Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Quatrième dimanche ordinaire, année A

  Publié le dimanche 29 janvier 2017 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 29 janvier 2017








Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Nous pouvons proposer aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! » ou reprise de l’Alléluia.)

Rappel du temps liturgique
Nous sommes dans le temps ordinaire, c’est-à-dire que nous suivons les dimanches dans l’ordre mais ça n’enlève rien au caractère extraordinaire de la Parole de Dieu. Nous entendons aujourd’hui les béatitudes qui ouvrent le sermon de Jésus sur la montagne.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 1-12)
En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Pistes de réflexion
C’est la première fois que Jésus s’adresse à une foule.
« Jésus gravit la montagne » La montagne dans la Bible est toujours le lieu de la rencontre avec Dieu.
« Il s’assit » la position du maître qui enseigne, et l’ajout « ouvrant la bouche » montrent que le discours que Jésus va prononcer est vraiment important.
La Béatitude, c’est le bonheur parfait. Cet Evangile est celui de la joie. Jésus nous dit ce qu’il faut faire pour être vraiment heureux.
Quels sont les chemins de bonheur proposés par Jésus ?
La pauvreté du cœur, la douceur, les larmes, la recherche de la justice et même la persécution pour la justice, la miséricorde, la pureté de cœur, la construction de la paix, les insultes, les calomnies à notre égard à cause de Jésus. Nous sommes loin du bonheur proposé par le monde : plaisir, bien-être, succès personnel, richesse, …
« Heureux les pauvres de cœur car le Royaume des Cieux est à eux ! » La première béatitude est une clé pour lire toutes les autres. Etre pauvre, c’est reconnaître qu’on ne peut pas s’en tirer tout seul, qu’on est dépendant de Dieu et des autres. Le vrai bonheur se reçoit de Dieu et passe par le bonheur des autres, c’est pourquoi Jésus nous encourage à défendre la paix, la miséricorde, la justice … C’est à partir de notre pauvreté, de notre faiblesse que Dieu peut œuvrer dans notre cœur. Et notre faiblesse devient la matière première du Règne de Dieu. Cette béatitude est au présent car le Royaume des Cieux est déjà là quand notre coeur est ajusté à la volonté de Dieu.
Les béatitudes donnent un reflet du Royaume, lieu de douceur, de consolation, de plénitude, de miséricorde, de pureté, de paix, de justice.
Elles peuvent être lues aussi comme un portrait de Jésus lui-même, celui qui a œuvré pour la paix, la justice, le doux et humble de cœur, le persécuté … Jésus nous invite à le suivre sur des chemins d’humilité qui mènent tous au Royaume de Dieu.
A la suite de Jésus, beaucoup d’hommes et de femmes nous ont montré la route du bonheur. Ce sont les saints et les bienheureux, reconnus ou inconnus. Les enfants connaissent peut-être leur saint patron, Sainte Mère Térésa, Saint François d’Assise ou une personne amie de Jésus qui est au ciel. Par la communion des saints, ils nous aident à trouver le chemin du Royaume.

Activité
Préparer un papier par enfant sur lequel est écrite une béatitude. Chaque enfant en reçoit une, l’apprend par cœur, la garde dans son cœur.
Coloriage du dessin.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

GIF - 7.2 ko

« Voyant les foules, Jésus gravit la montagne » Matthieu 5, 1











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Quatrieme-dimanche-ordinaire-annee.html