Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



devenir prÍtre faire un don nouveaux articles

Homélie du 14ème dimanche du temps ordinaire 2015

  Publié le dimanche 12 juillet 2015 , par Philippe Roy

Le chrétien, à l’image de Jésus, du prophète Ezéchiel, de Sainte Bernadette de Lourdes ou du Bienheureux Maurice Tournay doit être un veilleur dans la nuit de ce monde , un phare au milieu de la tempête, une sorte de prophète dont notre temps a tellement besoin.




A son curé incrédule à qui Bernadette de Lourdes venait transmettre les désirs de la Sainte Vierge, elle répondit :« Monsieur le curé, je ne suis pas chargé de vous le faire croire, je suis chargé de de vous le dire ! »


En effet, il y a parfois des situations où nous devons témoigner de ce qui est juste et vrai, même si nous sommes seul ou peu nombreux, même si le message ne passe pas, même si les grands de ce monde ne sont pas d’accord.
Comme disait le Bienheureux Maurice Tornay, prêtre français martyr au Tibet au 19ème siècle :« Courir pour Dieu est une œuvre morale assez belle et assez grande en elle-même pour se passer de résultats… » .

C’est la mission que Dieu confie à Ezéchiel dans la première lecture : « C’est à eux que je t’envoie, tu leur diras :« Ainsi parle le Seigneur Dieu… » . Alors, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas, car c’est une engeance de rebelles, ils sauront qu’il y a un prophète au milieu d’eux. ».
Dans l’Evangile de ce jour, Jésus lui-même est rejeté par les siens alors qu’ils affirment sa sagesse et connaissent ses miracles, mais nous dit Saint Marc : «  Ils étaient profondément choqués à son sujet » . Nous savons ainsi que certains parmi les dirigeants crurent en Jésus, mais par peur d’être mal vus, d’être minoritaires, d’être exclus du groupe, ils se taisaient « car, nous dit Saint Jean, ils préférèrent la gloire des hommes à la gloire de Dieu  » .

Le chrétien, à l’image de Jésus, du prophète Ezéchiel, de Sainte Bernadette de Lourdes ou du Bienheureux Maurice Tornay doit être un veilleur dans la nuit de ce monde, un phare au milieu de la tempête, une sorte de prophète dont notre temps a tellement besoin.
Voyons comme certaines encycliques des Papes ont été critiquées, diffamées, attaquées ces dernières années et combien nous constatons, de plus en plus, la justesse, le bienfait et le bien-fondé de leurs enseignements ( je pense en particulier aux encycliques sur la vie : “Humanae Vitae” et “Evangelium Vitae” ). C’est à nous de prendre le relais sur les thèmes essentiels de la foi, de la morale et de l’éthique en n’ayant pas peur d’être minoritaires en cherchant à plaire, non pas au monde, aux riches et aux puissants, mais à Dieu, et à être cohérents avec notre conscience éclairée par la Parole du Christ et non pas par big-brother relayé par les média.

Cette mission de veilleur, de “prophète” que nous tenons de notre baptême et de notre confirmation doit s’allier à une profonde humilité, comme nous le montre Saint Paul dans la deuxième lecture : «  je n’hésiterai pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ habite en moi  » , et un peu plus haut dans la même épître :« ce trésor, nous le portons en des vases d’argile, pour que cet excès de puissance soit de Dieu et ne vienne pas de nous » .

En résumé en trois points :

- Etre conscient et respectueux de la beauté et de la grandeur de la dignité que Dieu nous confère.

- Révéler à nos contemporains et témoigner de cette dignité contre vents et marées en servant de veilleur et de « réveilleur » des consciences.

- Connaître sa propre faiblesse, sa petitesse et donc s’appuyer sur la grâce divine et avoir confiance en la miséricorde du Seigneur.

C’est là le chemin du chrétien contemporain.

Amen.










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr