Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Sixième dimanche ordinaire, année B

  Publié le dimanche 15 février 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 15 février 2015







Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les catholiques du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante.

Rappel du temps liturgique
Nous sommes dans le temps ordinaire et nous suivons l’évangile selon saint Marc dimanche après dimanche.

Acclamation de l’Evangile Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (1, 40-45)
Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » A l’instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt, Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte qu’il n’était plus possible à Jésus d’entrer ouvertement dans une ville. Il était obligé d’éviter les lieux habités, mais de partout on venait à lui.

Pistes de réflexion
A la fin de l’évangile de dimanche dernier, Jésus quitte Capharnaüm : « Partons ailleurs dans les villages voisins afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle. »
Nous suivons Jésus dans son premier voyage en Galilée. Là, Jésus rencontre un lépreux. Si Jésus devait scrupuleusement appliquer la loi, il aurait dû s’éloigner car il est écrit « le lépreux, homme impur, habitera à l’écart. » (Lv 13,46 première lecture de ce jour)
« il tombe à ses genoux » Le lépreux ose aller vers Jésus car il le reconnaît comme le Messie, puisqu’on ne se met à genoux que devant Dieu. Cette rencontre entre Jésus et le lépreux était doublement improbable, tous deux ayant osé enfreindre la loi.
« Si tu le veux, tu peux me purifier. » Jésus est touché par l’audace et par la confiance de cet homme : il le rejoint en le touchant et en le guérissant, reprenant ses propres mots.
« Je le veux, sois purifié. » Par ces paroles, Jésus affirme qu’il est bien le Messie et qu’il peut par sa seule volonté combattre le mal.
« Attention, ne dis rien à personne » Jésus met en garde le lépreux car il souhaite poursuivre librement sa mission qui est d’annoncer que le Royaume de Dieu est proche. Mais ce dernier ne peut s’empêcher de proclamer sa guérison miraculeuse si bien que Jésus fuit désormais les villes.
On remarque que le mot « purifier » est cité quatre fois dans les premières lignes de l’évangile : Marc insiste beaucoup sur ce terme qui était très important dans la loi juive. Il fallait être pur pour aller à la synagogue, pour partager un repas avec d’autres juifs … Dans le monde juif, les malades étaient tout à fait exclus de la vie sociale.
Beaucoup pensaient encore que leur maladie était la conséquence de leur péché ou du péché de leurs parents. C’était comme une punition de Dieu : Jésus va bouleverser cette vision et donner sa préférence à tous ceux qui sont rejetés.
Dès le début de l’évangile, on constate que Jésus rencontre les pauvres et les malades, et qu’il n’hésite pas pour cela à transgresser la loi ce qui le met en danger de mort. Jésus est libre vis-à-vis de la loi, et par ce fait, dès ses premiers pas en Galilée, Jésus marche vers sa passion.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin. On reconnaît la main de Jésus qui touche le lépreux, et la main du lépreux, atrophiée, son bras est couvert d’un bandage.

« Je le veux, soit purifié » Marc 1, 41











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Sixieme-dimanche-ordinaire-annee-B.html