Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

La Seyne-sur-Mer - Notre-Dame de Bon Voyage

  Publié le mercredi 29 août 2007 , par Françoise Girard

Au début du XVI° siècle, il n’y avait en ce lieu, quartier de Six-Fours à cette époque, que quelques familles de pécheurs. En 1501, elles y édifièrent une chapelle rustique prés du rivage de la mer. Mais la population s’accroissant, le seigneur de Six-Fours qui était l’abbé de Saint-Victor, Frangipani, autorisait, en 1603, la construction sur le même emplacement d’une chapelle plus spacieuse au vocable de Notre-Dame de Bon Voyage.


Infos pratiques

_

Retrouvez tous les événements sur egliseinfo.catholique.fr


Un peu d’histoire

En 1614, cette chapelle devenait église succursale relevant de la paroisse de Six-Fours, et en 1657 elle acquérait le titre d’église paroissiale.

En 1673, la population ne cessant d’augmenter, les habitants décidaient de construire une église en rapport avec l’agglomération. Une vue sur l’avenir leur fit donner à cette église des proportions qu’elle n’exigeait pas alors. Le 8 juin 1674, monsieur Gabriel Bernard, vicaire général, posait et bénissait la première pierre. L’église paroissiale dédiée à la Visitation de la sainte Vierge fut construite de 1674 à 1682.

En 1892, l’édifice faisait l’objet d’une restauration par la construction de la façade au pignon décoré de modillons qui présente avec un grand arceau encadrant une belle rosace. Son portail roman est couvert d’une sorte de fronton triangulaire servant de niches à de petites statues. Sa porte est surmontée d’un tympan que soutient un pilier central faisant corps avec une statue. Deux autres portes plus étroites, de même style, s’ouvrent dans les deux bas-côtés. L’édifice est composé de trois nefs recouvertes par une voûte à croisée d’ogives.

Le mur du chevet plat soutient un retable, œuvre d’un Seynois, monsieur Estienne, avec un tableau représentant la visite de la Vierge Marie à sa cousine Elisabeth.

Les murs latéraux sont ornés de fresques : la Transfiguration d’après Raphaël et l’enlèvement du prophète Elie sur un char de feu. Dans la nef de droite, se dresse l’autel de Saint-Pierre d’où partait autrefois la procession traditionnelle des pécheurs.

Au chevet s’élève un clocher carré, coiffé d’une cage d’horloge en 1705 ; dans la tribune, un grand orgue a été installé en 18920.












 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr