Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Diaconie Servir > Service diocésain de la solidarité > UDV > Hanina : engagement au service du frère

Hanina : engagement au service du frère

  Publié le lundi 7 juillet 2014 , par Françoise Girard

Hanina Essalki travaille au centre départemental de l’UDV.
Rencontre inattendue avec une jeune femme de son temps.


- Chère Hanina, tu travailles au centre départemental de l’UDV depuis 5 ans. Peux-tu nous dire ton parcours et ce qui t’a conduit à travailler avec nous ?
- Mes parents sont originaires de Oujda au Nord-Est du Maroc. Je suis née à Hyères. C’est à La Londe-les-Maures que j’ai grandi. J’ai deux frères et une sœur sur la région. J’ai passé un bac STT (Technique et tertiaire) et un BTS MUC (Management des Unités commerciales). J’ai terminé par une licence professionnelle Ressources Humaines et conduite de projets. J’ai ensuite postulé à l’UDV, comme volontaire civique pendant 10 mois au service bénévolat. On m’a ensuite proposé de poursuivre, cette fois-ci à la comptabilité et à la paie. Deux ans plus tard, j’ai intégré le service formation comme assistante. Ces trois postes correspondaient tout à fait à mes compétences.


- Que représente l’UDV pour toi ?
- C’est pour moi une chance de travailler dans une association de solidarité. Même si je ne suis pas souvent en relation avec des personnes accueillies, j’ai conscience que mon travail est important : je viens en soutien des associations qui aident les plus démunis sur le terrain.
Je sais pourquoi je travaille ici ; cela a du sens pour moi.
Personnellement, de confession musulmane je partage les valeurs de l’Union Diaconale du Var : la dignité de la personne, la solidarité, le partage, le lien social…
L’islam aussi accorde une place importante aux plus démunis. Chacun peut se retrouver dans ces valeurs.
J’attache une place particulière à la fraternité. En faisant preuve d’ouverture d’esprit, je me rends compte qu’entre musulmans et chrétiens, nous avons des points communs qui nous rapprochent et des différences qui nous enrichissent. "L’un de vous n’est véritablement croyant que s’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même" Hadith - prophète Mahomet.

- Tu es d’ailleurs venue au rassemblement de Diaconia à Lourdes…
- Oui, j’y suis allée par curiosité suite à une conversation avec sœur Lucie de la communauté des Sœurs du Bon Pasteur. J’y suis également allée pour faire un pas vers mes collègues qui m’entourent quotidiennement. Ce voyage m’a permis de mieux comprendre la diaconie et les racines de l’UDV. J’ai pu rencontrer des personnes d’horizons divers. Quel beau rassemblement !


- Tu vas commencer le Ramadan, comment le vis-tu ?
- Le ramadan ? Ca consiste à s’abstenir de manger et de boire, du lever au coucher du soleil. Mais ça ne s’arrête pas là. Au-delà de la purification du corps, il y a aussi celle de l’esprit. Ce mois nous permet de prendre conscience de la valeur des biens. On revient à l’essentiel. C’est un mois où je me rapproche plus de Dieu. J’essaie de faire preuve de patience, de persévérance, de partage, en me mettant à la place des plus pauvres. C’est un mois plus spirituel où les relations aux autres occupent une place particulière. En même temps, le ramadan est un exemple en matière de comportements qui doivent toutefois être adoptés durant toute l’année.

Merci pour ton témoignage, je te souhaite un bon ramadan.
Propos recueillis par le Père Michel Denis











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Hanina-engagement-au-service-du.html