Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Les Arcs - Saint-Jean-Baptiste

  Publié le mercredi 5 septembre 2007 , par Françoise Girard

L’église des Arcs est dédiée à saint Jean-Baptiste. Elle est située en contrebas de la route de Draguignan. Elle fut construite en 1850 et bénite en 1851 ; consacrée le 14 octobre 1882 par Mgr Terris.


Infos pratiques

- L’église des Arcs est ouverte de 9h30 à 19h tous les jours.
- La Chapelle Sainte Roseline appartient à la paroisse des Arcs. Elle est actuellement fermée pour travaux et rouvrira ses portes le 2 mai 2015.


- Du 27 avril au 12 octobre, la messe sera célébrée tous les dimanches à 18h à la chapelle Sainte-Roseline


Retrouvez tous les événements sur egliseinfo.catholique.fr


Un peu d’histoire

Elle prenait la suite d’une très ancienne église connue sous le nom de Saint Pierre, mentionnée pour la première fois en 1079 dans une bulle confirmant les biens de l’abbaye de Saint Victor. Cette église dont des parties existent encore, était située dans le haut village ; on discuta longtemps sur l’opportunité de son agrandissement avant de se résoudre à l’abandonner pour en construire une autre.

La nouvelle église est un grand vaisseau orienté mesurant 35 mètres de long, 18 mètres de large et 18 mètres de haut. Elle est constituée d’une seule nef couverte d’une voûte plein cintre reposant sur une corniche. De chaque coté s’ouvrent des chapelles comportant de beaux et anciens retables provenant de l’église du vieux village. Dans la chapelle de droite en entrant, on voit le fameux polyptique du XV° siècle, attribué à Jean Cordonnier, dit Jean de Troyes. C’est une peinture sur bois représentant dans ses seize compartiments gothiques des saints particulièrement vénérés en Provence. Cette œuvre a son analogue dans l’église de Six-Fours. L’abside en forme d’hémicycle a un maître autel que recouvre un grand ciborium à colonnes.

La façade qui se tourne vers une placette, est construite en belles pierres de taille assemblées en assises régulières. Elle est surmontée d’un large fronton au-dessous duquel perce une rosace. Son portail avec linteau de pierres est fait d’un entablement soutenu par des pilastres ; l’imposte de la porte comporte une sculpture représentant saint Jean-Baptiste prêchant dans le désert.

Au chevet, s’élève un haut clocher en pierre de différentes dimensions.











 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr