Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

La Sainte Famille

  Publié le dimanche 27 décembre 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 27 décembre 2015


Accueil des enfants
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est préférable de lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Rappel du temps liturgique
Juste après la fête de la Nativité, la liturgie nous invite à fêter chaque année la Sainte Famille.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc (2,41-52)
Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Pistes de réflexion
"Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque." La Pâque juive commémore le départ du peuple hébreu d’Egypte, conduit par Moïse, et le passage de la mer rouge. Cette fête durait 8 jours et elle était l’occasion d’un pèlerinage au Temple de Jérusalem.
"comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents" Cela peut paraître étonnant que Joseph et Marie ne s’aperçoivent pas de l’absence de Jésus. En réalité, de nombreuses familles faisaient route ensemble et tout naturellement, des groupes se formaient et les enfants devaient se retrouver pour discuter et jouer durant la route. Les parents de Jésus ont cru qu’il était avec les enfants de son âge.
"C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple." Le Temple est pour les juifs le signe de la présence de Dieu au milieu de son peuple. Le chiffre 3 représente toujours dans la Bible le délai nécessaire pour rencontrer Dieu (de même Jésus va ressusciter le troisième jour). Ces indications manifestent la présence de Dieu.
" Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?" Jésus sait qu’il est le fils de Dieu et qu’il est vrai Dieu, vrai homme, fils du Père et fils de Marie et Joseph.
"Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait." Même Marie et Joseph qui avaient une foi parfaite ne comprirent pas. Cela nous éclaire sur notre propre foi qui n’est pas appelée à tout comprendre. Comprendre signifie faire le tour du sujet, saisir, mettre la main sur. La foi ne va pas à l’encontre de notre intelligence mais elle est plus grande que notre intelligence. Comme l’a écrit Saint Augustin "Si tu comprenais, ce ne serait pas Dieu". Notre intelligence finie ne peut pas comprendre Dieu infini.Chacun est appelé à connaître Dieu, renaître avec lui, sachant qu’il ne pourra pas le comprendre totalement.
"Sa mère gardait dans son coeur tous ces évènements." La foi de Marie nous engage à méditer les évènements pour que Dieu les éclaire.
"Ils descendirent avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis". Jésus, fils du Père, a besoin de sa famille humaine comme tous les enfants. Alors que la famille est sans cesse remise en cause, la fête de la Sainte Famille nous donne de célébrer la famille. Que chacun rende grâce pour ses parents et prie pour sa famille.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Les enfants peuvent dessiner la Sainte Famille.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/La-Sainte-Famille.html