Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Eric et Catherine Labouré

  Publié le jeudi 11 septembre 2014 , par Yann de Rauglaudre

Eric Labouré a été ordonné diacre le 14 septembre 2014 en la basilique de Saint-Maximin


Eric Labouré, nouveau diacre

Né le 14 octobre 1964 à Neuilly-sur-Seine, Eric Labouré a été ordonné diacre par monseigneur Rey le dimanche 14 septembre 2014 à 10h30 en la basilique de Saint-Maximin en présence de nombreux prêtres et diacres.

Cadre dans l’industrie du semi-conducteur (les puces électroniques), Eric Labouré est marié à Catherine...

De leur union sont nés 4 enfants : Myriam 21 ans, Blandine 17ans, Xavier 13 ans et Douceline 11 ans.

Alors qu’il participait à une retraite (session à Gagnières), Eric reçut un appel et cela s’est concrétisé en paroisse à l’époque sur Bandol.

Depuis son espérance et sa joie c’est de témoigner, servir, accueillir, pour ramener des fidèles au sein de l’Eglise.


Sa devise : Marc 10,21
Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »

Son passage d’Evangile préféré : Luc, chapitre 16, 1-8
Jésus disait encore aux disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.”
Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.”
Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : “Combien dois-tu à mon maître ?”
Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.”
Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris quatre-vingts.”
Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.












 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Eric-et-Catherine-Laboure.html