Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var


Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Toulon - Saint-Pie X > Archives > Fil violet 2014 > Fil violet du vendredi 7 mars : "Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce (...)

Fil violet du vendredi 7 mars : "Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font."

Paroisse Saint-Pie X, 49 rue Henri Poincaré, Toulon

  Publié le dimanche 23 mars 2014 , par Patrice Quesnel

"Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font." (Lc 23,34)

Première méditation de Carême sur la première parole du Christ sur la Croix.



Se préparer


Lecture

Lecture de l’Evangile, Luc 23, 33-38

« Lorsqu’on fut arrivé au lieu-dit : Le Crâne, ou Calvaire, on mit Jésus en croix, avec les deux malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » Ils partagèrent ses vêtements et les tirèrent au sort. Le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui. S’approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »


Méditation

- Pour faire une oraison de quelques minutes, se mettre en présence de Dieu.

Puis imaginer notre Seigneur Jésus parlant sur la Croix.

Et méditer les textes suivants :


- Commentaire de St Grégoire le grand :

« La première et suprême preuve de la charité, c’est d’aimer même celui qui s’oppose à nous. C’est pourquoi la Vérité en personne, tout en endurant le supplice de la croix, ne cesse pas de répandre la tendresse de son amour sur ses persécuteurs, en disant : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Le 23, 34)

Quoi d’étonnant alors que les disciples aiment leurs ennemis pendant leur vie, quand le Maître va jusqu’à aimer ses ennemis au moment où ils le mettent à mort ? Notre Rédempteur exprime le degré suprême de l’amour lorsqu’il affirme : « II n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

Le Seigneur était venu mourir pour ses ennemis eux-mêmes, et il déclarait cependant qu’il donnerait sa vie pour ses amis. N’était-ce pas pour nous montrer qu’on peut, en aimant, tirer profit de ses ennemis, en sorte que nos persécuteurs eux-mêmes deviennent pour nous des amis ? »


- Catéchèse de Benoît XVI

Jésus prononce cette Parole « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », immédiatement après avoir été cloué sur la croix, tandis que les soldats se partagent ses vêtements comme triste récompense de leur service.

Cette première prière que Jésus adresse au Père est une intercession : il demande le pardon pour ses bourreaux. Par cela, Jésus accomplit lui-même ce qu’il avait enseigné dans le discours de la montagne, lorsqu’il avait dit : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent » (Lc 6,27) et qu’il avait également promis à ceux qui savent pardonner : « Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu très-haut » (v. 35). A présent, sur la croix, non seulement il pardonne ses bourreaux, mais il s’adresse directement au Père en intercédant en leur faveur.

Jésus s’adresse au Père sur la croix et demande non seulement le pardon pour ceux qui l’ont crucifié, mais il offre également une lecture de ce qui s’est passé. En effet, selon ses paroles, les hommes qui le crucifient « ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23,24). Il invoque donc l’ignorance, le fait de « ne pas savoir » comme motif de la demande de pardon au Père, car cette ignorance laisse ouvert le chemin de la conversion.

Il est une consolation pour tous les temps et pour tous les hommes que, aussi bien à ceux qui ignorent — les bourreaux —, qu’à ceux qui savent — ceux qui l’avaient condamné —, le Seigneur fasse de leur ignorance la base de la demande de pardon. Il la voit comme une porte qui peut nous ouvrir à la conversion.


- Dives in misericordia – encyclique de Jean-Paul II

Elevons nos supplications, guidés par la foi, l’espérance et la charité, que le Christ a implantées dans nos cœurs cette supplication est amour de Dieu ; nous ressentons profondément combien l’homme contemporain l’offense et le refuse, c’est pourquoi nous sommes prêts à crier comme le Christ en croix : "Père, pardonne-leur ; ils ne savent pas ce qu’ils font ".

Cette supplication est en même temps amour des hommes, de tous les hommes, sans aucune exception ou discrimination : sans différence de race, de culture, de langue, de conception du monde, sans distinction entre amis et ennemis. Tel est l’amour envers les hommes, qui désire le bien véritable pour chacun d’eux et pour chaque communauté humaine, pour chaque famille, pour chaque nation, pour chaque groupe social, pour les jeunes, les adultes, les parents, les anciens, les malades : c’est un amour envers tous, sans exception.

Tel est l’amour, cette sollicitude empressée pour garantir à chacun tout bien authentique, pour éloigner de lui et conjurer toute espèce de mal.


Prière finale

Dire un "Notre Père", trois "Je vous salue Marie" et lire lentement chacune des sept paroles du Christ sur la Croix :

« Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. »

« Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

« Femme, voici ton fils. » … « Voici ta mère. »

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

« J’ai soif. »

« Tout est accompli. »

« Père, entre tes mains je remets mon esprit. »



Bibliographie, musicographie et liens

- Bibliographie

"Les sept paroles du Christ en croix", cardinal Charles Journet, Editions du Seuil, 1998, collection Livre de vie, 6€. (format poche)

"Les sept dernières paroles du Christ", de Timothy Radcliffe, Edition du Cerf, 2004, environ 17€ neuf.


- Liens hypertextes

Message du pape François pour le temps de Carême de l’année 2014 : notre article Message du Pape pour le Carême, ou par lien direct : Pape - Carême

Sur Wikipédia —> Wikipedia

Très courts textes sur chacune des sept paroles, sur le site des moines bénédictins de l’abbaye de Ligugé : —> Ligugé

Une série d’émissions télévisées (environ 50 minutes chacune) sur chacune des sept paroles du Christ sur la Croix, sur la chaîne KTO pour le carême 2012 : —> KTO TV

Catéchèse de Sa Sainteté Benoît XVI le 15 février 2012 : —> Pape Benoît XVI

Les sept paroles de Jésus en Croix, méditations pour la Semaine Sainte, à la lumière des écrits du père Marie-Joseph Lagrange, o. p. —> MJ Lagrange


- Œuvres musicales

"Die Sieben Worte Jesu Christi am Kreuz (SWV 478)" de Heinrich Schütz

Oratorio "Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix" de Joseph Haydn

"Les sept paroles du Christ en croix", œuvre chantée de César Franck et Charles Gounod


JPEG - 305 ko
"Ce que voyait Jésus en Croix" - James Tissot - v. 1890 - Brooklin Museum






Paroisse Saint-Pie X

Nous retrouver sur Twitter :

ou sur Facebook : https://www.facebook.com/SaintPieXToulon

Picto adresse postale Adresse postale : 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon (façade ouest de l’église)
Picto adresse postale entrée courante, accueil, bureaux, salles de réunion et presbytère : porte sud de l’église par la courette de la rue Eugène Silvain
accès personnes à mobilité réduite : porte nord de l’église, rue Eugène Silvain
Picto adresse postale entrée et parvis d’honneur (mariages, obsèques, solennités, processions ...) : façade est de l’église, rue Eugène Silvain

04 98 00 98 80

Picto fax 04 98 00 98 81

GPS : Lat. 43.1207 ; Long. 5.9412

En pratique, accéder à Saint-Pie X

Pour joindre l’équipe de rédaction, ou contribuer à ce site, écrivez-nous à l’adresse électronique suivante :
saintpiex.toulon@gmail.com

ou "tweetez ! "

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr