Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

Heureux les artisans de paix :
ils seront appelés fils de Dieu !

Saint Matthieu (5)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Délégué épiscopal à l’information et à la communication


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Actualités > En ce moment > Le « Reiki » incompatible avec la foi chrétienne

Le « Reiki » incompatible avec la foi chrétienne

  Publié le jeudi 1er octobre 2009 , par Yann de Rauglaudre

Les évêques américains ont dénoncé la pratique du reiki qui se faisait dans des institutions catholiques : « Le Reiki, une médecine alternative japonaise, manque de crédibilité scientifique et n’est pas compatible avec la foi chrétienne »
Le père Jean-Régis Fropo vient de rédiger cette note pour bien comprendre de quoi il s’agit et pour mettre en garde contre cette "médecine alternative" : 80 % de charlatanisme mais aussi 20 % d’intervention de forces occultes !


Qu’est-ce que le « Reiki » ?

Beaucoup de nos contemporains boudent la médecine dite scientifique. Ils la jugent trop brutale, invasive, peu respectueuse de la « nature » et du malade. D’où le succès des médecines « douces » et des « thérapies alternatives ». Dans l’éventail de ces médecines miracles, de ces gentils gourous et de ces groupes à tendance sectaire, le « reiki » tient une place enviée…Sur le Var, il n’y a pas moins de 12 « maîtres » reiki et environ 400 en France. Des kinésithérapeutes, ostéopathes, chiropracteurs…se font initier au reiki pour obtenir des résultats qu’ils croient plus efficaces dans leur spécialité thérapeutique.

Le Reiki ou rei-ki est une médecine non conventionnelle décrite par ses adeptes comme une pratique de relaxation et de guérison par apposition des mains, une technique holistique d’harmonisation énergétique, un art de guérison, un véritable « chemin d’évolution personnelle et de transformation. »

Le Reiki est considéré par la majorité de la communauté scientifique comme une pseudo-science. Des études ont montré que les « effets » du reiki sont similaires à ceux d’un placebo (mais pas seulement !).

Origine

Il fut introduit au Japon par son fondateur Mikao Usui (1865-1926) à partir de 1922. Il se répandit rapidement en Occident grâce à des relais de « maîtres » qui sont aujourd’hui très nombreux (on peut devenir un « maître » après les 3 initiations, c’est à dire en quelques mois…). D’après ses partisans, le but du reiki est de soulager, d’apporter un calme mental et un bien être général. Il se fonde sur le concept ésotérique traditionnel japonais du ki soit « l’énergie universelle de vie », le « souffle » qui circule partout dans la Nature, notamment dans le corps humain. Le maître agit sur la personne par apposition des mains, et concentration mentale, invoquant l’énergie vitale et l’ouverture des chakras.

On retrouve les mêmes idées primitives quant à la prana des Indiens, le Ka des Egyptiens, le Chi chinois, le Qi-Qong, etc…

Le reiki est directement inspiré du Mikkyo, le bouddhisme tantrique japonais dont il reprend en partie le système d’initiation. Le « traitement reiki » peut s’appliquer à tout organisme vivant, humains, animaux et même végétaux ! Dans la pratique, l’apposition des mains permettrait la canalisation de l’énergie, celle-ci circulant entre le donneur (le praticien) et le receveur.

Que penser de tout cela ?

1/ L’affirmation d’une énergie dite vitale, cosmique, astrale, universelle…voire divine, est un concept passe-partout qui n’a aucune réalité scientifique vérifiée et permet un discours pseudo-scientifique qui piège les adeptes des praticiens et guérisseurs dits « traditionnels ». Mais comme tout discours simpliste, il peut séduire les personnes crédules, en quête de mieux-être.

2/ Il y a dans ces théories et pratiques au moins 80 % de charlatanisme mais aussi 20 % d’intervention de forces occultes, et c’est en cela qu’elles ne sont pas neutres : elles peuvent provoquer des dégâts importants sur les plans psychique et spirituel.

Exemple : une jeune femme kinésithérapeute s’est fait initiée au reiki pour être plus « efficace » dans sa pratique de kiné ; elle impose les mains à ses clients en invoquant mentalement les énergies. Après trois mois d’exercice, elle subit de très violentes attaques maléfiques qui l’ont conduite à l’hôpital pour une quinzaine de jours ; il a fallu de plus, plusieurs prières de délivrance pour qu’elle retrouve sa liberté spirituelle. Quant à ses clients, on peut se demander ce qu’ils ont ramassé au passage ! Avis aux amateurs !

3/ Toute forme de thérapie par les énergies a une origine plus ou moins occulte. N’acceptez jamais qu’un praticien (kiné, ostéopathe ou autre) vous tienne un discours inspiré de ce discours ; n’acceptez aucune imposition des mains sur la tête sauf éventuellement d’un prêtre.

La Conférence des évêques américains a dénoncé la pratique du reiki qui se faisait dans des institutions catholiques : « Le Reiki, une médecine alternative japonaise, manque de crédibilité scientifique et n’est pas compatible avec la foi chrétienne » (voir « Zenit » du 20 avril 2009)

Père Jean-Régis FROPO







On trouvera sur le site http://www.psyvig.com/ de nombreux développements sur ces questions.

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Le-Reiki-incompatible-avec-la-foi.html