Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



La XXIVème journée mondiale du malade 2016

Le sacrement des malades

  Publié le vendredi 5 février 2016

A L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DU MALADE nous prions pour la vingtaine de personnes qui recevront le sacrement des malades à Sainte-Madeleine. Nous n’oublions pas toutes les personnes en souffrance et qui ne peuvent se déplacer. Soyez assurés de notre prière et de notre affectueuse pensée. N’hésitez pas à vous signaler pour demander une visite et un accompagnement.


Un grand merci à tous les bénévoles de la paroisse qui donnent de leur présence, et de leur attention aux malades et personnes âgées. Leurs visites sont d’un grand réconfort et permettent de garder le lien indispensable avec la communauté chrétienne.

Message du pape François pour la XXIVème journée mondiale du malade 2016

« Chaque hôpital et chaque maison de soins peuvent être un signe visible et un lieu pour promouvoir la culture de la rencontre et de la paix où l’expérience de la maladie et de la souffrance, ainsi que l’aide professionnelle et fraternelle, contribuent à dépasser toute limite et toute division. »

En cette Journée mondiale du Malade nous pouvons demander à Jésus miséricordieux, par l’intercession de Marie, sa Mère et la nôtre, qu’il nous accorde à tous cette disposition au service de ceux qui sont dans le besoin, et concrètement de nos frères et soeurs malades.
Parfois, ce service peut être fatigant, lourd, mais nous sommes certains que le Seigneur ne manquera pas de transformer nos efforts humains en quelque chose de divin. Nous pouvons nous aussi être des mains, des bras, des coeurs qui aident Dieu à accomplir ses prodiges, souvent cachés. Nous aussi, bien-portants ou malades, nous pouvons offrir nos fatigues et nos souffrances comme cette eau qui remplit les jarres aux noces de Cana et a été transformée en un vin excellent. Avec l’aide discrète à celui qui souffre, comme dans la maladie, on porte sur ses épaules la croix de chaque jour et on suit le Maître (cf. Lc9, 23) et, même si la rencontre avec la souffrance sera toujours un mystère, Jésus nous aide à en dévoiler le sens.

À tous ceux qui sont au service des malades et des personnes qui souffrent, je souhaite d’être animés par l’esprit de Marie, Mère de la Miséricorde. « Que la douceur de son regard nous accompagne en cette Année sainte, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu » (idem, 24) et la garder imprimée dans nos coeurs et dans nos gestes.
Confions à l’intercession de la Vierge les angoisses et les tribulations, ainsi que les joies et les consolations et adressons-lui notre prière afin qu’elle tourne vers nous ses yeux miséricordieux, surtout dans les moments de douleur, et qu’elle nous rende dignes de contempler aujourd’hui et à jamais le Visage de la Miséricorde, son Fils Jésus.
Du Vatican, le 15 septembre 2015










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr