Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Rians – église Notre-Dame de Nazareth

  Publié le mardi 18 décembre 2012 , par Françoise Girard

Au cours des siècles, Rians aura eu sur le même emplacement trois églises successives, placées sous le même vocable et disposées de la même façon. En 1092, est citée pour la première fois l’église Notre-Dame, qui est alors donnée au chapitre de Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence.


Retrouvez tous les évènements sur egliseinfo.catholique.fr


Un peu d’histoire

En 1584, sa voûte s’étant écroulée, une église nouvelle est construite, mais plafonnée au lieu d’être voûtée. Agrandie et restaurée, elle durera jusqu’au dernier quart du XIXème siècle.

Pendant les années qui suivirent la Révolution, les habitants souhaitaient une nouvelle église, mais les uns la voulaient sur l’emplacement de l’ancienne, les autres sur celui de la chapelle de l’Annonciade. L’avis des premiers ayant prévalu, l’église projetée fut mise en chantier en 1880, sur l’emplacement traditionnel. Les travaux menés d’après les plans de l’architecte abbé Pougnet furent terminés au milieu de 1882 et l’église inaugurée pour la fête de saint Laurent. Le 26 avril 1894, Mgr Migrot la consacrait. Comme celles qui la précédaient, l’église actuelle n’a qu’une nef de 15 mètres divisée en cinq travées, chaque travée portant une tribune ; des chapelles occupent les travées, elles sont couvertes d’un arc à plein cintre soutenu par deux courtes mais fortes colonnes, lesquelles supportent en même temps les piliers carrés.

Au-dessus des chapelles, une tribune bordée de balustres fait le tour de tout l’édifice ; une arcade gothique la recouvre entre chaque travée ; dans chacun des murs latéraux une rosace disperse sa lumière dans la nef. Cette longue, large et haute nef est couverte d’une voûte à croisée d’ogives aux nervures venant tomber sur de petites colonnes. De même les arcs doubleaux sont de style ogival.

L’abside à sept pans a la même hauteur que la nef. Sa voûte est formée de huit nervures qui tombent sur les colonnettes prises entre chaque pan. Sept hautes fenêtres y sont ouvertes. Le chœur est entouré de boiseries et de stalles finement sculptées.

La façade est encadrée par une vaste ogive et accotée par deux tourelles que surmontent des clochetons. Son faîte sur lequel court une balustrade porte en son centre un pilier carré qui sert de socle à une grande statue de la Vierge. Une rosace mesurant 5 mètres de diamètre orne cette façade. Un porche triangulaire, que supporte un groupe de colonnettes, fait accéder dans le vaste vaisseau.

L’édifice étant situé au sommet du village, un escalier de plusieurs dizaines de marches y faits accéder.

Bien à part de l’église, presque à son chevet, s’élève le clocher, haute tour carrée qui est tout ce qui reste de l’ancienne église.

Dans une chapelle on remarque la statue d’une vierge noire, Notre-Dame de Nazareth. Cette statue remonterait au XIVème siècle. La tribune possède des retables qui proviennent de la chapelle de l’Annonciade. Ils sont classés par les beaux-arts.








La paroisse dépend du curé de Rians qui dessert également les communes d’Artigues, Esparron, La Verdière.
- Le siège du presbytère est situé 8 montée de l’Eglise - 83560 Rians
-  04 94 80 30 71

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr