Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Fête de la Pentecôte, année A

  Publié le dimanche 8 juin 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de la liturgie du dimanche 8 juin 2014








Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et même que tous les hommes du monde entier aujourd’hui. Lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! » ou reprise de l’Alléluia.)

Rappel du temps liturgique
C’est la fête de la Pentecôte, fête juive qui avait lieu 50 jours après Pâques, et jour du don de l’Esprit Saint.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean (20, 19-23)
C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des juifs. Jésus vint, il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La Paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La Paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Pistes de réflexion
Nous avons déjà rencontré cet évangile il y a peu de temps, le dimanche juste après Pâques, mais le passage était plus long car il comprenait la suite du récit, avec saint Thomas qui ne croit en la résurrection de Jésus qu’après l’avoir vu et touché. Mais depuis, nous avons fêté l’Ascension, quand Jésus remonte au ciel. On passe d’un mystère d’absence, que semble annoncer l’Ascension, à un mystère de présence avec l’arrivée de l’Esprit Saint.
Cet évangile a lieu le jour de la résurrection de Jésus, le récit de la Pentecôte est relaté en première lecture dans les actes des apôtres (Ac 2, 1-11).

« Il répandit sur eux son souffle et il leur dit : ’Recevez l’Esprit Saint !’ » Le souffle de Jésus nous rappelle la création de l’homme : « Le Seigneur Dieu insuffla dans les narines de l’homme l’haleine de vie et l’homme devint un être vivant. » (Genèse 2,7.) Ce qui veut dire que l’Esprit Saint est pour nous le véritable souffle vital, comme une re-création. C’est l’amour de Dieu qui habite dans notre âme, depuis le jour de notre baptême.
« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie…/… Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » C’est intéressant de voir que l’effusion de l’Esprit est encadrée par deux envois en mission. Ce qui veut bien dire que l’Esprit est donné pour la mission. Jésus est l’envoyé du Père et nous sommes les envoyés de Jésus. Cette mission ne concerne pas seulement les prêtres mais tous les baptisés. « Remettre » les péchés, c’est pardonner : Jésus nous donne son Esprit d’Amour pour que nous nous pardonnions les uns les autres. La deuxième partie de la phrase est plus difficile à accepter que la première : impossible de penser que Dieu notre Père pourrait ne pas nous pardonner ! Si on la formule un peu différemment « tout homme à qui vous ne remettrez pas ses péchés, ils ne lui seront pas remis », alors on comprend toute l’importance de notre mission. Ne pas dire la parole du pardon de Dieu, laisser le monde ignorer ce pardon, c’est laisser le monde à son désespoir.
Au théâtre, il y a un souffleur pour les trous de mémoire de l’acteur… Désormais, il y a en nous quelqu’un qui souffle les paroles et les gestes du pardon. Un esprit n’est pas visible mais il est pourtant bien réel, présent, vivant, agissant … Parfois il agit en nous sans que nous nous en rendions compte. Parfois nous l’appelons pour nous conseiller, nous consoler, nous aider à prier … L’Esprit Saint est comme un ami qui est tellement fidèle qu’il ne nous quitte jamais. Merci Seigneur pour le don de ton Esprit !

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Explication et coloriage du dessin

« Recevez l’Esprit Saint » Jean 20, 22











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Fete-de-la-Pentecote-annee-A.html