Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Troisième dimanche ordinaire, année A

  Publié le dimanche 22 janvier 2017 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 22 janvier 2017







Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom, pour se présenter et se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! ».)

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (4, 12-23)
Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations ! Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée. À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent. Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.

Pistes de réflexion
« Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean Baptiste » Jean Baptiste, le dernier homme à avoir annoncé la venue du Fils de Dieu, est arrêté. L’expression « à partir de ce moment » marque un grand tournant pour l’humanité qui passe du temps de la promesse au temps de l’accomplissement.
« C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe » Nous savons que l’Evangile de Mathieu adressé en premier lieu aux juifs est truffé de références à l’Ancien Testament, et particulièrement de citations qui annoncent la venue du Messie. Mathieu cite aujourd’hui le prophète Isaïe (passage correspondant à la première lecture).
« Je vous ferai pêcheurs d’hommes » Au tout début de sa mission, Jésus appelle des collaborateurs car il veut associer les hommes à la proclamation de la bonne nouvelle. Ce n’est pas par hasard que Jésus choisit des pêcheurs. Si jeter un filet pour sortir les poissons de l’eau entraîne la mort des poissons, aller pêcher un homme l’empêche de se noyer, lui sauve la vie. Jésus associe les apôtres à sa mission de sauveur.
« Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent…/…Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent » « Aussitôt » marque une rupture dans la vie de ces hommes. Ils arrêtent ce qu’ils font et se rendent disponibles pour suivre Jésus.

Pour nous, l’appel de Jésus n’est pas toujours spectaculaire, il peut être aussi une multitude de petits appels. Il vient souvent de l’écoute de la parole de Dieu ou des paroles d’un proche qui peuvent être inspirées par le Saint Esprit. Ayons un cœur qui écoute pour savoir répondre à l’appel de Dieu.

Dans notre paroisse, nous avons un curé et peut-être des vicaires et des diacres qui ont répondu « oui » à l’appel de Dieu (les nommer). Confions au Seigneur ces prêtres et diacres pour qu’il les guide dans leur mission de pasteur. Soyons à l’écoute de nos prêtres qui sont les successeurs des apôtres.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Coloriage du dessin.

« Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent » Mathieu 4, 22











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Troisieme-dimanche-ordinaire-annee.html