Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




La fraternité saint Thomas Becket

Signes d’espérance à Ollioules

  Publié le vendredi 24 septembre 2010 , par Soeur Cécile Leblanc, O.V.

Composée de trois prêtres, cette fraternité est au service de l’éducation chrétienne des jeunes et des familles. Elle est implantée à Ollioules depuis septembre 2008.


Issue du scoutisme, la fraternité saint Thomas Becket a pour vocation la nouvelle évangélisation des jeunes et des familles. A l’origine, l’abbé Jean-Pierre Gac, aumônier d’une troupe de scouts à Nantes va regrouper petit à petit des jeunes hommes souhaitant devenir prêtres et vivre en petites fraternités. Ainsi, les valeurs expérimentées dans le scoutisme deviendront le fondement pour la mission d’évangélisation des jeunes : l’effort, le don de soi, la persévérance, la pureté qui devient de plus en plus difficile à comprendre et à garder dans notre monde de moins en moins enclin au respect des corps et des personnes.
- La fraternité est marquée par de nombreux saints : François de Sales, Jean Bosco, Aphonse de Liguori et par les saintes Jeanne d’Arc et Thérèse de l’Enfant-Jésus. Sans oublier bien évidemment... saint Thomas Becket qui a donné - au prix de sa vie - un témoignage saisissant de la fidélité du prêtre à l’Eglise.

Un peu d’histoire

Thomas Becket, dit saint Thomas de Cantorbery a vécu au XII° siècle en Angleterre. Il fut archevêque de Cantorbery de 1162 à 1170. Il engagea un conflit avec le roi Henri II d’Angleterre sur les droits et privilèges de l’Eglise que le roi souhait récupérer à son profit. Au cours de cette lutte, Thomas Becket fut accueilli par le roi de France et s’installa dans la région du Loir-et-Cher. Tombant dans un piège dressé par le roi et par obéissance au pape qui souhaitait la réconciliation, Thomas revint en Angleterre où il fut assassiné par les partisans d’Henri II devant l’autel de sa cathédrale de Canterbery en 1170. Il fut canonisé en 1173.

JPEG - 16.2 ko
L’ eglise Saint-Laurent

- A Ollioules, les pères Bertrand, Louis-Marie et Axel ont en charge la paroisse Saint-Laurent. Elle est composée de 300 fidèles qui apprécient (surtout les jeunes) la messe selon le rite ordinaire tout en y entendant des oraisons prononcées en latin et des chants grégoriens. Les laudes, célébrées en latin avant la messe matinale sont écoutées par les fidèles. Les pères se dépensent généreusement dans la pastorale paroissiale classique  : 80 baptêmes, 80 enterrements, 30 mariages environ par an. Les retraites spirituelles proposées par la fraternité pour les enfants, les adolescents ou adultes sont l’occasion de sortir du contexte habituel pour se mettre à l’écart (elles se déroulent habituellement dans des monastères afin de mieux comprendre la vie monastique et la complémentarité des vocations) et être plus à l’écoute de l’action de l’Esprit-Saint dans sa vie, selon la méthode de saint Ignace.

Cette année, les pères vont lancer une cycle de formation pour les adultes : les entretiens - relayés dans le bulletin paroissial - auront pour thème la messe, les vertus cardinales en opposition avec les péchés.  Pour les jeunes, des camps durant 15 jours, avec des activités nourrissant la foi et les moments de détentes typiques au scoutisme sont proposés.
- La fraternité saint Thomas Becket, composée uniquement de clercs a un esprit de famille très prononcé : laudes, vêpres, complies célébrées ensemble, retraites spirituelles et vacances communes afin de retrouver les autres prêtres de la fraternité.

« Le monde d’aujourd’hui a besoin plus d’espérance que de foi »

Et c’est de l’espérance dont veut témoigner l’habit vert que porte les pères ! Une espérance qui passe en particulier par la miséricorde reçue lors du sacrement de réconciliation pour lequel les pères sont toujours disponibles.

La carte d’identité

- Nom : Fraternité saint Thomas Becket
- Date et lieu de fondation : 1988, Loir-et-Cher
- Fondateur : l’abbé Jean-Pierre Gac en 1988
- Statut : association publique de fidèles reconnue par Mgr Léonard (ancien évêque de Namur) en 1995
- Le charisme : le soutien des jeunes et des familles
- Adresse de la communauté : Paroisse Saint-Laurent - 1 place Victor Clément 83190 Ollioules
- Le nombre de maisons :

  • En France : 4 (2 dans le Loir-et Cher, 1 dans le Val-de Marne- 1 à Ollioules)
  • En Belgique : 1 (Namur)

- Pour plus d’informations : Père Bertrand Veillon, responsable de la fraternité d’Ollioules, 04 94 63 22 27











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/La-fraternite-saint-Thomas-Becket.html