accès à l’eucharistie et la confession des divorcés remariés ? L’Eglise ne peut donner les sacrements de réconciliation, ni de l’eucharistie dans la situation de divorce-remariage. Néanmoins, les divorcés remariés peuvent se confesser à un prêtre qui ne pouvant donner l’absolution, les confiera à la miséricorde divine. Ils peuvent au moment de l’Eucharistie se joindre à la procession des fidèles, les bras croisés sur la poitrine, pour recevoir la bénédiction.

- Pourquoi l’Eglise défend-elle cette position ? Le consentement par lequel les époux se donnent et s’accueillent est scellé par Dieu lui-même. L’alliance des époux est intégrée dans l’alliance de Dieu avec les hommes de sorte que le mariage conclu et consommé entre baptisés ne peut jamais être dissous. (CEC 1639-1640)

- Quelle place pour moi dans l’Eglise ? Le divorce et le second mariage ne peuvent effacer le lien baptismal. La participation à la vie de l’Eglise ne se réduit pas à l’accès à l’eucharistie. Les fidèles sont invités à écouter la Parole de Dieu, à assister au sacrifice de la messe, à persévérer dans la prière, à apporter leur contribution aux œuvres de charité et aux initiatives de la communauté en faveur de la justice, à élever leurs enfants dans la foi chrétienne, à cultiver l’esprit de pénitence. (Exhort. Familiaris Consortio n°84)

- Si je suis gravement malade, puis-je faire appeler un prêtre ? Le prêtre, sur demande, peut rencontrer un malade et peut administrer les sacrements à titre de viatique à une personne en fin de vie. L’Eglise vous accueille également quand vous vous adressez à elle pour des funérailles.

- Qu’en est-il de mes enfants issus du second mariage ? L’Eglise vous accueille quand vous demandez le baptême pour un enfant. Elle vous fait confiance pour la catéchèse de vos enfants : vous restez les premiers responsables de leur éducation chrétienne.

- Puis-je demander la nullité de mon précédent mariage ? Là ou surgissent des doutes légitimes sur la validité du mariage sacramentel qui a été contracté, il convient d’entreprendre ce qui est nécessaire pour vérifier le bienfondé. Il existe des tribunaux ecclésiastiques en charge de cette question qui peuvent prononcer une déclaration de nullité de mariage. Parlez-en à un prêtre.

- Une pastorale des divorcés remariés dans votre diocèse ? Le prêtre se tient à votre disposition pour un conseil, une écoute. Il peut vous mettre en contact avec d’autres couples qui vivent cette même situation pour retrouver ensemble la joie de servir dans l’Eglise. ..En tant que baptisé, l’amour de Dieu est enraciné dans mon cœur. ..Dieu n’abandonne pas ses enfants. ..Il m’invite aujourd’hui à cheminer dans la vérité de l’amour. ..Je ne suis pas exclu de ce courant de grâce qui purifie, éclaire, transforme et conduit au salut éternel.







Picto adresse postalePère Louis-Marie-Guitton - Délégué diocésain à la Pastorale de la Famille et de la Vie - Évêché de Fréjus-Toulon - 68 impasse de Beaulieu - CS 30518 - 83041 Toulon cedex 9
Téléphone04 94 27 92 60
Picto fax04 94 27 92 61
- Courriel de la Pastorale de la famille

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Divorces-remaries-l-Eglise-vous.html