Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles
Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Hyères > Agenda & Mots du père > Archives des mots du Père > Mot du père Benoît - Les Rameaux ouvrent sur la Semaine Sainte

Mot du père Benoît - Les Rameaux ouvrent sur la Semaine Sainte

dimanche 13 avril - dimanche des Rameaux

  Publié le vendredi 11 avril 2014 , par Père Benoît Moradei

Portes ouvertes. Avec les Rameaux entrons pleinement dans la Semaine Sainte.


Les Rameaux

Nous bénissons les Rameaux, signes d’amour pour Jésus, et nous les accrocherons aux croix de nos maisons.
Nous méditons l’évangile racontant la Passion de Jésus, son arrestation, ses tortures, sa mort et son ensevelissement.

Pour que cette fête retrouve tout son sens et sa force, n’en restons pas là : entrons pleinement dans la Semaine Sainte,
- participons aux différents offices ;
- surtout le Jeudi Saint (dernier repas du Christ),
- le Vendredi Saint (Chemin de Croix et Passion),
- et PAQUES (Résurrection du Christ, vainqueur de la mort).

Faisons mentir ces statistiques où 30% de ceux qui viennent aux Rameaux ne reviennent pas à Pâques.
"FAUX !" Cette année, relevons le challenge, et faisons ensemble le chemin qui nous conduit avec Jésus-Christ de la mort à la vie, des Rameaux à Pâques.

Ne fêtons pas les Rameaux sans Pâques : fêtons Pâques après les Rameaux !

Heureux

Nous pouvons être fiers et heureux de nos Portes ouvertes. Des centaines de paroissiens se sont mobilisés ; des milliers de hyérois ont été touchés. A la messe, place Clémenceau, nous étions 1800 (1600 chaises et beaucoup de monde debout).

Nous travaillons les retours d’expérience - ce qui a bien ou moins bien marché, ce qui peut continuer et être repris.

Et maintenant, qu’allons-nous faire ? Nous avons goûté cette joie née du don de soi, dans l’accueil, la visite à domicile, l’invitation, la sortie de soi... Nous ne pouvons pas tourner la page et passer à autre chose comme si rien ne s’était passé.
Nous ne sommes plus les mêmes, quelque chose a changé, et doit continuer de changer. Je dirais que nous avons pris conscience de ce que le Seigneur nous demandait d’être et de faire, et - dépassant toutes nos peurs - nous avons pris confiance en nous, dans le Seigneur, dans l’Eglise.

Continuons ensemble

Le chemin se poursuit. La mission se termine ? Non, elle ne fait que commencer ! Cette semaine, invitons tous nos amis à venir se confesser, à faire le Grand Chemin de Croix du Vendredi Saint, de l’église Sainte-Madeleine (18h30) à l’église Saint-Louis (20h).

Invitons aux messes du Jeudi Saint et de Pâques, surtout la Vigile pascale.

Inviter doit désormais faire partie de nos gènes. Inviter à Alpha, à un repas, à une célébration. Inviter à inviter.

C’est ainsi que se passent les messages aujourd’hui, selon un effet "boule de neige".

Autre point : continuons à accueillir, à être attentifs à ceux qui viennent et se sentent un peu perdus. Mettons-les à l’aise, ne jugeons jamais personne : que chacun ici se sente chez soi !

A la demande " Si l’Eglise était une famille unie et vivante, à quoi ressemblerait- elle ?" du questionnaire de fin de Portes Ouvertes, la réponse la plus fréquente a été : "Elle ressemblerait à notre paroisse cette semaine"... Cela en dit long sur nos attentes !

Et si l’extraordinaire devenait l’ordinaire... ?

Sainte Semaine

C’est la grande semaine du don de soi et du renoncement.

Pour répondre à l’appel du Seigneur, il faut renoncer à tout gérer, nos agendas et nos projets. La peur de perdre ou de manquer nous paralyse souvent, et rend nos vies statiques.

La vie chrétienne, elle, est renoncement et accueil : renoncer à nos petits plans pour accueillir le Plan de Dieu sur moi, personnellement, sur nous, communautairement.

"Il faut se laisser dépouiller pour parvenir à accueillir", disait le père Galtier décédé le mois dernier.

Jésus l’a vécu ainsi : il s’est laissé dépouiller, pour accueillir la mission de sauver tous les hommes. Il s’est laissé arrêter, juger, flageller, torturer, rejeter, crucifier, mettre au tombeau... et il a accueilli en retour la Vie du Père céleste.

En cette Sainte Semaine où l’histoire du monde a définitivement basculé vers la Vie, choisissons le chemin que Jésus a pris, sans craindre ce que cela nous coûtera. Car Dieu ne nous veut que du bien : il vous veut tout à Lui et tout à nos frères. Aimons et laissons-nous aimer, dès aujourd’hui.







Le tweet du Pape
"Avec Jésus la vie acquiert sa plénitude. Avec Lui, c’est plus facile de trouver le sens de toute chose. (EG 266)"
@Pontifex_fr

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr