Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Fête du Christ Roi, année B

  Publié le dimanche 22 novembre 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 22 novembre 2015







Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est préférable de lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Rappel du temps liturgique
Aujourd’hui, nous fêtons le Christ Roi de l’univers. Dans une semaine, nous entrons dans le temps de l’Avent qui inaugure la nouvelle année liturgique (année C).

Proclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean (18,33b-37)
En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Piste de réflexion
Cet évangile relate le dialogue entre Pilate et Jésus juste après son arrestation. Ponce-Pilate fut gouverneur romain de la Judée entre les années 26 et 36 ap. JC.
« Es-tu le roi des juifs ? » Depuis le roi David (1000 av. JC), l’attente d’un Messie-roi naît dans le peuple juif. Mais en 587 av. JC, les juifs sont déportés à Babylone par Nabuchodonosor et n’ont plus de roi. A leur retour à Jérusalem en 537 av. JC, une communauté se reforme sous l’autorité des grands prêtres. Au temps de Jésus, les Juifs sont sous le joug des romains. Pilate craint certainement que Jésus provoque une révolte des juifs ce qui ne plairait pas du tout à l’empereur.
« Ma royauté n’est pas de ce monde… » La royauté que Jésus « revendique » se distingue profondément de celle dont les visées et les moyens sont du ressort de ce monde ; sa royauté à lui n’a nul besoin de la force et des procédés habituels de l’action politique, il la tient de Dieu. Alors que Jésus aurait pu se faire proclamer roi après des miracles impressionnants, il a toujours demandé à ses disciples de ne faire aucune publicité à son sujet. Et c’est maintenant, pendant sa passion, alors qu’il est faible, que Jésus se reconnaît roi. Il nous montre ainsi qu’il est un roi au service des hommes et qu’il préfère ses frères à sa propre vie.
« C’est toi-même qui dis que je suis roi. » D’après le texte grec, cette phrase peut se traduire par « oui, tu l’as dis toi-même, je suis roi ».
« Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. » On comprend que la vérité n’est pas une idée que l’on possède mais quelque chose qui nous possède … en réalité quelqu’un qui nous possède : la vérité est une personne et c’est Dieu lui-même. Chercher la vérité, ce n’est pas faire la guerre à ceux qui ne pensent pas la même chose que nous mais c’est être à l’écoute de la vérité c’est-à-dire de Dieu. Cette écoute fait écho chez les juifs à la prière qu’ils récitent deux fois par jour « Ecoute Israël, le Seigneur est notre Dieu, le Seigneur est un », « Shema Israël » en hébreu. Cela nous rappelle cette parole du Père « écoutez-le » prononcé au baptême de Jésus et à la transfiguration. Voilà que juste avant de mourir, Jésus nous dit que celui qui lui appartient est celui qui écoute sa voix. Appartenir au Christ, c’est écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique afin d’accueillir le Christ Roi qui règne dans notre cœur. Puisque que nous sommes fils et filles de Dieu, nous sommes des fils et filles de roi, des princes et des princesses, et nous savons que nous hériterons du royaume de notre Père. Déjà nous puisons dans le trésor du Royaume qui est la grâce, la vie de Dieu en nous, l’amour de Dieu donné en surabondance, la joie de savoir que nous sommes aimés du Roi.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin. La seule couronne que Jésus accepte, c’est la couronne d’épines.

GIF - 2.5 ko

« Ma royauté n’est pas de ce monde » Jean ( 18,32)











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Fete-du-Christ-Roi-annee-B.html