Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Installation du Père Manuel : un Curé, pour quoi faire ?

Paroisse Saint-Pie X à Toulon, 49 rue Henri Poincaré, 83000

  Publié le samedi 20 août 2016 , par Patrice Quesnel

Le Père Manuel sera "installé" comme curé de Saint-Pie X ce dimanche 11 septembre à 16h00. De quoi s’agit-il ?




Au mot "curé" le glossaire du site de l’Eglise de France nous dit : "Prêtre catholique placé à la tête d’une paroisse".

Sur Internet, Wikipédia précise un peu : "un prêtre catholique qui est chargé de la cure, c’est-à-dire qu’il a « charge d’âmes » (en latin, cura animarum), c’est à dire la responsabilité spirituelle d’une paroisse. Il est nommé par un évêque, dont il est le représentant et le délégué dans la paroisse."

Il faut alors se tourner vers le Code de droit canonique pour y apprendre que le curé a trois responsabilités bien précises, dont l’ampleur est d’importance :

(Can. 515 - § 1.) La paroisse est la communauté précise de fidèles qui est constituée d’une manière stable dans l’Église particulière (le diocèse, NdR), et dont la charge pastorale est confiée au curé, comme à son pasteur propre, sous l’autorité de l’Évêque diocésain.

JPEG - 15.9 ko
Croix pectorale du pape François représentant le Christ paissant ses brebis.

- (Can. 519) Le curé est le pasteur propre de la paroisse qui lui est remise en exerçant, sous l’autorité de l’Évêque diocésain dont il a été appelé à partager le ministère du Christ, la charge pastorale de la communauté qui lui est confiée, afin d’accomplir pour cette communauté les fonctions d’enseigner, de sanctifier et de gouverner avec la collaboration éventuelle d’autres prêtres ou de diacres, et avec l’aide apportée par des laïcs, selon le droit.

Résonnent ainsi les trois fonctions du baptisé en Christ que le prêtre doit accomplir pour paître ses brebis : enseigner (la parole de Dieu et la foi catholique : fonction de prophète), sanctifier (faire approcher de l’intimité divine, notamment par la célébration des sacrements, fonction de prêtre) et gouverner (guider, fonction de roi).

C’est également ce que dit l’évêque dans le document manuscrit qu’il donne au curé pour sa prise de fonction ou lui fait remettre par son délégué qui préside la cérémonie.

Cette cérémonie est "l’installation", que le code canon définit par l’expression forte de "prise de possession" :
(Can. 527 - § 1) Celui qui est promu à l’exercice de la charge pastorale d’une paroisse la reçoit et est tenu de l’exercer dès le moment de sa prise de possession.
(§ 2) Le curé est mis en possession par l’Ordinaire du lieu (Evêque, NdR) ou par le prêtre délégué par ce dernier, en observant la manière prévue par la loi particulière ou reçue par une coutume légitime ; ...

Le rituel propre est donc laissé à l’initiative de l’évêque du lieu, et comporte généralement les temps suivants :
Le nouveau curé prête serment, renouvelle ses promesses sacerdotales et la liturgie prévoit des gestes qui symbolisent les trois fonctions : celle d’enseigner par la remise de l’Evangile au nouveau curé avant la liturgie de la Parole et par l’expression de sa profession de foi ; celle de sanctifier par la remise de la chasuble, ou du pain et du vin, avant l’offertoire ; celle de gouverner par la prestation de serment et par la signature de l’acte de prise de possession de la paroisse, contresigné par des paroissiens membres du conseil pastoral.

Une approche plus précise du cérémonial dans notre diocèse, qui sera appliqué le 11 septembre prochain, est donnée dans notre article —> Installation du Père Manuel : le cérémonial.



Pour plus de détails sur la charge de Curé de paroisse (extraits du code de droit canonique)

(Can. 528 - § 1.) Le curé est tenu par l’obligation de pourvoir à ce que la parole de Dieu soit annoncée intégralement aux habitants de la paroisse ; c’est pourquoi il veillera à ce que les laïcs soient instruits des vérités de la foi, surtout par l’homélie à faire les dimanches et aux fêtes d’obligation, et par la formation catéchétique à dispenser ; il favorisera aussi les œuvres par lesquelles est stimulé l’esprit évangélique, y compris ce qui regarde le domaine de la justice sociale ; il apportera un soin particulier à l’éducation catholique des enfants et des jeunes ; il s’efforcera par tout moyen, en y associant aussi les fidèles, à ce que l’annonce de l’Évangile parvienne également à ceux qui se sont éloignés de la pratique religieuse ou qui ne professent pas la vraie foi.

(§ 2.) Le curé veillera à ce que la très Sainte Eucharistie soit le centre de l’assemblée paroissiale des fidèles ; il s’efforcera à ce que les fidèles soient conduits et nourris par la pieuse célébration des sacrements et en particulier qu’ils s’approchent fréquemment des sacrements de la très Sainte Eucharistie et de la pénitence ; il s’efforcera aussi de les amener à prier, même en famille, et de les faire participer consciemment et activement à la sainte liturgie que lui, curé, sous l’autorité de l’Évêque diocésain, doit diriger dans sa paroisse, et dans laquelle il doit veiller à ce que ne se glisse aucun abus.

(Can. 529 - § 1.) Pour remplir avec zèle sa charge de pasteur, le curé s’efforcera de connaître les fidèles confiés à ses soins ; aussi il visitera les familles, prenant part aux soucis des fidèles, surtout à leurs inquiétudes et à leurs deuils, en les soutenant dans le Seigneur, et en les reprenant également avec prudence s’ils venaient à faillir en quelque manière ; il aidera d’une charité sans bornes les malades, particulièrement les mourants, en les réconfortant avec sollicitude par les sacrements et en recommandant leur âme à Dieu ; il entourera d’une attention spéciale les pauvres, les affligés, les isolés, les exilés, ainsi que ceux qui sont aux prises avec des difficultés particulières ; il s’appliquera encore à soutenir les époux et les parents dans l’accomplissement de leurs devoirs propres et favorisera la développement de la vie chrétienne en famille.

(§ 2.) Le curé reconnaîtra et soutiendra la part propre que les laïcs ont dans la mission de l’Église, en favorisant leurs associations à des fins religieuses. Il coopérera avec son propre Évêque et le presbyterium du diocèse, en travaillant aussi à ce que les fidèles aient le souci de la communion dans la paroisse et qu’ils se sentent membres tant du diocèse que de l’Église tout entière, et qu’ils participent aux œuvres qui ont pour but de promouvoir cette communion et les soutiennent.

(Can. 530) Les fonctions spécialement confiées au curé sont les suivantes :

1 l’administration du baptême ;

2 l’administration du sacrement de la confirmation à qui est en danger de mort, selon le ⇒ can. 883, n. 3 ;

3 l’administration du Viatique et de l’onction des malades, restant sauves les dispositions du ⇒ can. 1003, §§ 2 et 3, ainsi que l’octroi de la bénédiction apostolique ;

4 l’assistance aux mariages et la bénédiction nuptiale ;

5 la célébration des funérailles ;

6 la bénédiction des fonts baptismaux au temps de Pâques, la conduite des processions en dehors de l’église, ainsi que les bénédictions solennelles en dehors de l’église ;

7 la célébration eucharistique plus solennelle le dimanche et les jours de fête d’obligation.

(Can. 533 - § 1.) Le curé est tenu par l’obligation de résider dans la maison paroissiale proche de l’église ; ...

(Can. 534 - § 1.) Après la prise de possession de la paroisse, le curé est tenu par l’obligation d’appliquer chaque dimanche et fête d’obligation dans son diocèse la Messe pour le peuple (messe "pro populo", NdR) qui lui est confié ; s’il en était légitimement empêché, il la fera appliquer ces jours-là par un autre prêtre ou bien il l’appliquera lui-même un autre jour.


Citons également, pour terminer, un canon qui ne concernera probablement pas le Père Manuel, même si nous le souhaitions ardemment : (Can. 538 - § 3.) À soixante-quinze ans accomplis, le curé est prié de présenter à l’Évêque diocésain la renonciation à son office ; après examen de toutes les circonstances de personne et de lieu, l’Évêque diocésain décidera de l’accepter ou de la différer ; ...




Extrait de la liste des nominations diocésaines pour l’année 2016 (réf Nominations 2016)

62/ R. Père Raphaël Von CANSTEIN

Nous, Dominique REY, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon, • Considérant que M. l’abbé Andrzej GOZDZ a été nommé à l’Office de Curé de la paroisse de Vidauban pour une durée de 6 ans et Administrateur de la paroisse rattachée de Taradeau à compter du 30 juin 2010 ; • Considérant que Nous avons adressé le 7 juin 2016 audit abbé une lettre lui notifiant l’expiration du temps déterminé au 31 août 2016 comme prévu par le droit (can. 186) ; • Considérant que l’Office est dès lors vacant au 31 août 2016 et qu’il est possible de pourvoir à la provision de l’Office validement (can. 153 § 1) au 1er septembre 2016 ; • Considérant que nous avons proposé par lettre du 9 juin 2016 un transfert d’office au Père Raphaël von CANSTEIN, nommé à l’Office de Curé de la paroisse Saint-Pie X de Toulon le 1er septembre 2014 pour une durée de 6 ans, et que ledit Père a accepté ce transfert (lettre du 13 juin 2016) ; Nommons dans le doyenné de Draguignan le R. Père Raphaël Von CANSTEIN, membre de l’Institut de droit pontifical Servi Jesu et Mariae, avec l’accord du Modérateur, Curé de la paroisse de Vidauban et de la paroisse rattachée de Taradeau, (annuaire diocésain éd. 2016) pour une durée de SIX ans, à compter du 1er septembre 2016, avec les charges, obligations et pouvoirs afférents : pour la paroisse (cc. 515, 519, 527, 530, 534) ; pour le doyenné (cc. 545, 549). Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 29 juin 2016, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier. + Dominique REY, Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier.


- - - - - -

61/ R. Père Manuel STELZER

Nous, Dominique REY, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon, • Considérant que nous avons proposé par lettre du 9 juin 2016 un transfert d’office au Père Raphaël von CANSTEIN, nommé à l’Office de Curé de la paroisse Saint-Pie X de Toulon le 1er septembre 2014 pour une durée de 6 ans, et que ledit Père a accepté ce transfert (lettre du 13 juin 2016) ; • Considérant que l’Office est dès lors vacant au 31 août 2016 et qu’il est possible de pourvoir à la provision de l’Office validement (can. 153 § 1) au 1er septembre 2016 ; Nommons le R. Père Manuel STELZER, membre de l’Institut de droit pontifical Servi Jesu et Mariae, avec l’accord du Modérateur, Curé de la paroisse Saint-Pie X de Toulon, pour une durée de SIX ans, à compter du 1er septembre 2016, avec les charges, obligations et pouvoirs afférents : pour la paroisse (cc. 515, 519, 527, 530, 534) ; pour le doyenné (cc. 545, 549). Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 29 juin 2016, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier. + Dominique REY, Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier.








Paroisse Saint-Pie X

Nous retrouver sur Twitter :

ou sur Facebook : https://www.facebook.com/SaintPieXToulon

ou sur Instagram : @saintpiextoulon

Picto adresse postale Adresse postale : 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon (façade ouest de l’église)
Picto adresse postale entrée courante, accueil, bureaux, salles de réunion et presbytère : porte sud de l’église par la courette de la rue Eugène Silvain
accès personnes à mobilité réduite : porte nord de l’église, rue Eugène Silvain
Picto adresse postale entrée et parvis d’honneur (mariages, obsèques, solennités, processions ...) : façade est de l’église, rue Eugène Silvain

04 98 00 98 80

Picto fax 04 98 00 98 81

GPS : Lat. 43.1207 ; Long. 5.9412

En pratique, accéder à Saint-Pie X

Pour joindre l’équipe de rédaction, ou contribuer à ce site, écrivez-nous à l’adresse électronique suivante :
saintpiex.toulon@gmail.com

ou "tweetez ! "

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr