Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



La Valette : Saint-Jean XXIII, la Coupiane

  Publié le mardi 12 avril 2016 , par Françoise Girard

Le Centre paroissial Jean XXIII à La Coupiane (La Valette-du-Var), à partir des souvenirs de Jean-François Guyétand (décembre 2013).


En 1962, après les accords d’Evian qui mettent fin à 8 ans de guerre d’indépendance et 130 années de présence française en Algérie, la population européenne, les Pieds-Noirs, quitte leur pays d’adoption pour rejoindre essentiellement la France. Ils étaient près d’un million à débarquer pour trouver un hébergement dans le Sud méditerranéen.

Devant ce retour massif, notre région et La Valette-du-Var ont facilité la construction de nombreux logements pour les grandes familles des rapatriés. C‘est ainsi que le quartier de La Coupiane avec ses importantes résidences, pousse dans les champs agricoles au Sud de La Valette. L’arrivée de ces personnes incite son évêque Mgr Barthe, à ouvrir "le chantier des nouvelles églises’’ dont celle de La Coupiane. En 1967, l’abbé André Breul, un nancéien, est nommé curé de La Coupiane, sans église.

Il s’installe dans la résidence de La Coupiane. Il assure le service pastoral et la liturgie dominicale à partir d’une baraque, puis d’un préfabriqué, jusqu’au jour où Joseph Moschetti, viticulteur du quartier, cède gracieusement un champ de vigne pour construire le Centre paroissial Jean XXIII, sous la direction de Georges Notthelfer, architecte.

Dans son mot d’inauguration, le 14 juin 1974, le père André Breul disait : "Les paroissiens ont voulu ce centre moderne, dynamique, ouvert sur le monde de tous les jours". C’est pourquoi cette paroisse s’est appelée justement Jean XXIII dans la dynamique de Vatican II. De ce fait, ce centre paroissial a été pensé très pratique : au rez-de-chaussée, hall d’accueil, bureaux et appartement du curé. Y est attenante la chapelle dédiée à sainte Monique, mère de saint Augustin, berbère converti, évêque d’Hippone (Algérie), en mémoire des rapatriés d’Afrique du Nord. A l’étage, la salle polyvalente permet à près de 400 personnes de vivre les offices ou participer à de grandes réunions. C’est une aubaine pour le quartier qui à l’époque, ne possédait pas de grande salle de réunion. Sous le parvis, on trouve cuisine et restaurant occasionnels. Bien plus tard, 3 petites salles ont été rajoutées.








- Les horaires de messe

- Picto adresse postale2 rue de l’horloge - 83160 La Valette-du-Var
- 04 94 27 01 04

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr