Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles
Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Toulon - Saint-Pie X > Le pape saint Pie X > Jeudi 4 juillet 1907 : Décret "Lamentabili ..." du pape saint Pie (...)

Jeudi 4 juillet 1907 : Décret "Lamentabili ..." du pape saint Pie X

Paroisse Saint-Pie X, 49 rue Henri Poincaré, 83000 Toulon

  Publié le jeudi 4 juillet 2013 , par Patrice Quesnel

Le jeudi 4 juillet 1907, le pape saint Pie X promulguait le décret "Lamentabili sane exitu" condamnant les erreurs du modernisme.



Le décret "Lamentabili sane exitu" (Par un malheur vraiment lamentable ...) [1] (consultable et téléchargeable en bas de page ci-dessous) traite des erreurs du modernisme ; il utilise la forme d’un syllabus, document dogmatique qui énonce sous forme de liste de libellés positifs des affirmations ou propositions condamnables ou condamnées.

Il s’agit là de l’un des grands combats du Magistère de saint Pie X. Ce décret en est le premier texte doctrinal officiel du Saint-Siège, mais ce n’est pas une nouveauté en ce qui concerne Pie X. Il s’était déjà exprimé lorsqu’il était évêque de Mantoue puis cardinal archevêque de Venise, en parfait accord avec le pape Léon XIII.

En Europe, notamment en France et en Italie, les tenants du modernisme ne se soumettaient pas, malgré les exhortations et les mises à l’Index. Ils mettaient l’Eglise et la foi des fidèles en grande difficulté, car le modernisme n’était pas en soi un mouvement bien défini ni bien structuré, que l’on aurait pu identifier en quelques mots simples. Saint Pie X en disait : "Ce n’est pas une hérésie, mais c’est le résumé et le poison de toutes les hérésies" [2].

Pour une synthèse rapide, on pourrait dire que les tenants des courants modernistes se rejoignaient en exprimant que les dogmes de la Foi devaient évoluer de façon cohérente avec les progrès scientifiques de l’homme, y compris ceux ayant trait à la connaissance et à l’interprétation des Saintes Ecritures.

JPEG - 55.8 ko
Le pape saint Pie X en tiare et grande tenue d’apparat sur le siège de Pierre.

Le décret "Lamentabili" traduit de façon concrète combien de telles façons de penser étaient inacceptables car les dogmes sont l’expression du "Dépôt de la Foi" dont le successeur de saint Pierre est le gardien.

Dans une très courte introduction, il stipule notamment : "Or, il est vivement déplorable qu’on rencontre, même parmi les catholiques, un assez grand nombre d’écrivains qui, sortant des limites fixées par les Pères et par la Sainte Église elle-même, poursuivent, sous prétexte d’interprétation plus approfondie et en se réclamant du point de vue historique, un prétendu progrès des dogmes qui, en réalité, en est la déformation."

Puis il récapitule soixante sept propositions d’essence moderniste qui sont "réprouvées et proscrites". Ces 67 propositions sont numérotées et concernent successivement les grands thèmes :
- autorité doctrinale et disciplinaire de l’Eglise ;
- autorité des Saintes Ecritures ;
- autorité humaine des livres sacrés ;
- la Révélation et le dogme ;
- la divinité de Jésus-Christ ;
- les sacrements ;
- l’Eglise catholique et sa doctrine.

JPEG - 64.1 ko
Mgr Guillibert, évêque de Fréjus-Toulon (1906-1926)

Ce décret fut très généralement bien accueilli par l’épiscopat international, notamment italien, allemand et français, les pays où les chantres du modernismes étaient les plus virulents. Mais il ne fut pas suffisant pour les museler. Il sera donc suivi, le 8 septembre suivant, par l’encyclique "Pascendi Dominici gregis" (Paître le troupeau du Seigneur), souvent considérée comme le très grand chef d’oeuvre doctrinal de saint Pie X.

Pour illustrer, entre autres témoignages, le succès du décret "Lamentabili sane exitu", on peut souligner que l’évêque de Fréjus-Toulon, Monseigneur Guillibert, adressa au Pape, le 6 août 1907, une lettre en latin accompagnée d’un exemplaire de la brochure qu’il venait de publier sur le décret et qui s’intitulait "Le Jugement du Saint-Siège" [3].



[1] Le décret a été élaboré par la Sacrée Congrégation du Saint Office. Daté et signé du 3 juillet 1907, il a été présenté le lendemain 4 juillet au pape saint Pie X qui l’a approuvé et promulgué.

[2] Allocution "Accogliamento" du 17 avril 1907.

[3] Cité par Yves Chiron, in Saint Pie X, Courrier de Rome, mai 1999 p. 231
_






Paroisse Saint-Pie X

Nous retrouver sur Twitter :

ou sur Facebook : https://www.facebook.com/SaintPieXToulon

Picto adresse postale Adresse postale : 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon (façade ouest de l’église)
Picto adresse postale entrée courante, accueil, bureaux, salles de réunion et presbytère : porte sud de l’église par la courette de la rue Eugène Silvain
accès personnes à mobilité réduite : porte nord de l’église, rue Eugène Silvain
Picto adresse postale entrée et parvis d’honneur (mariages, obsèques, solennités, processions ...) : façade est de l’église, rue Eugène Silvain

04 98 00 98 80

Picto fax 04 98 00 98 81

GPS : Lat. 43.1207 ; Long. 5.9412

En pratique, accéder à Saint-Pie X

Pour joindre l’équipe de rédaction, recevoir le bulletin paroissial par e-mail, ou contribuer à ce site, écrivez-nous à l’adresse électronique suivante :
saintpiex.toulon@gmail.com

ou "tweetez ! "

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr