Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Premier dimanche de l’Avent, année C

  Publié le dimanche 29 novembre 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 29 novembre 2015







Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est préférable de lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Rappel du temps liturgique
Nous débutons aujourd’hui une nouvelle année liturgique (année C) consacrée à l’évangéliste Luc. Celle-ci commence par une période de préparation de 4 semaines : « l’Avent » qui signifie « venue ». Les chrétiens se préparent à la venue du Seigneur célébrée à Noël. Pendant l’Avent, la couleur des ornements liturgiques est violette.
Chaque dimanche, nous allumons une bougie de plus sur la couronne de l’Avent pour signifier que le Christ est la lumière qui gagne sur les ténèbres. Nous fêtons Noël le 25 décembre, solstice d’hiver, date à laquelle les jours commencent à s’allonger, symbole du Christ Lumière du monde. Les maisons sont décorées avec un sapin, seul arbre qui reste vert en hiver, symbole de la vie. Nous préparons la crèche, en attendant bien sûr la nuit de Noël pour y déposer l’Enfant Jésus.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc (21, 25-28.34-36)
En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.

Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Pistes de réflexion
Cet évangile nous rappelle l’évangile selon saint Marc entendu le 33° dimanche ordinaire de l’année B, il y a deux semaines. Il est de style « apocalyptique » (comme le livre de Daniel ou l’apocalypse de saint Jean) qui ne veut pas dire « catastrophique » mais étymologiquement « révélation. » Il révèle une vérité mais ne doit pas être pris au pied de la lettre.
« Jésus parlait à ses disciples de sa venue » Il ne s’agit pas de la venue de Jésus dans la crèche mais de sa venue à la fin des temps dans sa gloire.
« Alors on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec puissance et grande gloire » C’est un discours eschatologique, c’est-à-dire qu’il traite de la fin des temps. Depuis la résurrection du Christ, nous sommes dans les temps nouveaux, dans ce temps de l’histoire où nous attendons la venue de Jésus.
« Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. » Pour les juifs, « les nations » désignent les païens, ceux qui ne croient pas au Dieu de l’Alliance. Jésus vient nous réconforter et nous encourager à porter témoignage, parfois devant des situations sans issue à vue humaine. Même si des événements dramatiques adviennent, il invite les croyants à rester fermes dans la foi. Plutôt que de s’arrêter sur les signes des temps, écoutons plutôt la conduite conseillée par Jésus.
« Redressez-vous et relevez la tête » Jésus nous demande de ne pas vivre uniquement dans la dimension horizontale mais de rechercher à vivre aussi la dimension verticale de notre être, en se tournant vers Dieu tout puissant et en cherchant Dieu au fond de notre cœur. Saint Paul parle de « l’homme intérieur » (« pour que se fortifie en vous l’homme intérieur » Eph 3, 16) qui est un homme « redressé », debout.
« car votre rédemption approche » Ce mot « rédemption » a été souvent l’objet de contre sens car il a été traduit par « rachat » or vous savez bien que Dieu ne sait pas compter, et que l’homme n’a pas de prix. Une traduction plus fidèle est « libération ». En effet, Jésus vient nous libérer de la mort et du péché.
Cette première exhortation de Jésus fait écho à la fin de cet évangile :
« tenir debout devant le Fils de l’homme » La position « debout » est la position du vivant. Jésus nous appelle à la vie qui n’a pas de fin.
« Tenez-vous sur vos gardes, de crainte …/…que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste. Restez éveillés et priez en tout temps » Jésus nous alerte afin que notre cœur soit prêt à le rencontrer. Jésus désire avoir une intimité avec nous dans la prière, dans des moments privilégiés mais aussi à chaque instant notre vie. Avec l’aide de l’Esprit Saint, nous pouvons avoir sans cesse dans le coeur cette petite flamme qui nous rappelle que Jésus est présent et agissant. La venue du Christ adviendra soit à la fin des temps, soit plus probablement à la fin de notre temps sur la terre c’est-à-dire le jour de notre mort. Pour ne pas être pris à l’improviste par tout ce qui nous arrive dans une vie, pour ne pas être effrayé, le Christ nous apprend à vivre. Il nous demande d’être pleinement vivant, debout, éveillé, et de nourrir notre vie intérieure par la prière.
La liturgie nous invite à adopter la même attitude intérieure pour nous préparer à accueillir l’Enfant Jésus à Noël, en priant dans le silence, en restant éveillés aux merveilles de Dieu.

Activité
Allumer la première bougie de la couronne de l’Avent. Coloriage du dessin.

GIF - 4.3 ko

« Restez éveillés et priez en tout temps » Luc 21, 36











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Premier-dimanche-de-l-Avent-annee,4550.html