Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Infospi - novembre 2013

  Publié le lundi 21 octobre 2013 , par Françoise Girard

Infospi se veut un outil pour le pôle d’animation spirituelle de l’UDV. Cet outil doit fonctionner en étant plus près des réalités vécues par tous les accueillis, salariés et bénévoles. L’info partagée permet de s’approprier et de rendre plus évident ce qui nous anime de l’intérieur, nous enrichissant ainsi les uns les autres.


Toulon, le 1er novembre 2013.

Éditorial

Qu’as-tu fait de ton frère ?


Par Père Michel Denis, aumônier de l’UDV.

L’Europe fait face aujourd’hui à une immigration croissante et massive. Ce phénomène ne date pas d’hier, mais aujourd’hui, il devient incontrôlable. Des guerres, des terrorismes, des situations de misères jettent des gens désespérés dans de fragiles embarcations où sur des chemins clandestins à la recherche d’un Eldorado. En pleine difficulté économique et en perte d’identité, nos pays européens sont débordés et affolés. Sans doute est-il grand temps de provoquer une concertation internationale impliquant les pays concernés sur tous les continents. Il y a des solutions de fond à trouver devant les problèmes multiples et complexes de cette question.

Mais en attendant ? Avons-nous le droit de laisser périr des familles en mer ? Avons-nous le droit de ne pas secourir des gens, hommes, femmes et enfants, dépourvus de tout ? Faut-il renoncer à leur porter secours en se réfugiant derrière la raison d’état ? Quelle que soit notre idée de l’immigration, l’urgence vitale prévaut pour ne pas ajouter à la détresse et à l’horreur. "Qu’as-tu fait de ton frère ?" demande Dieu à Caïn. Nos associations donnent une réponse à cette question qui est posé comme un cri. Nous ne pouvons pas nous y dérober sous peine d’inhumanité.

- Dis-nous, Emmanuel, toi qui es directeur de Sichem : peut-on imaginer que cette association pour les migrants ni aucune autre n’ait vu le jour ? Emmanuel Grossetête


- Je me plais à imaginer qu’une solidarité de fait s’instaure sans qu’il faille passer par des structures associatives ou institutionnelles... La vocation de l’association SICHEM est de disparaitre. Mais, elle ne disparaitra malheureusement pas, car la misère s’accroît, le réseau de l’action sociale est saturé, les urgences humanitaires se succèdent les unes après les autres. Mais ce qui est formidable et montre que l’espérance n’est pas morte et que la solidarité est présente chez beaucoup, c’est que des particuliers s’engagent en tant que bénévoles à nos côtés, que des actions généreuses germent providentiellement. Le réseau de professionnels s’allie à celui du fraternel. Notre devoir, en tant que membre de cette association est de se répéter chaque jour cette phrase. Qu’as tu fait de ton frère. J’étais nu et tu m’as habillé. Yallah ! (Emmanuel Grossetête)


Introduction au fondements de la pensée sociale de l’Eglise

- Cet exposé sur les fondements de la pensée sociale de l’Église sera divisé en trois parties sur trois numéros d’Infospi :

  1. (I) nature de la pensée sociale,
  2. (II) fondements de la pensée sociale,
  3. (III) quelques conseils pratiques.

Nous commencerons donc par la première

I. Nature de la pensée sociale de l’Eglise.

Qu’est-ce que la pensée sociale de l’Église ?

Il convient tout d’abord de rappeler brièvement en quoi consiste la pensée sociale de l’Église. De quoi s’agit-il exactement.

A. Ce qu’elle n’est pas
- Ce n’est pas une troisième voie. Il ne s’agit pas d’un projet économique ou politique, ni d’un " système ". Même si elle peut formuler une critique, par exemple du socialisme ou du capitalisme, elle ne propose pas un nouveau système ou une solution alternative. Ce n’est pas une proposition technique dans le domaine politique, économique ou social, mais plutôt une doctrine morale, qui découle de la conception chrétienne de l’homme et se concrétise dans sa vocation à l’amour et à la vie éternelle, en formant une catégorie à part.
- Ce n’est pas une utopie, au sens d’un idéal social inaccessible. Elle n’entend pas décrire un paradis terrestre où l’homme pourrait atteindre sa réalisation parfaite.
- Ce n’est pas non plus un pragmatisme, un conformisme ou une résignation devant les réalités et les structures existantes. Cette pensée entend stimuler l’homme, en instaurant une saine tension entre les réalités temporelles telles qu’elles sont et l’idéal de l’Évangile. Elle cherche des solutions vraiment dignes de l’homme.
- Ce n’est pas une pensée fixe, statique ; au contraire, elle est en devenir perpétuel. Certes, les principes fondamentaux demeurent constants, puisqu’ils prennent racine dans la nature humaine qui ne change pas, mais leurs applications s’adaptent aux nouvelles circonstances historiques inscrites dans le temps et dans l’espace.

