Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Signes - Saint-Pierre

  Publié le mardi 4 septembre 2007 , par Françoise Girard

L’église Saint-Pierre qui fut consacrée en 1737 par Mgr de Belzunce, paraît pour la première fois en 1096 comme possession des religieux de Saint-Victor.


Infos pratiques

- L’église Saint-Pierre appartient à la paroisse de Belgentier

- site de la communauté catholique Nouvelle Alliance

Les autres clochers de la paroisse de Belgentier

- Méounes
- Belgentier
- Riboux




Retrouvez tous les événements sur egliseinfo.catholique.fr




Un peu d’histoire

Ses proportions étaient alors bien modestes, et ce n’est qu’après plusieurs transformations qu’elle arriva en l’état.

Le premier agrandissement remonte à 1326. Il y en aura un autre au XVème siècle, qui consistera dans l’édification de deux chapelles latérales donnant à l’édifice la forme d’une croix ; enfin le dernier, en 1656, transformant les chapelles en deux nefs latérales.

L’église, malgré ces remaniements, n’a pas perdu son orientation vers le point de l’horizon par lequel arrivaient les premiers rayons du soleil le 22 février, jour de la chaire de saint Pierre à Antioche.

L’édifice comprend trois nefs et trois travées bien éclairées. La nef centrale, avec son abside semi-hexagonale mesure 28 mètres de longueur sur 6 de large, le latéral mesurant 21 mètres sur 5. La lumière pénètre par 12 baies.

La grande nef porte avec ses collatéraux une voûte d’arêtes ogivale à croisillons avec pendentifs. On note des divergences entre les premières chapelles des collatéraux dont les nervures tombent sur des culs de lampe et celles des autres travées où les mêmes nervures tombent sur des colonnettes. Les arcades des travées ont des arcs brisés.

La grande nef se termine par une abside à cinq pans, voûtée d’arêtes comme le reste de l’édifice. De belles boiseries entourent le chœur ; derrière le maître-autel est suspendu un grand retable dont la toile du XVIème siècle représente Notre Seigneur confiant les clefs du ciel à saint Pierre.

La façade se présente sur une place ombragée, avec un porche roman entouré d’une archivolte ornée de moulures en zigzag, le claveau central porte en relief deux clés entrecroisées. Le portail proviendrait probablement de l’église du XIème siècle dont il serait un des vestiges.

Au chevet s’élève la tour du clocher, avec ses gargouilles grimaçantes et ses pierres en bossage. Cette construction remplaça en 1547 un clocher peu solide. L’intérieur renferme quelques beaux retables.

Les Beaux Arts ont classés deux bénitiers du XVème et XVIème siècles, deux bassins de quêtes XVIème et XVIIème siècles, et autres tableaux.

L’ancienne piscine baptismale du XIème siècle a été déplacée : sainte Delphine de Signes y a été baptisée. Les fonts baptismaux actuels sont surmontés d’un tableau décrivant le baptême de Jésus par saint Jean Baptiste.


Signes, une de ces églises de villages qui mérite la visite !








-  Picto adresse postaleLa paroisse de Belgentier dessert les clochers de Belgentier, Méounes, Signes et Riboux. Le presbytère est situé 1 place de la République - 83210 Belgentier
-  04 94 48 98 42
-  pedro-donizeti.decampos@diocese-fre...

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr