Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Epicerie Sociale à Hyères

Service d’église

  Publié le mardi 22 octobre 2013

A Hyères, il existe deux épiceries sociales dans lesquelles il est possible de se procurer, sur conditions de ressources, des denrées alimentaires (et pas seulement) à moitié prix. Focus sur le service d’insertion des épiceries sociales gérées par les Equipes Saint Vincent de Hyères !


Deux épiceries sociales à Hyères ! Pourquoi ?

Une épicerie sociale permet à des personnes en difficultés, les sans logement, les sans travail, les sans ressources, les femmes sans mari et les enfants sans père, les sans famille, les sans amour,…, d’acheter :
- des produits alimentaires et d’hygiène, à moitié prix
- et des vêtements (vestiaire) pour une valeur symbolique,
- de faire ainsi des économies pour régler d’autres factures (eau, électricité, loyer,…)
- et d’avoir, en particulier, une alimentation correcte.

Ces personnes sont suivies normalement par les Assistantes Sociales qui les envoient à l’association qui, en général, a ouvert ces épiceries sociales..

JPEG - 20 ko
IMG_0045 (Custom)

A Hyères, ce sont une dizaine de bénévoles de l’Equipe Saint Vincent qui reçoivent ces personnes dans les locaux de ces deux épiceries, au centre-ville et au Pyanet :
- deux après-midi par semaine,
- avec le souci d’accueillir, d’accompagner,
- d’aider à leur réinsertion et leur permettre de se responsabiliser, de se socialiser, de se valoriser et de re-devenir autonome.

Mais ces bénéficiaires de leur aide doivent s’engager à participer à différents ateliers qui leur sont proposés :
- de suivi budgétaire,
- de nutrition-cuisine,
- de couture,
- de travaux manuels ou créatifs,
- d’aquarelle même, très demandé car valorisant.

Ces ateliers hebdomadaires leur permettent « d’oublier » pour un temps leurs difficultés en se concentrant sur autre chose et surtout, de découvrir de quoi elles sont capables

Le nombre de personnes que l’Equipe Saint Vincent aide à se nourrir semaine après semaine a été en augmentation de 18% entre Janvier et fin Juin 2009 par rapport à la même période de 2008.
Ce nombre correspond à une augmentation de 12% du nombre de familles : 237 familles ont été accueillies, soit 534 personnes dont 242 enfants de Janvier à fin Juin 2009.
Chaque semaine, une moyenne de 102 familles soit 230 personnes, avec des pointes allant jusqu’à 115 familles soit 273 personnes, demandent de l’aide.

En 2008, l’Equipe a assuré 57,72 % de son budget, les subventions n’intervenant que pour 39,58% ce qui est remarquable pour une association d’insertion.
Mais, en 2009, le budget prévisionnel de l’épicerie sociale a augmenté de 17,7% et les subventions (Ville d‘Hyères, Conseil Général, CAF,…) ne représentent plus que 32,57% du budget : à titre d’exemple, l’achat mensuel fin juin, est exactement du même montant que la subvention de la Ville et elle permet de nourrir, pendant deux mois seulement.

Ne voulant pas pratiquer l’assistanat qui ne respecte pas les personnes et n’est ni responsable ni éducatif, les bénéficiaires règlent la moitié du montant de leurs achats : l’équipe tient en effet à ce qu’ils participent financièrement.
De plus, elle doit cette année, assurer 67,4 % du budget, compte tenu de l’augmentation inéluctable des denrées et de la croissance des effectifs des bénéficiaires.

C’est pourquoi chaque année, un appel à la générosité des hyérois est lancé par l’intermédiaire d’une vente d’automne, qui doit nécessairement aider à renflouer le déficit prévisible de l’année suivante estimé entre 7 et 8000 euros pour les différentes raisons évoquées ci-dessus (pour l’année 2012).

Interview de la présidente des Equipes Saint Vincent de Hyères, Christine Girardot

Si jusqu’en 2005 l’équipe Saint Vincent, comme la plupart des associations caritatives, se préoccupait d’abord de distribution alimentaire, elle travaille depuis de nombreuses années à toutes les formes d’insertion.

Mais la pauvreté évolue et touche un public de plus en plus large : chômeurs, travailleurs saisonniers, salariés « pauvres », retraités en grande précarité…

« La bonne volonté des bénévoles ne suffisait plus », constate la présidente, Christine Girardot.
« Sous l’impulsion de la fédération des Equipes Saint Vincent, nous repensons notre action et développons l’insertion, qu’elle soit amicale, sociale ou professionnelle ».


L’Equipe Saint Vincent de Hyères ne compte que 16 équipières bénévoles, et plusieurs bénéficiaires qui aident fidèlement au bon fonctionnement des activités et une conseillère en économie sociale et familiale, salariée à mi-temps.
Une équipe resserrée, donc, mais particulièrement efficace.

Depuis 2005, deux épiceries sociales ont été créées :
- l’une au Pyanet,
- l’autre au centre ville.

On peut y trouver tous les produits courants, comme dans une épicerie classique, conserves, surgelés, crèmerie, entretien, hygiène….

Les bénéficiaires peuvent venir une fois par semaine (deux fois, exceptionnellement) et choisissent librement les produits qu’ils désirent.

Ils doivent payer la moitié de leurs achats, l’autre moitié étant prise en charge par l’Equipe saint-Vincent : c’est une question de dignité et de responsabilité mais c’est aussi garder le sens des réalités.

« Nous avons de nombreuses femmes seules avec des enfants : il faut parfois leur apprendre à gérer un tout petit budget, à composer des repas équilibrés sans dépenser plus. »

Ce travail d’apprentissage se fait à travers des ateliers très pratiques pour permettre à chaque personne « de retrouver un projet de vie ».

Redevenir autonome demande parfois un long accompagnement.
Mais Christine Girardot est confiante : les activités proposées supervisées par la conseillère en économie sociale et familiale, portent leurs fruits.
- une activité cuisine, pour apprendre à cuisiner bon, pas cher, équilibré
- une activité « budget alimentaire », pour apprendre à l’intégrer dans le budget général
- des réunions de réflexion sur l’éducation des enfants, la nutrition et l’hygiène de vie
- et même un jardin solidaire

Ouverte également à tous les bénéficiaires, la Boutique propose :
- une bibliothèque
- un vestiaire tenu par d’anciens bénéficiaires
- et même une brocante où l’on peut trouver du matériel de cuisine et, ponctuellement, un réfrigérateur ou un petit meuble…

C’est ainsi qu’en dépassant l’assistanat, chacun peut retrouver le chemin de l’insertion, parfois simplement en discutant autour d’un café.
Etre bénéficiaire et partager le travail…c’est redevenir quelqu’un.

« Bien sûr, l’Equipe Saint Vincent est un mouvement chrétien, mais personne n’est exclu : nous acceptons tous ceux qui viennent, quelle que soit leur culture ou leur religion », précise la présidente qui, à l’heure de la retraite a considéré « comme une évidence » de consacrer un peu de son temps aux autres.







- Contact
Les Equipes Saint Vincent : 04 94 65 25 54

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Epicerie-Sociale-a-Hyeres.html