Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Quatrième dimanche ordinaire, année B

  Publié le dimanche 1er février 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 1er février 2015







Accueil des enfants
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les catholiques du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante.

Rappel du temps liturgique
Jésus vient d’appeler ses quatre premiers disciples. Ceux-ci l’accompagnent jusqu’à la ville de Capharnaüm.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (1, 21-28)
Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue un homme, tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. » L’esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s’interrogeaient : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de Galilée.

Pistes de réflexion
« Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue,Jésus, comme tous les juifs, se rend le samedi, jour du sabbat, à la synagogue, et enseigne. » Rien d’étonnant à cela car tout juif avait le droit de venir commenter les Ecritures qui venaient d’être lues à la synagogue.
« et là il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes » et plus loin « Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! » Il semble que Marc ait voulu insister sur le contenu de l’enseignement de Jésus puisque le mot est répété quatre fois en quelques lignes. C’est un enseignement nouveau par rapport à celui des scribes.
« Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Mais voilà qu’intervient un homme rempli d’un esprit mauvais. Cet esprit parle à travers l’homme (en disant ’nous’ car il est solidaire des autres démons) et reconnaît Jésus. Tout de suite l’esprit du mal comprend sa défaite devant la personne de Jésus.
« Silence ! Sors de cet homme » En effet, Jésus ordonne à l’esprit mauvais de sortir de l’homme et le démon obéit.
« Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Les juifs qui assistent à la scène ne s’y trompent pas : c’est la nouveauté du Christ qui est le seul à vaincre le mal. Toutes les guérisons que Jésus accomplira seront toujours le signe d’une victoire sur le mal et le péché. Nous ne savons pas le contenu de l’enseignement de Jésus, mais Marc nous rapporte ses actes. Avec Jésus, le meilleur des enseignements est l’action, celle qui libère l’homme de toute sorte de mal.
Le Christ, par sa mort et sa résurrection, a définitivement vaincu le mal, tout le péché du monde passé, présent et avenir. Nous croyons que même si le mal continue à se manifester aujourd’hui, il est déjà vaincu. C’est ce que nous fêtons le jour de Pâques et chaque dimanche. Pour chacun de nous, chaque pardon donné et reçu est une petite victoire sur l’esprit du mal, qu’on appelle satan, le démon, le malin, le diable …. Attention, l’esprit du mal est rusé, et séduisant car il veut nous attirer dans ses pièges. Jésus seul peut nous délivrer du mal.
Nous pouvons réciter ensemble la prière du Notre Père en insistant sur la dernière phrase « délivre-nous du mal ».

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin.

« Silence ! Sors de cet homme » Marc 1, 25











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Quatrieme-dimanche-ordinaire-annee,3908.html