Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Sixième dimanche de Pâques, année A

  Publié le dimanche 25 mai 2014 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 25 mai 2014








Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et aussi pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et même que tous les hommes du monde entier aujourd’hui. Lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! » ou reprise de l’Alléluia.)

Rappel du temps liturgique
Nous sommes toujours dans le temps Pascal, en suivant l’évangile de Jean. Pendant trois dimanches successifs, l’évangile commence par cette phrase : « à l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père. » La semaine dernière, Jésus nous a parlé du Père, et aujourd’hui, il nous parle de l’Esprit.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean (14, 15-21)
A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai de Père et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. Le monde est incapable de le recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous, et qu’il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelin, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous. Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

Pistes de réflexion
« A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples » Comme dans l’évangile de dimanche dernier, cette phrase introduit le dernier discours de Jésus à ses amis avant de mourir. Jésus explique aux disciples qu’il va repartir (annonce de l’Ascension, jeudi prochain) mais qu’il va leur envoyer son Esprit (annonce de la Pentecôte.)
« Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements …/… Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime » La première et la dernière phrase de cet évangile disent la même chose : aimer Jésus, c’est rester fidèle à ses commandements. L’amour est au cœur de la Parole de Dieu. Saint Augustin écrira : « Aime et fais ce que tu veux. »
« Moi, je prierai de Père et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité » Jésus annonce la venue du Saint Esprit qui aura lieu dix jours après l’Ascension, le jour de la fête juive de la Pentecôte.
« Le monde est incapable de le recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous, et qu’il est en vous » Jésus ne porte pas un jugement négatif sur le monde, mais constate que seuls ses disciples pour l’instant sont prêts à accueillir son Esprit. Il va les envoyer en mission pour que l’Esprit Saint soit répandu sur la terre.
« D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus » Jésus annonce ici sa prochaine disparition qui aura lieu le jour de l’Ascension que nous fêtons jeudi prochain.
« mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous » Jésus encourage ses disciples en leur promettant que par l’Esprit Saint, ils obtiendront la foi en plénitude. Il faut bien réaliser que le peuple juif attendait comme messie un roi puissant. Ils doivent admettre que le messie n’est pas le roi attendu, mais plus encore que ce messie n’est autre que Dieu lui-même, ce qui est scandaleux pour eux. C’est pourquoi Jésus insiste tellement sur le fait qu’il est un avec son Père. Jésus met sur le même plan l’intimité qui l’unit à son Père et l’intimité qui nous unit à lui. Cela paraît incroyable, mais Jésus a le désir de partager avec chacun l’amour qui le lie à son Père par l’Esprit.
Nous ne sommes pas tout seuls, nous avons un Défenseur. Contre qui avons-nous besoin d’être défendu ? Contre Satan, l’auteur du mal. N’hésitons pas à faire appel à l’Esprit Saint, pour qu’il vienne à notre secours.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Explication du dessin (représentation de la Trinité) et coloriage.

« Je ne vous laisserai pas orphelins » Jean 16, 18











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Sixieme-dimanche-de-Paques-annee-A.html