Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var


Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Hyères > Agenda & Mots du père > Actualités > Mot de JL Bonicel - Laissez-vous réconcilier avec Dieu... avec les (...)

Mot de JL Bonicel - Laissez-vous réconcilier avec Dieu... avec les autres

dimanche 13 mars - cinquième dimanche de Carême

  Publié le vendredi 11 mars 2016 , par BONICEL-Jean-Louis

« Dieu nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation » 2co 5,18


En tout homme, le Père des cieux voit les traits de son Fils, premier-né d’une multitude de frères tous rachetés par le Christ. Le projet de Dieu pour l’humanité trouve sa source dans le coeur de Dieu. Depuis toujours, il savait qu’il enverrait son fils dans l’humanité ... pour la sauver, la réconcilier avec Lui.
C’est donc tout naturellement que Jésus incarné se sent proche de chaque homme créé à sa ressemblance. En chacun, il voit l’amour de son Père échangé dans l’Esprit. Il se laisse toucher par la détresse, la souffrance, le péché de chacun. Il donne un surcroît d’amour à ceux qui souffrent dans leur corps, dans leur coeur, leur esprit. Il les fait renaître dans une confiance renouvelée et leur fait deviner son identité divine.

Notre vie trouve tout son sens et sa valeur dans cette relation du Père, du Fils et de l’Esprit avec chacun d’entre nous. Jésus révèle notre vocation d’homme : voir en chaque homme une image du Christ.
En lui, nous pouvons reconnaître ce à quoi nous sommes appelés. Comme lui, nous devons accueillir chaque personne comme un don de Dieu, comme une source d’amour qui vient solliciter la source qu’il y a en nous.

Il n’y a pas de place pour l’indifférence qui ignore Dieu présent et agissant en chaque personne. Chaque personne est un don du Seigneur, un frère à aimer comme Dieu Père l’aime, infiniment, gratuitement. Chaque homme est image de Dieu fait homme, de l’Amour créateur venu vivre au milieu de nous... Il nous faut apprendre à nous tourner vers Notre Père en y intégrant notre regard sur nos frères.
Nul ne va au Père sans passer par l’incarnation de Jésus ... Je ne peux pas aimer Dieu que je ne vois pas si je n’aime pas, ne pardonne pas mon frère que je vois ... !

Il est primordial de changer mon regard. Ça passe par apprendre ce qu’est la miséricorde, la réconciliation, prendre le chemin du pardon. Et bien sûr c’est progressivement que l’on fait cette conversion en laissant la bonté de notre Seigneur déborder de notre coeur ouvert et disponible.
« Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère. » Mt 5,23-24

En chaque personne, il y a un visage du Christ que nous pouvons reconnaître... dépasser le visible pour rejoindre le coeur invisible ! Ce visage peut prendre les traits d’un homme défiguré par la souffrance, la torture, le péché ... ( Is 15, le serviteur souffrant d’Isaïe).

C’est bien l’humilité qui nous pousse sur le chemin de réconciliation avec Dieu … avec les autres. Le coeur humble ne se met pas en avant, il ne se met pas au-dessus des autres, il se reçoit d’un autre. Il sait trouver le mot et l’attitude justes pour regarder avec un amour désintéressé et arriver à pardonner.

Apprendre à poser un regard de miséricorde et fraternel, ô chose pas facile, mais pourtant… Considérer chaque homme comme un égal et particulièrement ceux que nous aurions tendance à déconsidérer, à lapider (l’évangile de la femme adultère ) ; avec joie nous devons les accueillir comme des frères.
Ne nous faut-il pas être au service des autres nous qui sommes tous aimés du même Père qui ne fait pas de favoritisme et qui pardonne ?

Être disciple de Jésus, le suivre de près, n’est -ce pas apprendre à dépasser nos préjugés, notre égoïsme pour rester ouverts à l’accueil de l’autre tel qu’il est, sans porter de jugement destructeur ou réducteur ?

À la manière du Père de l’enfant prodigue, essayons de nous efforcer à remettre debout celui qui se sent accablé, qui culpabilise pour lui redonner sa place de fils et de frère. Chaque homme est aimé par le Père, racheté par le Fils, habité par l’Esprit... Jésus a voulu accueillir tous ceux qui étaient exclus pour une raison ou une autre. Il ne met pas de côté le pécheur… Jésus permet à chacun de renaître d’en Haut, de commencer une vie nouvelle ...

Apprenons donc à considérer chaque personne comme des rachetés, comme des personnes pour lesquelles Jésus a donné sa vie. Toute relation difficile peut être vécue comme une communion avec Jésus souffrant sa passion.

Le chemin de la réconciliation est un moyen de vérifier la profondeur et la largeur de notre amour qui permet de grandir dans l’expérience fraternelle, communautaire, ecclésiale et de redonner une dignité humaine.
« Aimons notre prochain comme nous-mêmes. Et si quelqu’un ne veut pas ou ne peut pas aimer son prochain comme lui-même, qu’au moins il n’aille pas lui faire du mal, mais qu’il lui fasse du bien.

Ceux qui ont été investis du pouvoir de juger autrui, qu’ils exercent leur charge de juge avec miséricorde, comme ils voudraient obtenir eux-mêmes miséricorde du Seigneur. » (st François d’Assise)
Et c’est bien jusque là qu’il nous faut aller, et même encore plus loin jusqu’à la Croix.

Homélie du Pape François mardi 1er mars 2016

« Miséricorde, compassion, pardon », (…) « le pardon du coeur que nous donne Dieu est toujours miséricorde ».

« Que le Carême nous prépare le coeur pour recevoir le pardon de Dieu. Mais le recevoir et ensuite faire la même chose avec les autres.
Pardonner du fond du coeur. "Peut-être que tu ne me salues plus, mais dans mon coeur, moi, je t’ai pardonné".
Et ainsi nous nous rapprochons de cette chose tellement grande, de Dieu, qui est la miséricorde.
Et en pardonnant, ouvrons notre coeur pour que la miséricorde de Dieu nous pardonne.
Parce que nous tous, nous avons à demander pardon.
Pardonnons, et nous serons pardonnés.
Ayons de la miséricorde avec les autres, et nous sentirons cette miséricorde de Dieu, qui, quand il pardonne, oublie "







- Pour consulter les nouveaux horaires des messes et des offices (laudes et vêpres), cliquez ici

Le tweet du Pape
« Les petits gestes d’amour, de tendresse et de soin nous disent que le Seigneur est avec nous : ainsi s’ouvre la porte de la miséricorde. »
@Pontifex_fr

- Consulter l’agenda paroissial mis à jour

- Consulter les horaires d’Adoration eucharistique à Hyères

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr