Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Délégué épiscopal à l’information et à la communication


Soutenir ce projet nouveaux articles
Accueil du site > Se former et annoncer > Observatoire sociopolitique > Actualités > Stop au financement européen de la recherche sur l’embryon humain

Stop au financement européen de la recherche sur l’embryon humain

  Publié le lundi 29 avril 2013 , par Yann de Rauglaudre

Chacun de nous a été un embryon... Chaque embryon pourrait devenir l’un de nous.
Une initiative à l’échelle de l’Europe à vu le jour : il est simple et facile de la relayer.


« L’embryon humain a dès le commencement la dignité propre à la personne (…). Cette affirmation, de caractère éthique, est reconnue vraie et conforme à la loi morale naturelle par la raison elle-même : elle devrait être le fondement de tout système juridique » (Dignitas personae, 8 septembre 2008, n. 5).



L’Initiative citoyenne européenne « One of us » (Un de nous) est une pétition officielle reconnue par les Institutions européennes susceptible d’être décisive pour accroître le respect de l’embryon humain à l’échelle de notre continent. Nouvel instrument juridique de démocratie participative pour les citoyens des 27 pays de l’Union européenne, cette Initiative a pour objectif de suspendre le financement européen de la recherche sur l’embryon humain pour la période 2014-2020 (Programme-cadre pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 »).

Pourquoi signer ?

Si cette Pétition recueille 1 million de signatures avant le 1er novembre 2013 dans au moins 7 Etats européens, elle obligera le Parlement européen à examiner la requête de ses organisateurs en audition publique et la Commission européenne de Bruxelles à reconsidérer l’orientation de sa politique de recherche impliquant la destruction d’embryons humains. Cette Initiative est d’autant plus cruciale qu’elle conteste également le financement par l’Union européenne d’ONG qui font la promotion de l’avortement dans les pays émergents.

La pétition atteint aujourd’hui un peu moins de 250 000 signatures, ce qui signifie qu’il en reste 750 000 à récolter avant la date officielle de clôture. Par ailleurs, chaque pays doit dépasser un certain quota pour que l’Initiative soit agréée : ainsi la France qui vient de rejoindre le projet seulement depuis mars 2013 doit-elle franchir le seuil des 60 000. La Pologne (146%), l’Italie (128%) et la Hongrie (115%) y sont déjà parvenues, la Lituanie (78%) et la Slovaquie (75%) sont en passe d’y arriver. Les Pays-Bas (57%), l’Espagne (55%) et la Slovénie (53%) sont en bonne voie. Sur le plan du nombre de signatures, l’Italie est en tête, suivie de la Pologne, de l’Espagne et de la Hongrie. Viennent ensuite la France et l’Allemagne (Zenit, 26 avril 2013).

Le Pape émérite Benoît XVI a exprimé publiquement à deux reprises son soutien pour cette initiative sans précédent, le jour de son lancement le 20 mai 2012 et lors de l’Angélus du 3 février dernier.

L’enjeu est en effet majeur : il s’agit de provoquer une prise de conscience au plus haut niveau européen sur la nécessité de protéger la vie de l’être humain au début de sa conception. En raison de l’urgence de cette démarche et de la menace de libéralisation de cette recherche pesant sur la France (momentanément repoussée grâce à la vigilance de plusieurs parlementaires), chacun est appelé à se mobiliser pour recueillir le maximum de signatures en utilisant soit la procédure en ligne par Internet soit celle sur papier avec envoi des formulaires à l’adresse française de référence.

Parce que chaque voix compte, pour défendre la vie !


Pétition

Pétition en ligne

Pétition sur papier







L’Initiative étant officielle, elle nécessite pour tout citoyen de plus de 18 ans d’indiquer son numéro personnel d’un document d’identification (carte d’identité, passeport ou permis de conduire). Pour la version papier, n’oubliez pas de signer. La confidentialité est protégée par les Instances européennes. Une fois complétés, ces formulaires doivent être envoyés à l’adresse suivante :
Fondation Jérôme Lejeune – Opération Un de Nous – 37 Rue des Volontaires – 75015 Paris

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Stop-au-financement-europeen-de-la.html