B. En quoi consiste-t-elle ? Une définition
- Elle appartient au champ de la théologie, et plus précisément de la théologie morale.
- Selon l’enseignement de l’Eglise, c’est la formulation précise des résultats d’une réflexion attentive sur les réalités complexes de l’existence humaine au sein de la société et dans le contexte international, à la lumière de la foi et de la tradition ecclésiale.
- C’est l’ensemble des principes de réflexion, des critères de jugement et des orientations opérationnelles, dont le but principal est d’interpréter ces réalités, en examinant si elles sont conformes ou pas à l’enseignement de l’Évangile sur l’homme et sur sa vocation à la fois terrestre et transcendante ; afin d’orienter, par conséquent, le comportement du chrétien.
- C’est un ensemble d’orientations pour l’évangélisation de la société et de toutes les réalités temporelles.

C. Le contenu
- Il a une triple dimension :

  • (1) principes et valeurs fondamentales : il emprunte ses principes à la théologie et à la philosophie, avec l’aide des sciences humaines et sociales qui les complètent.
    • Principes : la dignité de la personne, le bien commun, la solidarité, la participation, la propriété privée, la destination universelle des biens, etc.
    • Valeurs fondamentales : la vérité, la liberté, la justice, la charité, la paix, etc.
  • (2) critères de jugement : sur les systèmes économiques, institutions, structures ; ils se basent aussi sur des données empiriques.
    • Par exemple : le jugement de l’Église sur le communisme, le libéralisme, la théologie de la libération, le racisme, le phénomène de la globalisation, le juste salaire, etc.
  • (3) orientations pour l’action : jugements contingents sur les situations historiques. Ces orientations ne sont pas seulement une déduction logique et nécessaire des principes, mais représentent aussi le fruit de l’expérience pastorale de l’Église et d’un discernement chrétien de la réalité. L’option préférentielle pour les pauvres, le dialogue, le respect de l’indépendance légitime des réalités politiques, économiques et sociales.
    • Par exemple : le projet d’effacement de la dette des pays pauvres, la réforme agraire, la formation de coopératives, etc. (cf. Gaudium et spes, 67-70).

Une adresse mail à mémoriser

- Une adresse mail pour communiquer ensemble :
infospi@diocese-frejus-toulon.com

qui remplace l’ancienne. Merci de correspondre ainsi avec nous.


Événements

Calendrier des rendez-vous événementiels de l’Animation Spirituelle :

Lundi 4 novembre
Causerie-débat animée par le diacre Gilles Rebêche sur le thème : "ENFER et PARADIS que peut-on en dire aujourd’hui ?"
au CSM à 18h30

- Jeudi 7 novembre de 18h à 21h30,
Pour les salariés et bénévoles de l’UDV,
à la chapelle de la Pépiole (Six-Fours). Rencontre de prière et de partage de la Parole. Messe à 18h. Pique-nique et partage de la Parole.

- Vendredi 15 novembre à 20h45
à l’église Saint-Louis (Toulon),
Ecclesiola propose la lecture priée de la Parole. Rencontre prévue une fois par mois.

- Dimanche 17 novembre
Visitation de la Fraternité Saint Laurent
à la paroisse des Arcs à l’occasion des 850 ans de sainte Roseline.
Nous ne connaissons pas encore toutes les modalités pratiques quant à l’organisation de cette journée mais dès que nous aurons plus d’informations, nous vous les communiquerons ! En attendant, n’hésitez pas à réserver dès aujourd’hui cette date dans votre agenda.

- Mardi 19 novembre
Soirée d’amitié Islamo-chrétienne avec projection du film "La prophétie des grenouilles"
à la salle Pierre Chanel (au CSM) de 18h30 à 20h


- 15 et 16 décembre
session de théologie pastorale à Nevers avec le réseau saint Laurent : « Le Christ pour seule richesse ».


Retrouvez ici le détail de tous les anciens Infospi publiés

  1. Infospi - octobre 2013
  2. Infospi - juillet 2013
  3. Infospi - juin 2013
  4. Infospi - mai 2013
  5. Infospi - avril 2013
  6. Infospi - mars 2013
  7. Infospi - février 2013
  8. Infospi - Janvier 2013
  9. Infospi décembre 2012
  10. Infospi novembre 2012
  11. Infospi octobre 2012
  12. Infospi septembre 2012
  13. Infospi 2011 - 2012


Maison Providence, chapelle Saint Laurent

- Du mardi au vendredi : laudes à 8h, messe à 8h15.
- Le jeudi : temps de prière à 12h30.
- Le vendredi : messe de l’aumônerie de Jéricho à 10h.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Infospi-novembre-2013.html