Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Toulon - Saint-Pierres-ès-Liens

  Publié le jeudi 20 mars 2008 , par Françoise Girard

Il y a dans la vallée de Dardennes à Toulon, au point où se détache la route du Revest, une petite chapelle dédiée à saint Pierre-ès-Liens. Elle fut construite en 1680 par le seigneur du lieu, pour faciliter la pratique religieuse aux habitants de la vallée.


Infos pratiques

- Aller sur le site de la paroisse


Retrouvez tous les événements sur egliseinfo.catholique.fr




Un peu d’histoire

On l’appelait couramment Saint-Pierre des Moulins, à cause des moulins qui fonctionnaient dans son voisinage. Ce sanctuaire fut fréquenté jusqu’aux dernières années de la seconde moitié du XXème siècle.

Cependant malgré les agrandissements qui furent faits, l’édifice était devenu insuffisant et l’autorité ecclésiastique dut envisager, un autre lieu de culte capable de recevoir les fidèles du quartier.

Le projet fut réalisé le 23 avril 1967. La première pierre était bénite dans un site voisin ; un chantier fut ouvert et dura jusqu’en 1968 et le 13 novembre de cette année, la nouvelle église fut bénite et inaugurée par Mgr Barthe, qui lui donnait le même titulaire que l’ancienne chapelle, saint Pierre-ès-Liens. Cette nouvelle paroisse fut prise sur celle du territoire du Sacré-Cœur et du Revest.

L’édifice est une salle rectangulaire couverte d’un plafond bétonné, d’une capacité de 300 places assises. Le chevet est plat, le chœur a reçu un autel tabulaire. L’entrée est précédée d’un abri, et jouxtant cette entrée un clocher tripode qui porte la cloche. On y relève quelques particularités qui ont présidé à la construction :
- la première pierre qui fut posée est d’un poids de 70 kg ; il y fut placé une pièce de 10 francs portant le millésime de 1966, année où fut décidée la construction,
- une pierre de la chapelle qui servit jusque là,
- une autre pierre de la chapelle de Saint-André du château de Dardennes,
- une pincée de Terre Sainte,
- la première truelle de mortier était faite avec du ciment mêlée à de l’eau du Jourdain.











 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr