Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Invisible > Hyères > Agenda & Mots du père > Actualités > Mot de père Benoît - Evangile de la Miséricorde

Mot de père Benoît - Evangile de la Miséricorde

dimanche 24 janvier - troisième dimanche du temps ordinaire

  Publié le mercredi 20 janvier 2016 , par Père Benoît Moradei

Dante Alighieri qualifiait Saint Luc de « scriba mansuetudinis Christi », "écrivain de la douceur du Christ".


Saint Luc, l’Evangile de la miséricorde

Nous commençons, en ce dimanche, la lecture du merveilleux évangile selon Saint Luc. On donne, à juste titre, à ce troisième évangile le surnom d’Evangile de la miséricorde. Saint Luc insiste, en effet, très fréquemment sur cet attribut divin : que l’on pense à ces textes que lui seul nous a transmis
- l’annonciation faite à Marie et le Magnificat qui suit,
- les paraboles du bon samaritain et du fils prodigue,
- les rencontres de Jésus avec Zachée et le bon larron,
- le cri de Jésus sur la croix "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font"... pour ne citer que les passages les plus connus.

Dante Alighieri qualifiait Saint Luc de « scriba mansuetudinis Christi », "écrivain de la douceur du Christ".
Et le pape de nous encourager à lire et méditer Saint Luc tout au long de cette année (rappelons qu’il faut seulement 3 heures pour dévorer les 24 chapitres de cet évangile).

Le pape François vient de sortir un livre intitulé : Le nom de Dieu est miséricorde. Il écrit de très belles pages sur les figures bibliques (et lucaniennes en particulier) de la miséricorde.
Il nous invite à tous vivre cette année de la miséricorde avec intensité pour nous-mêmes, mais aussi pour le monde : Pour annoncer la miséricorde de Dieu, souligne le Pape, « il est nécessaire de sortir ». « Sortir des églises et des paroisses, sortir et aller chercher les personnes là où elles vivent, où elles souffrent et où elles espèrent », comme Jésus qui est sorti du Sein du Père pour "porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur."
(Evangile de ce jour, Lc 4,18-19).

Chacun à sa place

" En fait, il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’oeil ne peut pas dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi »"
La magnifique deuxième lecture de ce dimanche nous parle de l’unité dans la diversité, poursuivant le thème de dimanche dernier.

Nous faisons tous partie de l’Eglise, nous avons tous un rôle à jouer, en fonction des talents que Dieu a mis en nous - ceux que la vie nous a appris à développer, et ceux que l’on n’a pas encore découverts.

Dieu est très organisé : il a mis dans le monde et dans l’Eglise tout ce qu’il faut pour que "ça marche". Nous avons dans notre communauté hyéroise tous les ingrédients nécessaires pour que les Hyérois soient tous touchés par le Christ. Il suffit juste d’une chose : que nous mettions nos talents, complémentaires et variés, au service les uns des autres - alors la ville, par la grâce de Dieu et sous la conduite de l’Esprit Saint, prendra feu !

Nous avons besoin les uns des autres.
Dieu lui même (qui pourrait parfaitement se passer de nous) VEUT avoir besoin de nous pour arriver à ses fins et réaliser son plan d’amour et de miséricorde sur le monde.
Il veut avoir besoin des parents pour donner la vie. Il veut avoir besoin des enfants pour nous rappeler l’importance de l’innocence. Il veut avoir besoin des prêtres pour donner le Corps de Jésus et son Pardon. Il veut avoir besoin de la Vierge Marie pour nous donner Jésus, et de St Joseph pour le protéger... Refuser de prendre sa part, c’est retarder l’arrivée du Royaume de Dieu. Refuser de prendre sa place dans la mission, c’est comme refuser de donner la vie.

Posons-nous cette semaine la question : quelle est ma place, celle que Dieu veut me donner ? Quelle est la mission qu’il veut que je remplisse ? Quels sont les talents qu’il veut que je déploie ?

Pape François - Le nom de Dieu est miséricorde

- Dans son livre "Le nom de Dieu est miséricorde", le pape François appelle l’Eglise à faire miséricorde, estimant que sa première mission est d’abord d’accueillir, de pardonner et d’encourager.

L’Église, hôpital de campagne
L’Église n’est pas là pour condamner, mais pour permettre la rencontre avec cet amour viscéral qui est la miséricorde de Dieu. Pour que cela se produise, je le répète souvent, il est nécessaire de sortir. Sortir des églises et des paroisses, sortir et aller chercher les gens là où ils vivent, où ils souffrent, où ils espèrent.

L’hôpital de campagne, l’image avec laquelle je me plais à représenter cette “Église en sortie”, a pour caractéristique de naître là où l’on se bat : ce n’est pas la structure solide, pourvue de tout, où l’on va soigner les maladies bénignes ou gravissimes. C’est une structure mobile, de sauvetage, d’intervention rapide, pour éviter que les combattants ne succombent. On y pratique la médecine d’urgence, et non les check-up spécialisés. J’espère que le jubilé extraordinaire fera émerger, de plus en plus, le ventre maternel de la miséricorde, et qu’elle ira à la rencontre des nombreux “blessés” qui ont besoin d’écoute, de compréhension, de pardon et d’amour. »

- Evangelii Gaudium - La transformation missionnaire de l’Eglise
Prendre l’initiative, s’impliquer, accompagner, porter du fruit et fêter !
24.
L’Église “en sortie” est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent.(…)

La communauté évangélisatrice expérimente que le Seigneur a pris l’initiative, il l’a précédée dans l’amour (cf. 1Jn 4, 10), et en raison de cela, elle sait aller de l’avant, elle sait prendre l’initiative sans crainte, aller à la rencontre, chercher ceux qui sont loin et arriver aux croisées des chemins pour inviter les exclus.(…) elle vit un désir inépuisable d’offrir la miséricorde. Osons un peu plus prendre l’initiative !

- Audience générale 1er octobre 2014 - Pape François

L’expérience la plus belle est de découvrir de combien de charismes différents et de combien de dons de son Esprit le Père comble son Église !

Cela ne doit pas être vu comme un motif de confusion, de malaise : ce sont autant de cadeaux que Dieu fait à la communauté chrétienne, pour qu’elle puisse croître harmonieusement, dans la foi et dans son amour, comme un seul corps, le corps du Christ.
L’Esprit lui-même qui nous donne cette différence de charismes, fait l’unité de l’Église. C’est toujours le même Esprit. Face à cette multiplicité de charismes, donc, notre coeur doit s’ouvrir à la joie et nous devons penser : « Que c’est beau ! Tant de dons différents, parce que nous sommes tous fils de Dieu, et tous aimés de façon unique ».
Malheur, alors, si ces dons deviennent un motif d’envie, de division, de jalousie !
Comme le rappelle l’apôtre Paul dans sa Première Lettre aux Corinthiens au chapitre 12, tous les charismes sont importants aux yeux de Dieu et, dans le même temps, aucun n’est irremplaçable. Cela veut dire que dans la communauté chrétienne nous avons besoin l’un de l’autre, et chaque don reçu se réalise pleinement quand il est partagé avec les frères, pour le bien de tous. C’est cela l’Église ! Et quand l’Église, dans la diversité de ses charismes, s’exprime en communion, elle ne peut se tromper : c’est la beauté et la force du sensus fidei, de ce sens surnaturel de la foi, qui est donné par l’Esprit Saint afin que, ensemble, nous puissions tous entrer dans le coeur de l’Évangile et apprendre à suivre Jésus dans notre vie.







- Pour consulter les nouveaux horaires des messes et des offices (laudes et vêpres), cliquez ici

Le tweet du Pape
« Chaque communauté chrétienne doit être une oasis de charité et de chaleur dans le désert de la solitude et de l’indifférence. »
@Pontifex_fr

- Consulter l’agenda paroissial mis à jour

- Consulter les horaires d’Adoration eucharistique à Hyères

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Mot-de-pere-Benoit-Evangile-de-la.html