Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Toulon - Chapelle Notre-Dame de l’Espérance Sainte-Rita

  Publié le vendredi 3 août 2007 , par Françoise Girard


Vie de sainte Rita

Rita naquit au mois de mai 1381, à Roccaporena, près de Cascia (Ombrie). Sa naissance porte déjà le cachet du surnaturel : des abeilles mystérieuses, voltigeant autour de son berceau, pénétraient dans sa bouche entr’ouverte et en ressortaient sans lui faire aucun mal. Par ce miracle, Dieu voulut sans doute préconiser en Rita cette vertu de douceur dont elle devait être par la suite le vivant et sublime modèle. En effet, mariée par ses parents à un jeune homme du pays, sa vie conjugale fut un vrai martyr à cause du caractère violent et brutal de son mari. Mais avec une douceur et une patience héroïques, Rita parvint à le convertir.

En 1416, son mari fut tué. Rita pardonna généreusement, et s’efforça encore d’éloigner de ses deux enfants tout sentiment de vengeance jusqu’à demander à Dieu le sacrifice de leur vie plutôt que de les voir un jour homicides. L’héroïque prière fut exaucée.

Restée seule, Rita se consacra entièrement à Dieu qui, d’une façon miraculeuse, la fit entrer dans le couvent des Augustines de Cascia, où elle passa 40 ans dans l’exercice héroïque de toutes les vertus. Le Jeudi Saint de 1441, pendant une extase, Rita fut miraculeusement blessée au front par une épine du Christ devant lequel elle priait.

Le 22 mai 1457, comblée de mérites, Dieu l’appela à Lui. A sa mort, une lumière merveilleuse inonda sa cellule, une odeur ineffable se répandit dans le couvent, et son âme fut vue, auréolée de gloire, monter au Ciel. Elle fut proclamée Bienheureuse en 1737, et canonisée au mois de mai 1900. Aujourd’hui, la dévotion à Sainte Rita est universelle et ses grâces sont innombrables. Elle est invoquée surtout dans les cas désespérés. Son corps, miraculeusement conservé, repose dans son sanctuaire de Cascia, en Italie.

Sainte Rita est vénérée dans notre région, en particulier à Nice.

Chapelle Sainte-Rita

A Toulon existe depuis très longtemps une chapelle à la résidence des Pères Maristes rue Victor Clappier. Cette dernière a accueilli durant une dizaine d’années le service paroissial de l’église Saint-Louis, détruite par les bombardements de la seconde guerre mondiale le 11 mars 1944.

Le bâtiment entourant la chapelle a été une annexe du cours Fénelon avant son installation définitive au Mourillon. La chapelle Notre-Dame de l’Espérance et Sainte Rita ne comporte pas de façade. Située à l’intérieur d’un immeuble, la chapelle a été construite en 1856 sur le jardin intérieur de la résidence d’un amiral. Depuis elle a été entièrement restaurée.

Dans le chœur on peut admirer la tapisserie "La Gloire et la Croix" représentant le Christ sur la croix avec sa mère. Ce tableau est l’œuvre de Gilbert Louage, artiste varois, élève du grand peintre toulonnais Henry Pertus. On découvre aussi une magnifique statue de Notre-Dame de l’Espérance, ainsi qu’une statue de sainte Rita, dont on célèbre la fête le 22 mai de chaque année. Au-dessus du tabernacle est accroché un très joli crucifix en ivoire.

Vie spirituelle

- Messes
- Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 8h30 et 12h10
- mercredi et samedi : 12h10
- dimanche : 9h30

- Confessions : Lundi, mardi, vendredi, samedi de 10h à 11h45 et sur rendez-vous.

Agenda

Activités du centre spirituel mariste








22 rue Victor Clappier - Résidence Mariste - 83000 Toulon

  • Tél. 04 94 93 29 50
  • Fax 04 94 93 29 59
  • Courriel

- Permanences du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 17h30 Samedi : de 9h30 à 11h.

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr