Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

La Messe

  Publié le samedi 4 juillet 2015 , par André Robert

La Messe est le sacrifice du corps et du sang de Jésus Christ commémoré et représenté à l’autel par le ministère du prêtre sous la forme du pain du vin.


PAROISSE SAINT CYPRIEN
344 boulevard Maréchal Joffre
83100 - TOULON -

04 94 36 26 64
Picto fax 04 94 36 26 64
paroissesaintcyprien.toulon@gmail.com
Picto carte Google Maps https://www.google.fr/maps/dir//Egl...

Les Messes pour les défunts.

Pourquoi "faire dire une messe" ?
Le Seigneur nous a dit : "Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous le donnera" (Jean 15, 16). La célébration de l’Eucharistie a une valeur inestimable, parce que, par elle, l’Église toute entière présente au Père le sacrifice du Christ pour le salut de tous les hommes. Toute messe est toujours célébrée aux intentions de l’Église universelle. Toutefois, dans cette célébration, trouvent place aussi des intentions particulières. Toute messe est toujours célébrée aux intentions de l’Église universelle. Toutefois, dans cette célébration, trouvent place aussi des intentions particulières. Ces intentions de prière peuvent-être :
-  soit personnelle et concerner tous les domaines de sa propre vie : santé, travail, vocation, études…
- soit pour d’autres personnes : les membres de sa famille, les jeunes, les personnes âgées, la paix dans tel ou tel pays en guerre, une population victime de la famine ou d’une catastrophe naturelle, l’unité des chrétiens, etc. ;
- soit en action de grâces : pour tel ou tel événement vécu : anniversaire, fiançailles, noces d’or ou d’argent, ordination sacerdotale, santé, paix, unité familiale retrouvée… ;
-  soit pour confier un ou plusieurs défunts : à la miséricorde du Seigneur. Parmi ces intentions particulières, l’Église a toujours encouragé la messe pour les défunts, dernier geste de foi, d’espérance et de charité envers les personnes chères qui nous ont quittés. Cette pratique remonte aux premiers temps de la chrétienté.

Les offrandes de messe.
Normalement, lorsque l’on "fait dire" une messe, on donne une offrande pour le prêtre qui va la célébrer. Cette offrande ne "paye" pas la célébration de l’Eucharistie (ce que l’on reçoit, par le sacrifice du Christ, est immensément plus grand) : elle est plutôt une façon de subvenir aux besoins des prêtres, qui donnent toute leur vie au service de la communauté. Saint Paul disait aux Corinthiens : "Si nous avons semé pour vous des biens spirituels, serait-ce trop de récolter chez vous des biens temporels ?" (1 Corinthiens 9, 11)

Dans un souci de communion, l’Église du Var demande à ses prêtres de n’accepter que 25 offrandes de messe par mois : les offrandes en plus seront versées à l’Évêché, pour être redistribuées aux prêtres nécessiteux (retraités, étudiants, malades…) Le prêtre peut toutefois toujours ajouter ses intentions personnelles, pour lesquelles il ne perçoit pas d’offrande (c’est le cas, par exemple, pour les messes célébrées le jour-même des Obsèques, des Baptêmes et des Mariages).

La Messe du dimanche.
La plus part des gens souhaitent faire célébrer leur messe le dimanche, au jour où toute la communauté se rassemble pour prier. Ainsi, il peut arriver qu’il y ait plus d’intentions que des prêtres célébrants… Cela ne pose pas de problème : les prêtres célébreront la messe à toutes les intentions demandées, et l’excédant d’offrandes de messe sera envoyé à l’Évêché.

================================================










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr