Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

Heureux les artisans de paix :
ils seront appelés fils de Dieu !

Saint Matthieu (5)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Eveil de la foi

  Publié le mardi 21 février 2012

Destiné aux petits enfants, l’éveil à la foi se propose de leur faire découvrir l’amour de Jésus dans leur vie.


La foi , son éveil, sa présence, sa force

Quel est le sens de croire en Dieu ?

Le mot « croire » fait partie du langage courant. Quand je dis : « je crois qu’il va faire beau demain », ce n’est qu’une simple hypothèse que j’énonce, même si je suis un spécialiste de la météo. En revanche, si je dis à un ami : « je crois ce que tu me dis », j’engage la confiance en sa parole. C’est la relation que j’ai avec cette personne qui est en jeu. L’origine du mot « foi » est le mot « confiance ». Avoir foi, c’est avoir confiance. Croire en Dieu, c’est lui donner notre confiance. Cela ne tient pas de la simple hypothèse. On dit communément : « j’ai la foi »... « je n’ai pas la foi »... comme si la foi était un objet qu’on possède ou qu’on ne possède pas !

Eveil de la foi (CP - CE1)

Premier et troisième samedi du mois

10h à 11h à la maison paroissiale


La Bible raconte différentes histoires de personnes qui ont fait confiance à Dieu et qui y ont engagé leur vie : Abraham et Moïse par exemple. Cette confiance les fait bouger. Ils osent partir pour emprunter les chemins d’un

JPEG - 43.3 ko
Croire et Foi

avenir inattendu. Ils entendent un jour Dieu leur parler, leur proposer l’aventure de la foi avec la promesse d’une descendance « aussi nombreuse que les étoiles du ciel » pour Abraham (malgré sa vieillesse et la stérilité de sa femme Sarah), et d’une « terre promise » pour Moïse (qui conduira le peuple hébreu vers cette terre malgré son apparente inaptitude). Abraham et Moïse décident de répondre à un « appel » de Dieu. Ils ne font pas la sourde oreille. Ils se mettent en route malgré les difficultés.

Croire en Dieu, c’est le laisser nous accompagner vers la terre promise qui est la nôtre. C’est répondre à un appel qui vient de l’intérieur et qui dit que l’avenir est à construire et n’est pas écrit d’avance. Dieu n’exclut personne de cet appel. Mais chacun reste libre de sa décision.

Que m’apporte la foi ?

Si vous lisez ces lignes, c’est que, sans doute, vous vous posez des questions. Celui qui vit sans questionnement risque un jour de se heurter, brutalement, au côté absurde de l’existence. Le questionnement ne résout pas toutes les questions ni toutes les interrogations ! Mais se laisser questionner par l’existence permet de se donner des réponses pour mieux comprendre ce qui nous arrive. C’est à partir de ce questionnement que peut naître le sentiment qu’il y a en moi plus grand que moi, ce que certains appellent une transcendance. Le sentiment qu’une réponse existe, mais qu’elle tient de l’intime. Si Dieu n’est pas nommé immédiatement, c’est de côté-là qu’il serait bon de le chercher.

Le croyant n’est pas quelqu’un qui a réponse à tout. Tout au long de sa vie, il se laisse interroger par l’existence et par la foi. Le questionnement lui permet de ne jamais faire du sur-place, de toujours avancer. La foi est une marche incessante, et la vie se charge bien de nous questionner. C’est donc au cœur de notre vie que peut s’entrouvrir une porte en nous par laquelle la lumière de Dieu pourra s’infiltrer.

JPEG - 86.9 ko
Guérison du malade

Ainsi s’esquissera sinon une réponse... un sens... Le questionnement incessant pourrait rendre fou ou désespéré. La foi chrétienne propose bien sûr un certain nombre de réponses. Elle donne surtout un sens. Le mot « sens » a plusieurs... sens. Il dit la « signification », il dit la « sensation » (les cinq sens), il dit la « direction ».

La foi se vit ainsi « dans tous ces sens » : elle donne signification au vécu de certains événements ; elle se goûte par les sens, le ressenti ; elle donne une direction, Dieu étant à l’horizon de chacune de nos existences.

La plupart de mes amis sont incroyants mais ils sont tolérants, honnêtes, justes généreux... alors je me demande à quoi sert la foi en Dieu ?

Les influences interculturelles en occident ont généré une certaine morale bien attestée , pour le moment, par les gens de notre pays. Alors, la foi, est-ce un plus ? un surcroit ? non pas, mais sans doute une nouveauté dans la vie personnelle et dans notre monde. Elle est l’expressîon du rapport intime que Dieu établit, en Jésus-Christ, avec chaque croyant et sa communauté. C’est une expérience de vie qui témoigne de la nouveauté de l’amour de Dieu au coeur de nos existences.

- Contact : père André Siekiera Téléphone04 94 58 71 24










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr