Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Connaître ma vocation > Séminaire de La Castille > Actualités > Fête du Séminaire 2011 : homélie et photo

Fête du Séminaire 2011 : homélie et photo

  Publié le jeudi 1er décembre 2011 , par Yann de Rauglaudre

Chaque année, le 8 décembre, le Séminaire de La Castille invite largement à la fête de l’Immaculée Conception, patronne de cette belle institution aux fruits nombreux.


JPEG - 13.8 ko
JPEG - 12.7 ko

Monseigneur Dominique Rey a présidé l’Eucharistie sous le chapiteau Jean-Paul II.

Plusieurs séminaristes ont été institués lecteur ou acolyte :

Lectorat

- Samuel CHABOUSSOU (Fraternité Missionnaire Notre Dame de la Mission)
- Christian LIZANA ROJAS (Saint-Joseph Gardien)

Acolytat

- Pierre-Marie BROCHERY
- Vianney CHI
- Joseph de DINECHIN (Missions Étrangères de Paris)
- Olivier HOFER
- Joseph NGUYEN VAN GIANG
- Pierre NGUYEN VAN HOAN
- Vincent VU

Quelques témoignages recueillis par Yann de Rauglaudre pour RCF Méditerranée



Joseph de Dinechin




Olivier Hofer






Samuel Chaboussou


Homélie de Monseigneur Rey

Que signifie le patronage de Marie pour le séminaire en cette fête de l’Immaculée Conception ? Ce patronage ne doit rien au hasard. Il souligne quelques points d’attention sur l’identité du séminaire et la relation entre la Vierge Marie et le sacerdoce ministériel.

1 - Marie assume une double maternité. Elle est mère de Jésus et mère de l’Eglise. Jésus, qui est né de son sein, va initier sa mère à cette maternité spirituelle à la croix, par ses ultimes paroles, Mère voici ton Fils, Fils voici ta mère, paroles qui s’adressent à chacun d’entre nous.

Cette double maternité de Marie appelle chaque séminariste à vivre un double amour : l’amour de Jésus et l’amour de l’Eglise.

Le séminaire est le lieu où on apprend à être disciple de Jésus pour devenir, si Dieu le veut, apôtre de Jésus ; à être membre de l’Eglise pour devenir son ministre. L’amour pour l’Eglise que chaque candidat au sacerdoce doit cultiver est fait de confiance de fidélité d’humilité. Il est chaste et réaliste. Il ne s’agit pas d’aimer l’Eglise idéale ou virtuelle, celle dont nous voudrions tellement être les serviteurs, mais des communautés chrétiennes réelles où nous serons envoyés, marqués par la précarité des moyens et le péché de leurs membres, car l’Eglise n’est pas composée de gens purs et parfaits, mais de personnes qui cherchent, avec la grâce de Dieu, à le devenir.

2 - Cette solennité de l’Immaculée Conception est aussi la fête de la prévenance de Dieu. Dès sa conception, Marie a été prémunie de la faute originelle par une grâce venant de la mort de son Fils. Dans le secret de son sein, Dieu a préparé une demeure pour qu’elle héberge son Verbe.

Cette prévenance est source d’admiration. Les desseins de Dieu dépassent le périmètre d’une vie humaine pour embrasser l’éternité et nous y faire entrer. Cette providence divine ne porte pas atteinte à l’absolue liberté de Marie. Elle ne prédétermine pas son fiat, mais elle le prépare, le rend possible.

Chers frères, l’appel à devenir prêtres a précédé votre réponse. Entrer au séminaire relève d’abord de l’initiative de Dieu à votre égard. La tentation est forte et redondante de mettre la main sur sa vocation, de forcer la main de Dieu, de se servir de Dieu. Le séminariste est radicalement dépossédé de son appel, qui s’origine en Dieu. Il ne peut attendre du Christ et de l’Eglise qu’il bénisse ses intuitions ou ses désirs personnels, aussi spirituels et missionnaires soient-ils. Il les remet entre les mains de l’Eglise, il accepte de s’en déposséder, comme Marie dont les projets de vie ont été bouleversés par la visite de l’Ange.

3 - Au jour de l’Annonciation, le Verbe prend chair dans les entrailles de Marie. Marie devient mère. Par l’opération du St Esprit, une transformation se produit en elle, dans son être le plus profond. Marie nait à sa vocation maternelle.

Le séminaire ne prépare pas à un concours d’entrée. Il ne constitue pas un centre universitaire d’études théologiques, même si celles-ci s’avèrent nécessaires dans l’élaboration de sa vocation. Le séminaire est plutôt une clinique d’accouchement. L’appel intérieur se met au cœur de la foi baptismale, doit prendre au fil de la formation toute la personne, étayer tout l’édifice humain, purifier l’intelligence, nous ouvrir aux autres, afin d’engendrer au jour de l’ordination un être saisi par la grâce pour agir au nom du Christ. Comme la Vierge Marie, sa consécration sera de porter Jésus au monde. Accoucher d’une vocation, c’est la laisser grandir en soi, la prier jour après jour dans une vraie liberté intérieure pour que le sacerdoce du Christ se forme en chacun.

4 - Le fiat de Marie à l’annonce de l’ange est plus qu’un « oui ». C’est l’entrée de Dieu dans la vie de la Vierge. C’est l’entrée de la Vierge dans la vie trinitaire. Parce que le Fils de Dieu se loge en ses entrailles (les Pères de l’Eglise appelaient cette habitation, la première communion de Marie) toute la vie de Marie jusque dans ses moindres gestes sera en rapport avec la mission que Dieu lui assigne : porter en elle Jésus pour le donner au monde. L’annonciation s’accomplit en vue de la Visitation.

Puisque le Christ vit en elle (pour reprendre l’expression de l’apôtre Paul) puisque l’Esprit-Saint agit en elle, puisque le Père se sert d’elle… alors tout ce qu’elle fera, dira, entreprendra, sera marqué du sceau de cette alliance éternelle qui s’opère en sa chair entre Dieu et l’homme, entre l’humain et le divin.

Le séminariste est appelé à inscrire son parcours dans cette logique de l’Incarnation. Ses paroles, ses attitudes, ses prières, sa manière d’être, ses relations laisseront entrevoir la présence de Dieu qui opère en lui, l’amour de Dieu qui le déborde. Cette christianisation de la vie qui s’enracine dans la consécration baptismale se vérifie au sein d’une communauté qui lui permet d’objectiver le regard de Dieu sur lui et le chemin qui lui reste à parcourir.

5 - A partir de l’Annonciation, en Marie, se constitue le corps humain de Jésus, par l’opération de l’Esprit-Saint. Par Marie, sous le souffle de la Pentecôte, se constituera le corps ecclésial, dans la lumière de la Résurrection. En offrant à Dieu sa virginité, Marie assume au cours de l’histoire du salut, cette double maternité.

A la suite de la Vierge Marie, chaque séminariste est appelé à vivre une fécondité, à devenir père, non pas selon la chair mais dans l’Esprit-Saint, afin que s’édifie le Corps du Christ qui est l’Eglise. Son célibat, à la suite de celui du Christ, est un renoncement humain, car il est appelé à fonder la famille de Dieu. Nous mesurons le prix que ce choix représente dans un monde qui sur-valorise le plaisir et la sexualité. Mais ce choix est le signe d’une paternité reçue de Dieu et dont l’objet est d’engendrer à la foi, par le don de l’Esprit, des hommes et des femmes auprès desquels il est envoyé. Le prêtre est un peu une sage femme qui aide les hommes à « renaître » dans le Christ.

Frères et sœurs, confions à la Vierge Marie chacun des séminaristes, particulièrement ceux qui font en ce jour, une démarche d’engagement, pour qu’elle les aide à se sanctifier car ils auront la tâche, si Dieu les appelle, de sanctifier leurs frères.

+ Dominique Rey
8 décembre 2011

Pour se procurer les photos

- Commander le CD des 116 photos de la fête du séminaire en haute définition à :

Evêché de Fréjus-Toulon Service communication [1]


[1] BP 518 83041 Toulon Cedex 9, en joignant ses coordonnées et un chèque de 10 € (franco de port) à l’ordre de ADFT - Séminaire de La Castille (Il est bien entendu possible de donner plus ; le bénéfice est au profit de la formation des futurs prêtres dans le Var).






Nota : Reproduction non autorisée sans autorisation préalable.
Soutenir financièrement la formation des futurs prêtres à La Castille

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Fete-du-Seminaire-2011-homelie-et.html