Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Que Dieu lui-même achève en vous
ce qu’il a commencé"

(Rituel de l’ordination)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don nouveaux articles la foi pour les nuls

Troisième dimanche de Pâques, année B

  Publié le dimanche 19 avril 2015 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 19 avril 2015







Accueil des enfants
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les catholiques du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante.

Rappel du temps liturgique
Nous sommes dans le temps de Pâques qui va du dimanche de Pâques à la fête de la Pentecôte.

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc (24, 35-48)
Les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment ils avaient reconnu le Seigneur quand il avait rompu le pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même était là au milieu d’eux, et il leur dit : « La paix soit avec vous. » Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os, et vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. Puis il déclara : « Rappelez-vous les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il fallait que s’accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Ecritures. Il conclut : « C’est bien ce qui était annoncé par l’Ecriture : les souffrances du Messie, sa résurrection d’entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C’est vous qui en êtes les témoins. »

Pistes de réflexion
Cet évangile est précieux car rares sont les passages où apparaît Jésus ressuscité, et celui-ci est le dernier car il précède l’ascension à la fin de l’évangile de Luc. Ce passage de saint Luc correspond à la première partie de l’évangile selon saint Jean de dimanche dernier où Jésus apparaît aux apôtres en l’absence de Thomas.
« Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. » Les disciples sont effrayés et incrédules, c’est pourquoi Jésus les rassure, et demande même « quelque chose à manger » pour bien prouver qu’il n’est pas un esprit. Jésus commence par mettre ses amis dans la confiance et la paix du cœur avant de leur parler.
« Les disciples qui rentraient d’Emmaüs … » Sur la route d’Emmaüs, Jésus « interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. » (Lc 24, 27) Ici encore, « il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Ecritures. » A l’époque de Jésus, bien évidement, les Ecritures se résumaient à l’Ancien Testament. Comme on aimerait avoir assisté à ces conversations, écoutant Jésus expliquer toute l’histoire du salut ! Au cours des siècles, Dieu a fait alliance avec les hommes, inspirant des patriarches pour les guider et des prophètes pour annoncer la venue du Messie. Les hommes ont souvent rompu cette alliance, mais le Seigneur est patient et pardonne. Jamais il ne se lasse, de génération en génération, et renouvelle son amour pour chacun malgré nos infidélités. Il est bienveillant et ne désespère jamais de ses enfants. Il leur annonce la venue d’un sauveur qui va sceller une nouvelle alliance avec eux, c’est Jésus, son fils unique. L’intelligence est un don de l’Esprit Saint. Si on lit l’Ancien Testament sans intelligence, on peut tout lire de travers, et se fabriquer une mauvaise image de Dieu, colérique, vengeur … C’est pourquoi Jésus nous ouvre l’esprit pour que nous écoutions les écritures avec l’intelligence de la foi. Nous n’avons pas besoin d’inventer notre foi, et de risquer de créer un dieu à notre image : cette foi, nous l’avons reçue, et nous sommes créés à l’image de Dieu, Alléluia !
« C’est vous qui en êtes les témoins. » L’histoire du salut ne se termine pas avec Jésus, c’est pourquoi les apôtres sont appelés à être témoins, c’est-à-dire à annoncer la bonne nouvelle mais aussi à être parfois martyre (beaucoup d’apôtres ont été tués à cause de leur foi.) Dieu continue aujourd’hui à appeler les hommes à participer à l’annonce du Royaume. A nous de témoigner que notre Dieu est un Dieu d’amour et qu’il nous a sauvé par son fils Jésus Christ.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin.

« C’est vous qui en êtes les témoins » Luc 24, 48











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Troisieme-dimanche-de-Paques-annee,4094.html