Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Premier dimanche de l’Avent, année B

  Publié le dimanche 30 novembre 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 30 novembre 2014







Accueil des enfants
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les catholiques du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante.

Rappel du temps liturgique
Nous entrons dans une nouvelle année liturgique, l’année B, qui suivra l’évangile de saint Marc. C’est le premier dimanche de l’Avent qui est un temps de préparation à Noël.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (13, 33-37)
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage ; en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

Pistes de réflexion
« Jésus parlait à ses disciples de sa venue » Nous préparons nos cœurs à la venue de Jésus dans la crèche, mais l’évangile nous parle d’une autre venue de Jésus, c’est celle de son retour glorieux à la fin des temps qui inaugurera le Royaume de Dieu. Le mouvement du cœur est le même, se préparer à accueillir Jésus.
Ce discours de Jésus se passe deux jours avant la fête de la Pâque donc juste avant la passion. C’est donc un message important que Jésus veut donner à ses disciples avant de mourir.
« Veillez donc » On peut attendre Jésus en faisant passer le temps par des occupations ou en dormant pour que le temps passe plus vite, mais Jésus nous indique comment l’attendre, en veillant. Comme une maman attend un enfant en veillant sur lui, en se reposant, en se nourrissant sainement, en pensant à la vie nouvelle qui va démarrer à sa naissance. Elle va aussi installer sa chambre et tout préparer pour que le bébé soit bien accueilli. De même, nous devons tout préparer pour accueillir Jésus, tout d’abord en désirant sa venue, puis en le priant de venir, en annonçant son retour et en commençant sur la terre le Royaume de Dieu qui est le Royaume de l’amour. Chaque acte d’amour que nous faisons, chaque offrande, chaque prière fait grandir le Royaume de Dieu sur terre.
Si le sommeil est comparable à la mort, alors la veille représente la vie. Jésus nous invite à être pleinement vivant, avec tout notre corps, toute notre intelligence, tout notre cœur. Une âme bien vivante est une âme qui loue le Seigneur, qui aime, qui se donne … Alors elle est prête à tout. C’est à force de veilles et de prières que le bienheureux Charles de Foucauld (dont la fête est le 1er décembre, début de l’Avent) a pu dire à Dieu « je suis prêt à tout, j’accepte tout. »
Une bonne façon de préparer son cœur comme un berceau pour Jésus, c’est de demander pardon au Seigneur dans le sacrement de réconciliation avant Noël.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
On peut aussi fabriquer un grand panneau en forme de maison avec quatre fenêtres, chacune s’ouvrant sur le dessin d’un des dimanches de l’Avent, et que l’on ouvre successivement chaque dimanche.

A la maison
La tradition propose plusieurs idées pour se préparer à Noël, particulièrement en Provence :
-  La crèche que l’on installe au début de l’avent jusqu’au jour de la présentation de Jésus au temple le 2 février. Chaque enfant peut choisir un mouton qu’il fait avancer quand il fait une bonne action. L’enfant Jésus est placé dans la crèche la nuit de Noël. Les rois mages qui sont loin avancent peu à peu pour arriver le jour de la fête de l’Epiphanie.
-  Le blé que l’on plante dans du coton imbibé d’eau le jour de la sainte Barbe (4 décembre) et qui décore la crèche.
-  La couronne de l’Avent que l’on peut accrocher sur sa porte ou que l’on met au centre de la table. On y plante quatre bougies qui sont allumées successivement les quatre dimanches de l’Avent, afin qu’à Noël la couronne soit toute illuminée.
-  A la cuisine aussi on prépare Noël : en Provence, les treize desserts, et partout les fruits déguisés et les truffes en chocolat. Tout le monde attendra la nuit de Noël pour les déguster.

« Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment » Marc 13, 33











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Premier-dimanche-de-l-Avent-annee,3721.html