Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Noël 2016 - Nos prochaine rendez-vous

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS.

  Publié le lundi 26 décembre 2016 , par André Robert

Prochains rendez vous - Message du pape François pour la 50° Journée Mondiale de la Paix.


PAROISSE SAINT CYPRIEN
344 boulevard Maréchal Joffre
83100 -TOULON -


04 9 36 26 64
paroissesaintcyprien.toulon@gmail.com

Noël 2016.

Notre monde a besoin de la paix que Dieu seul peut nous donner.

Face aux tout-puissants de notre planète, qui mènent des guerres abominables en donnant leur propre version des faits…
Face aux médias de tout bord qui falsifient la vérité au nom du "politiquement correct" et n’admettent pas d’autres interprétations que celle décidées par eux…
Face au besoin de chacun de nous de plus de justice et d’humanité, face aux cœurs qui débordent du désir d’infini… Dieu répond par un bébé, tout-petit, si vulnérable, si fragile, qui se blottit tout contre nous, afin de solliciter notre affection et notre bienveillance. Les puissants de ce monde n’en font pas cas, les médias officiels s’en moquent éperdument… Mais à tous les hommes de bonne volonté, l’Ange du Seigneur annonce une grande joie : "Aujourd’hui, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur". Que notre regard et notre cœur soient toujours fixés sur Jésus Christ, en qui seul consistent notre bonheur et notre salut. Joyeux Noël !

Nos prochains R.V.

- Concert de Gospel.

Dimanche 15 janvier à 16h30, la chorale "The Good Bouill’Gospelers" tiendra un concert de chants Gospel dans l’église Saint Cyprien.

Entrée libre. Les offrandes seront reversées à la Conférence Saint Vincent de Paul de Saint Cyprien.

- Repas Paroissial.

Dimanche 5 février à 12h30, à la Coquette (57, rue de Dakar) : moules-frites à volonté pour 10 €.

================================================

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA CÉLÉBRATION DE LA 50e JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX – 1er JANVIER 2017 (extraits)

"La non-violence : style d’une politique pour la paix"

Au début de cette nouvelle année, je présente mes vœux sincères de paix aux peuples et aux nations du monde, aux Chefs d’État et de Gouvernement, ainsi qu’aux responsables des communautés religieuses et des diverses expressions de la société civile. Je souhaite la paix à chaque homme, à chaque femme ainsi qu’à chaque enfant et je prie pour que l’image et la ressemblance de Dieu dans chaque personne nous permettent de nous reconnaître mutuellement comme des dons sacrés dotés d’une immense dignité. Surtout dans les situations de conflit, respectons cette "dignité la plus profonde" et faisons de la non-violence active notre style de vie. Voilà le Message pour la 50ème Journée Mondiale de la Paix…

Que ce soient la charité et la non-violence qui guident la manière dont nous nous traitons les uns les autres dans les relations interpersonnelles, dans les relations sociales et dans les relations internationales…
Aujourd’hui, malheureusement, nous sommes aux prises avec une terrible guerre mondiale par morceaux. Il n’est pas facile de savoir si le monde est actuellement plus ou moins violent qu’il l’a été hier, ni si les moyens de communication modernes et la mobilité qui caractérise notre époque nous rendent conscients de la violence ou plus habitués à elle. De toute façon, cette violence qui s’exerce par "morceaux", de manières et à des niveaux différents, provoque d’énormes souffrances dont nous sommes bien conscients : guerres dans différents pays et continents ; terrorisme, criminalité et attaques armées imprévisibles ; les abus subis par les migrants et par les victimes de la traite ; la dévastation de l’environnement… La violence n’est pas le remède pour notre monde en morceaux… Jésus aussi a vécu en des temps de violence. Il a enseigné que le vrai champ de bataille, sur lequel s’affrontent la violence et la paix, est le cœur de l’homme : "C’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses"… Celui qui accueille la Bonne Nouvelle de Jésus sait reconnaître la violence qu’il porte en lui-même et se laisse guérir par la miséricorde de Dieu, en devenant ainsi, à son tour, un instrument de réconciliation…
La violence est une profanation du nom de Dieu. Ne nous lassons jamais de le répéter : "Jamais le nom de Dieu ne peut justifier la violence. Seule la paix est sainte.
Seule la paix est sainte, pas la guerre !" Si l’origine dont émane la violence est le cœur des hommes, il est alors fondamental de parcourir le sentier de la non-violence en premier lieu à l’intérieur de la famille… La famille est le creuset indispensable dans lequel époux, parents et enfants, frères et sœurs apprennent à communiquer et à prendre soin les uns des autres de manière désintéressée, et où les frictions, voire les conflits doivent être surmontés non pas par la force, mais par le dialogue, le respect, la recherche du bien de l’autre, la miséricorde et le pardon.

De l’intérieur de la famille, la joie de l’amour se propage dans le monde et rayonne dans toute la société… L’exemple de sainte Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie de l’amour, à ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié…

Jésus lui-même nous offre un "manuel" de cette stratégie de construction de la paix dans le Discours sur la montagne. Les huit béatitudes (cf. Mt 5, 3-10) tracent le profil de la personne que nous pouvons qualifier d’heureuse, de bonne et d’authentique. Heureux les doux – dit Jésus –, les miséricordieux, les artisans de paix, les cœurs purs, ceux qui ont faim et soif de justice… En 2017, engageons-nous, par la prière et par l’action, à devenir des personnes qui ont banni de leur cœur, de leurs paroles et de leurs gestes, la violence, et à construire des communautés non-violentes, qui prennent soin de la maison commune. Rien n’est impossible si nous nous adressons à Dieu dans la prière. Tous nous pouvons être des artisans de paix.

Pape François.










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr