Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Saint-Martin de Pallières – église Saint-Etienne

  Publié le mercredi 31 juillet 2013 , par Françoise Girard

Elle fut construite en 1688 et achevée en 1690. Elle avait été précédée par une église certainement ancienne puisqu’on la signalait en ruines et fera encore l’objet d’une restauration en 1600. Cette consolidation la fera durer jusqu’en 1680 ; il fallut alors l’abattre car les travaux avaient été mal exécutés.


Informations pratiques

Retrouvez tous les évènements sur egliseinfo.catholique.fr



Un peu d’histoire

La nouvelle église de 1688 fut construite prés du château. On y élèvera une tribune-chapelle communiquant avec le château pour permettre au seigneur et à sa famille de suivre les offices. En septembre 1690, l’édifice était achevé et le 23 octobre 1690 l’archevêque d’Aix venait le bénir et le dédier à l’Assomption de la sainte Vierge.

En 1763, on répara le clocher, qui menaçait ruine. En 1784, on fit l’acquisition du maître-autel en bois sculpté et doré, achevé aux pères de l’Oratoire d’Aix. Ce n’était cependant qu’une partie de l’autel monumental de leur chapelle. En 1858, la voûte de l’église menaçant de s’écrouler, on la refit en briques.

Cette église, de forme rectangulaire, comprend une seule nef dans les murs de laquelle des chapelles furent ouvertes. Deux de ces chapelles latérales, à droite du chevet, ont l’une, une coupole sur pendentif, l’autre une coupole elliptique d’une disposition assez curieuse.

La nef assez haute, porte une voûte d’arêtes coupée par des arcs doubleaux retombant sur des pilastres pris dans le mur de séparation des chapelles. Les arcades formant ces chapelles sont en plein cintre. Le chœur a de belles boiseries ; le maître-autel en bois est orné d’un retable sculpté et doré, portant de nombreuses statuettes. Une toile, plaquée contre le mur, surmonte l’autel.

A l’extérieur, l’église est étayée par quelques contreforts et accotée à son chevet par un clocher-mur. La façade, tournée vers le château est ornée d’un portail constitué par des pilastres engagés de part et d’autre de l’entrée, reliés au dessus de la porte par un tronçon d’entablement à fronton.

Il y a dans cette église un groupe représentant l’Assomption de la Sainte-Vierge que le Seigneur Pierre de Laurens avait offert à la chapelle seigneuriale de l’église. Ce groupe fut enlevé et remplacé par un montage de cette œuvre ; le groupe authentique fut transporté en 1834 au musée de Marseille par un membre de la famille de Boisgelin. La commune l’attaqua en réintégration, mais par jugement rendu en 1838, le tribunal de Brignoles repoussa cette demande de la commune, jugement confirmé en 1839 par un arrêt de la Cour d’Aix.

Les Beaux-Arts ont classé le retable du maître-autel et un bénitier du XVIème siècle.








- La paroisse dépend du curé de Barjols qui dessert également les communes de Châteauvert, Fox-Amphoux, Pontevès, Saint-Martin de Pallières, Tavernes, Varages, Montmeyan.
-  Picto adresse postaleLe presbytère est situé 1 rue des Jardins - 83670 Barjols
-  04 94 77 00 43

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr